La langue française

Convivialiste

Sommaire

  • Phonétique de « convivialiste »
  • Citations contenant le mot « convivialiste »
  • Traductions du mot « convivialiste »

Phonétique du mot « convivialiste »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
convivialiste kɔ̃vivjalist

Citations contenant le mot « convivialiste »

  • Alors que les tribunes, les appels ou les pétitions sur le «monde d’après» se multiplient, c’est ainsi, en proposant à la discussion ce fond idéologique commun, que les convivialistes entendent prendre leur part dans la construction de la société écologique et solidaire de demain. Parce que l’enjeu est de fédérer les initiatives, ils seront aux côtés de tous ceux et celles qui se soucient du bien commun. Libération.fr, Le convivialisme : une philosophie politique pour le «monde d’après» - Libération
  • Mais nous n’avancerons de manière décisive que si (pour en rester à la France) nous parvenons à montrer aussi bien aux gilets jaunes, aux syndicalistes, au monde rural, aux habitants des cités qu’aux entrepreneurs et aux cadres supérieurs de bonne volonté citoyenne ce qu’ils ont à gagner concrètement à l’avènement d’une société convivialiste. Il existe une énorme demande politique latente qui aspire à cela. Je ne désespère pas que des militants politiques le comprennent. En attendant, l’urgence est que de nombreux lecteurs du Manifeste se reconnaissent en lui, se disent convivialistes (quelles que soient leurs autres affiliations) et le fassent savoir. Marianne, Qu'est-ce que le convivialisme, cette idéologie qui entend proposer une alternative au néolibéralisme ?
  •                On a raison d’écrire des livres, d’argumenter et de penser contre le désordre dominant, de se dresser contre ceux d’en face, les tenants de l’idéologie néolibérale, soit d’un capitalisme délivré de ses entraves keynésiennes, et qui recherche désormais le profit à l’état pur. La bataille, insiste le Manifeste, se joue aussi à coups de mots, d’idées, de façon de nommer les choses et de raisonner. Au paradigme ridiculement étriqué de cette économie financière et rentière qui triomphe aujourd’hui partout, il est urgent d’opposer d’autres façons de compter, de désirer et surtout de partager. Urgent de démentir Thatcher et son fameux TINA : « There is no alternative ». (On lira page 12 le résumé lumineux, en six thèses, de ce catéchisme néolibéral qui fait tant de mal, et auxquels les convivialistes s’opposent point par point. Rien ne serait pire, dans la situation actuelle, que d’en rester à une indignation de surface, à une déploration sans cible ni opposants. D’une façon constante, ce petit livre pugnace, et toujours très clair, nomme l’adversaire et le réfute pied à pied.) , Combattre la démesure (2) : la relance convivialiste | Le randonneur
  • Une gouvernance vraiment convivialiste serait probablement le fait de femmes et d’hommes plus soucieux du bien commun que le personnel politique actuel. L’idée de service public s’est beaucoup perdue ces dernières décennies chez nos élites démocratiques. Les convivialistes restaureraient une éthique du débat démocratique, absolument vitale. C’est aussi cela, et d’abord cela peut-être, qui a fait défaut dans la gestion de cette crise. On a vu une espèce d’opacité et d’absence de débats, d’imprévision généralisée. Tout un ensemble de choses qu’on ne peut pas résumer en une phrase mais qui constitue un climat général brouillé et confus. Libération.fr, Alain Caillé : «Le convivialisme doit entrer dans le discours politique» - Libération
  • Une société convivialiste serait une société qui saurait faire face au dérèglement climatique, c'est la priorité numéro un - le coronavirus est un effet du dérèglement climatique. France Inter, Alain Caillé : "La crise du Coronavirus est celle du néolibéralisme"
  • Je me disais en me rendant à cette première réunion qu’une pédagogie convivialiste pourrait commencer par se réclamer des manières de table : ne pas prendre (beaucoup) plus que les autres, ne pas accaparer la parole ou l’attention dues à chacun, ne pas cracher dans les plats ni casser la vaisselle, pratiquer le partage, la tempérance et la conversation… Ce moment de convivialité qu’implique un repas pris en commun met encore en évidence qu’il y a entre nous une table, qui à la fois nous sépare et nous relie ; une succession des plats qu’il convient d’attendre ; l’interposition de couverts entre la main et la bouche, l’imposition de « manières » et de politesses différant nos pulsions d’ingérer et de dominer : on participe, on ne vient pas pour le seul plaisir de la boustifaille, on ne parle pas la bouche pleine, etc. , Ce que disent les Convivialistes | Le randonneur
  • Un « Manifeste convivialiste », signé par de nombreux intellectuels et militants, pose les bases communes d’une critique radicale de l’ordre néolibéral. Un texte incisif, rassembleur des énergies citoyennes éclatées. Les Inrockuptibles, Un "Manifeste convivialiste" incisif et rassembleur
  • Si nous voulons redonner vie aux idéaux démocratiques, qui parlent de moins en moins aux jeunes (sauf à ceux qui se révoltent contre les dictatures), il nous faut de toute urgence proposer une autre vision du monde et de l’humanité que celle qu’impose le néolibéralisme. C’est ce que propose le Second Manifeste convivialiste, signé par 275 personnalités de 33 pays. Libération.fr, Il faut s'extraire de l'idéologie néolibérale pour lutter contre les inégalités - Libération
  • Recueil de 62 petits textes signés par des intellectuels et chercheurs, « Eléments d’une politique convivialiste » est un véritable programme d’action politique progressiste et social « de gauche ». Le Monde.fr, Le convivialisme pour un monde meilleur

Traductions du mot « convivialiste »

Langue Traduction
Anglais convivialist
Espagnol convivialista
Italien convivialist
Allemand geselliger
Chinois 欢乐主义者
Arabe التعايش
Portugais convivial
Russe convivialist
Japonais 共生主義者
Basque convivialist
Corse cunvivialista
Source : Google Translate API
Partager