La langue française

Consensualisme

Sommaire

  • Phonétique de « consensualisme »
  • Évolution historique de l’usage du mot « consensualisme »
  • Citations contenant le mot « consensualisme »
  • Traductions du mot « consensualisme »

Phonétique du mot « consensualisme »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
consensualisme kɔ̃sɑ̃syalism

Évolution historique de l’usage du mot « consensualisme »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « consensualisme »

  • L’opposition entre consensualisme et formalisme, est un vieux débat qui s’applique aussi bien aux problématiques du contrat d’exercice libéral que du contrat de travail. En principe, le contrat repose sur la notion de consensualisme, qui signifie que le simple échange de consentement fait le contrat. Pourtant en matière de contrat d’exercice libéral, il apparaît qu’un formalisme validant soit nécessaire pour que les contrats unissant professionnel de santé et établissement soit valables. Il convient donc de nous intéresser au formalisme du contrat d’exercice libéral (I), ainsi qu’au consensualisme appliqué au contrat de travail (II). Juritravail, Licéité de la cause du contrat
  • Première ineptie : un pouvoir politique incontournable et pourtant sans pouvoir. Ce qu’on appelle la classe politique a les mains partout – dans la justice, dans l’administration, dans le secteur bancaire, dans les médias, etc. – et est néanmoins dans l’incapacité de prendre une décision fondamentale concernant la politique du pays. Le consensualisme sur le plus petit dénominateur commun est le seul mode de gouvernance qu’elle connaisse. Il en résulte des négociations interminables sur des sujets mineurs et des blocages qui deviennent des tabous sur des enjeux majeurs. À raison, la rue reproche à cette classe politique d’être corrompue et incompétente. Mais le véritable problème est encore plus profond. Si le Liban a été pendant des années incapable de définir clairement sa politique étrangère ou sa politique économique, ce n’est pas en raison de l’incompétence ou de la corruption de sa classe dirigeante, mais d’un modèle de gouvernance où tout le monde a officiellement le pouvoir, ce qui aboutit à ce que personne ne l’ait véritablement. Au moins depuis l’assassinat de Rafic Hariri, aucun homme politique libanais ne dispose d’une assise assez solide pour prendre une décision majeure engageant tout le pays. Chacun tente d’orienter l’embarcation, mais personne n’est en mesure de tenir le gouvernail. Les politiciens ont lutté, et continuent de le faire, pour sauver ce modèle, officiellement pour préserver la paix civile, en réalité car c’est le seul qui puisse leur permettre d’assurer leur survie. Ils ne sont que des chefs de clan qui se servent de l’État pour nourrir leur communauté et/ou leur région, et qui transforment le Liban en une confédération clanique sans autre projet commun que celui de se partager le gâteau. L'Orient-Le Jour, Autopsie du naufrage libanais - L'Orient-Le Jour
  • Pour de nombreux observateurs internationaux, faire perdurer ce type de consensualisme, factice et dévoyé, pour une autre mandature (2020-2024), risque de porter le coup de grâce à une économie déjà genoux et à une transition institutionnelle qui bat de l’aile. Kapitalis, Tunisie : le consensus, bénédiction ou malédiction ? - Kapitalis
  • Notre droit des contrats, toujours régi par le principe du consensualisme (et le projet d’ordonnance qui viendra peut-être ne change pas cela), repose sur l’idée d’un « coup de foudre contractuel ». Avant la rencontre des consentements, il n’y a rien, une fois les consentements échangés, le contrat est intégralement formé. Cette manière de voir les choses, qui convient bien à des contrats simples, n’est pas adaptée aux contrats complexes des entreprises : constitution d’une joint venture, acquisition, financement, etc. Ces opérations sont généralement précédées d’une phase préparatoire importante de négociation et d’audit. Les Echos Executives, Gare au coup de foudre… contractuel !, Contrats et clauses - Les Echos Executives
  • D’une part, ce régime consacre l’Etat-nation en tant qu’entité juridique chargée de la gestion, de la régulation et de la distribution de la marchandise, codifié par le droit constitutionnel et administratif, et d’autre part, il impose le consensualisme contractuel – via le code civil – comme mécanisme de facilitation des échanges commerciaux entre les individus. Mizane info, De la communauté solidaire à la société contractuelle
  • Selon le principe dit du consensualisme, une vente est réalisée lorsqu’il y a un accord sur la chose et le prix. L'immobilier 100% entre particuliers, Achat fonds de commerce : une promesse synallagmatique de vente ne vaut pas nécessairement vente
