La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « contre-mander »

Contre-mander

Définitions de « contre-mander »

Wiktionnaire

Verbe - français

contre-mander \kɔ̃.tʁə.mɑ̃.de\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Avertir quelqu’un de ne pas exécuter l’ordre qu’on a donné, de ne pas se rendre à l’invitation qu’on a faite.
    • On m’avait, de longne main, fait accepter une partie de gueule avec M. Grimod de la Reypière, ce que je n’avais pu refuser comme membre de son jury dégustateur ; arrivé chez ce roi des gourmands, à quatre heures sonnantes, conformément aux statuts, je le trouvai jouant la fureur d’avoir été forcé de contre-mander ses convives, et étonné de me voir arriver, venant de m’envoyer un émissaire à mon bureau pour me déconvier. — (Mémoires historiques de M. le Cher de Fonvielle, 1824, page 126)
    • Je le fis souvenir qu’il avoit oublié de le contre-mander ; il le fit sur-le-champ en le mandant pour le lendemain après dîner. — (Louis de Rouvroy de Saint-Simon, Mémoires sur le siècle de Louis XIV et la Régence, volume 10, 1858, page 361)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Évolution historique de l’usage du mot « contre-mander »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Images d'illustration du mot « contre-mander »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Contre-mander

Retour au sommaire ➦

Partager