La langue française

Conteneurisable

Phonétique du mot « conteneurisable »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
conteneurisable kɔ̃tenœrisabl

Évolution historique de l’usage du mot « conteneurisable »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « conteneurisable »

  • Il dispose d’une cale conteneurisable d’une capacité de 50 conteneurs de 660 litres, 23 conteneurs de 460 litres et d’une zone de vrac de 30 m3 qui permettra éventuellement de répondre à l’obligation de débarquement. Côté propulsion, le chalutier est équipé d’un moteur Caterpillar (avec une réserve de près de 42 m3 de gasoil) et d’une grande hélice avec un fort rapport de réduction pour obtenir un maximum de pénétration dans l’eau. L’hélice est logée sous une voute afin de réduire le tirant d’eau. « Une innovation qui permet au navire équipé de cette grande hélice, d’accéder facilement au port du Guilvinec avec un tirant d’eau maximum de 4.5 mètres », explique Yves Gléhen, qui souligne que son chantier a connu une autre nouveauté avec la construction du Bara Breizh : « Nous avons travaillé en amont avec l’architecte afin de permettre une construction par blocs et améliorer ainsi notre productivité ». Mer et Marine, Gléhen met à l’eau le chalutier Bara Breizh | Mer et Marine
  • Neoline vise des marchés de niche, des opérations logistiques complexes mais aussi des clients soucieux d’utiliser un moyen de transport plus vertueux pour l’environnement, y compris pour des marchandises conteneurisées. Trois gros clients se sont déjà engagés aux côtés de la compagnie nantaise, qui met en avant un prix du transport compétitif et surtout stable, puisque indépendant de la fluctuation des cours du pétrole. Des atouts économiques qui, ajoutés à l’aventure environnementale que représentent ces cargos voiliers, ont convaincu plusieurs acteurs industriels. Neoline a ainsi conclu ses premiers accords avec Renault, mais aussi le groupe Manitou, spécialiste des engins de manutention qui dispose d’usines à Ancenis (Loire-Atlantique) et Candé (Maine-et-Loire), ainsi que le constructeur vendéen de bateaux de plaisance Bénéteau. Tous deux réalisent une part importante de leur activité sur le marché nord-américain : 30% des ventes de Bénéteau et près de 1000 engins Manitou expédiés outre-Atlantique pour l'année 2019. Or, Manitou et Bénéteau ont des problèmes de logistique vers l’Amérique du nord car leurs produits ne sont pas conteneurisables et doivent être acheminés par la route vers des ports du nord de l’Europe. Disposer d’une solution de transport depuis Saint-Nazaire vers Baltimore constitue donc pour eux une alternative très intéressante. Quant à Renault, la ligne permettra d’acheminer la centaine de véhicules que le groupe automobile livre chaque année à Saint-Pierre et Miquelon, où la collectivité est vivement intéressée par la mise en place d’une nouvelle ligne régulière directe vers la métropole. Mer et Marine, Cargos à voiles : Sogestran va entrer au capital de Neoline | Mer et Marine
  • Le trafic de conteneurs pleins hinterland du Port du Havre affiche une progression constante depuis 10 ans (+27,4%), dans un contexte marqué par le faible dynamisme du commerce extérieur français « conteneurisable » avec les pays tiers (hors UE). Cette croissance du trafic est principalement portée par l’export notamment vers l’Amérique du Nord (+54%), mais aussi l’Afrique (+49%), l’Asie du sud-est (+48%) et l’Amérique centrale (+38%) Normandinamik, Port du Havre : de bons résultats et un nouveau directeur - Normandinamik
  • D’une longueur de 136 mètres, les deux futurs «Neoliners» équipés de quatre mâts supportant 4 400 mètres carrés de toile ont été imaginés pour transporter des marchandises impossibles à stocker dans des containers à une vitesse moyenne de 11 nœuds. Des colis hors norme très volumineux et «non conteneurisables», comme des engins de chantier ou des véhicules agricoles et de manutention qui voyageront sur une nouvelle ligne transatlantique Saint-Nazaire–Bilbao–Charleston–Baltimore–Saint-Pierre-et-Miquelon à raison de deux rotations par mois. Libération.fr, Neoline, le fret à pleines voiles - Libération
  • Pour mettre en œuvre à partir de la mer l’ensemble de ces moyens, il faut des donc des navires capables de stocker et entretenir les différents robots, les déployer et les récupérer facilement et en toute sécurité, tout en disposant de locaux permettant d’accueillir les opérateurs chargés de contrôler les opérations. Par rapport aux chasseurs de mines actuels, c’est un nouveau paradigme qui voit le jour, avec des bateaux qui n’ont plus besoin d’évoluer directement dans les champs de mines. Cela permet par exemple de disposer de bâtiments un peu plus grands et rapides, avec une autonomie plus forte et donc une capacité de projection bien supérieure aux moyens actuels. D’autant que les systèmes de drones sont conçus pour être conteneurisables et peuvent donc être déployés par avion, indépendamment des bateaux-mères. Mer et Marine, OSV 190 MCM : Ocea se lance dans la guerre des mines avec DCI et ECA | Mer et Marine

Traductions du mot « conteneurisable »

Langue Traduction
Anglais containerizable
Espagnol contenedorizable
Italien containerizzabile
Allemand containerisierbar
Chinois 可容器化
Arabe حاويات
Portugais contentorizável
Russe в контейнерах
Japonais コンテナ化可能
Basque containerizable
Corse containerizable
Source : Google Translate API

Conteneurisable

Retour au sommaire ➦

Partager