  • Concernant le CDI, le principe est le consensualisme. Ainsi, les parties au contrat dispose d’une certaine liberté dans l’insertion de clauses au sein de ce dernier. , Embaucher un salarié en contrat à durée indéterminée (CDI)
  • Aucune relation de cet ordre n'était établie dans l'affaire ci-dessus, dont la seule particularité résidait dans le caractère verbal du bail. En vertu du principe du consensualisme, réaffirmé par la réforme du droit des contrats du 10 février 2016 (C. civ. art. 1172), la conclusion d'un contrat résulte du seul échange des consentements ; le contrat lie les parties même s'il n'est pas constaté par écrit. Ainsi, un bail peut être verbal et l'absence d'écrit en la matière n'est pas en soi caractéristique d'une situation anormale. Il n'en irait différemment que si cette circonstance s'accompagnait d'autres éléments, tels ceux mentionnés dans les exemples précédents. , L'absence de bail écrit entre une SARL et une SCI ne caractérise pas une confusion de patrimoines - Éditions Francis Lefebvre
  • L’Europe doit être capable de parler d’une seule et même voix : il en va de la crédibilité et de la pérennité des valeurs sur lesquelles elle s’est construite. Le consensualisme et la logique du compromis tel qu’il a été pensé en 1945 ne sont plus adaptés à la situation actuelle. De l’unanimité des pays, les décisions essentielles de politique générale et de grandes orientations se doivent d’être prises à la majorité. Il est de la responsabilité des dirigeants d’oser faire face sans manichéisme aux dérives affichées de Donald Trump et de s’afficher ouvertement pour le multilatéralisme et la régulation de l’ordre international, basé sur un libéralisme émancipateur et en une croyance à la perfectibilité de l’Homme. Les Echos, Opinion | 2019, une année charnière pour la France et l’Europe | Les Echos
  • En effet, les américains ont tendance à vouloir tout anticiper dans leurs contrats afin d'éviter le plus possible de passer devant un juge. On peut également expliquer cette tendance par une diminution de la régulation étatique et la place faite par la loi à plus de consensualisme. L'État se retire et les agents économiques bénéficient de l'outil contractuel pour régir leurs relations économiques. Affiches Parisiennes, Quand les robots apprennent à lire les contrats
  • La Cour considère que la relation était stable et s’était même intensifiée jusqu’à la rupture en s’appuyant sur l’étude du volume d’affaires entre les parties, matérialisé par des factures relatives à des chantiers, des écritures comptables dans le grand livre ainsi que par des attestations de l’expert-comptable. En dépit de l’absence de contrat écrit, l’existence de la relation ne faisait donc pas de doute. Cette conclusion est conforme aux principes du droit civil puisque, sauf exception, le Code civil retient le principe du consensualisme. S’il n’est pas nécessaire en principe d’établir un écrit pour que les tribunaux puissent retenir l’existence d’un contrat, il est tout aussi logique qu’un écrit ne soit pas nécessaire pour retenir une succession de contrats traduisant l’existence d’une relation commerciale établie. LEXplicite, L’absence de contrat écrit n’empêche pas de revendiquer l’existence d’une relation commerciale établie
  • Selon le principe du consensualisme, toute modification du contrat ne peut se faire de façon unilatérale : elle nécessite l’accord des parties. Vous ne pouvez contraindre votre enseigne à le modifier. , Mr - FAQ Toute La Franchise
  • Et pour parvenir à cette Renaissance politique africaine, il faudrait un système politique adapté aux valeurs africaines traditionnelles, de sorte que la façon de gouverner les peuples africains ne soit plus ressentie comme plaquée de l’extérieur, étrangère aux besoins des populations de vivre ensemble, dans un esprit solidaire. Or, la plus grande valeur politique africaine précoloniale est illustré par « l’arbre à palabre », symbolisant le consensualisme. Financial Afrik, Pourquoi cette divergence de développement entre l’Afrique et l’Asie ? | Financial Afrik
  • On entend souvent comparés François Hollande et Louis XVI, pour leur immobilismes et consensualisme. Une comparaison bien peu adaptée pourtant. Contrepoints, Louis XVI et François Hollande, vrai ou faux parallèle ? | Contrepoints
  • « On passe d’un pseudo consensualisme sous menace à un autoritarisme assumé », Emmanuel Dockès, juriste Alternatives Economiques, Travailler plus : le patronat en rêve encore | Alternatives Economiques
  • Les citoyens ne font plus confiance à ce type de rhétorique et veulent du changement, des réformes structurantes et des finalités assorties d’objectifs à atteindre, de compromis budgétaires et de sacrifices incontournables. L’enjeu est de taille, et la Tunisie doit sortir de l’illusion du consensus. Elle doit renoncer à ce type de consensualisme truqué dans ses prémisses et finalités. L’économie n’en peut plus, alors qu’elle est capable de fournir des taux de croissance allant jusqu’à 4 %, et même plus! Kapitalis, Le plan d’action contractuel de Fakhfakh : un pamphlet de vœux pieux ? - Kapitalis
  • Toutefois, le point essentiel réside dans le fait que le juge puisse estimer en fonction des situations d'espèce que l'intention des parties démontre une acceptation de ladite clause. Dans le cas contraire et en vertu du principe de consensualisme, le juge est susceptible d'écarter une telle clause. https://www.decision-achats.fr/, [Fiche pratique] L'articulation des CGA et des CGV
  • Au même titre que le Royaume-Uni et la France, les exportations allemandes peuvent être mises en cause juridiquement. Toutefois, le TCA ne prévoit pas la compétence de la Cour internationale de justice (CIJ), qui pourrait tout de même être saisie avec le consentement des États en situation de litige, mais la coopération interétatique ou l’arbitrage. Du fait des principes de consensualisme et de compétence étatique, ces mécanismes n’ont que peu de chance d’être activés. La Position Commune de 2008 ou les résolutions du Parlement européen, comme condamnant les exportations à destination de l’Arabie Saoudite, n’ont quant à elles qu’une valeur politique. Par conséquent, seule une violation du Règlement de 2009 sur les biens à double usage pourrait engager une procédure européenne. , [JdR] Allemagne : des ventes d’armements à haut risque ? | Portail de l'IE
  • Réuni dans la médiathèque, l'installation du nouveau conseil municipal s'est tenue sous le signe du consensualisme. Il est revenu au doyen de l'assemblée, René Bovo, de présider la séance d'installation. midilibre.fr, Jean Paul Galonnier retrouve son écharpe de maire de Villeneuve-lès-Béziers - midilibre.fr
  • Les grandes découvertes sont à l’ordre du jour. Ces derniers temps, elles concernent l’optimisation fiscale. Visiblement, à lire certains articles ou à regarder certaines émissions, il est urgent d’informer les citoyens. Le tout baigne en général dans un consensualisme bien-pensant qui peut stupéfier ceux qui suivent depuis des décennies ces questions, sans même être des spécialistes pointus de ces sujets. Contrepoints, Optimisation fiscale : mais qui pourrait être contre ? | Contrepoints
  • A première vue, les nombreux mécanismes d’immixtion posés par la réforme, que ce soit dans les relations contractuelles ou le contenu du contrat, peuvent donner l’impression d’un interventionnisme contre-productif et, qui plus est, contraire aux principes traditionnels, comme les principes de liberté contractuelle, de bonne foi et de consensualisme. Village de la Justice, La réforme du droit des contrats : une nouvelle dynamique pour les contract managers.
  • En-deçà des innovations majeures du projet, l’apport de la réforme du droit des contrats réside dans un certain nombre de rééquilibrages juridiques. Afin de contrebalancer le poids des contrats spéciaux, le projet de réforme vise tout d’abord à rééquilibrer l’ensemble de la matière au profit de la théorie générale du droit des contrats. Viennent s’y ajouter les rééquilibrages des rapports entre consensualisme et unilatéralisme, d’une part, et sécurité contractuelle et interventionnisme judiciaire, d’autre part. Enfin, le projet tente d’aligner les régimes des cessions de dettes et de contrat sur celui de la cession de créance. Pour des raisons évidentes qui tiennent à la prégnance du consensualisme dans les deux derniers cas, elle n’y parvient qu’imparfaitement. Village de la Justice, Le projet de réforme du droit français des contrats : rénovation ou révolution ? Par François Campagnola, Juriste.
  • En raison du principe du consensualisme, le code du commerce ne pose aucune condition de forme nécessaire à la validité du contrat de bail commercial. Dès lors qu’une offre écrite du bailleur a été acceptée par le preneur qui a réglé le loyer sur la base proposée, un bail est considéré comme ayant été conclu (cour de cass., 3 e  civ., 11 octobre 1989, loyers et copr.). Ainsi, l’établissement d’un acte écrit n’est pas une condition de validité du bail. Pas plus que l’application des articles du code de commerce se rapportant au statut des baux commerciaux n’est subordonnée à l’existence d’un écrit (cour de cass., 3 e  civ., 12 février 1985, Bull. civ. III n° 129). La Gazette des Communes, Conclure un contrat de bail commercial
  • Un design récompenséPour faire l’unanimité, la nouvelle i30 joue la carte du consensualisme. Hormis sa nouvelle calandre hexagonale dite «en cascade» et son regard stylisé à coups de LEDs, la face avant se veut dans la continuité de la précédente mouture. C’est plutôt l’arrière où l’on note les plus gros changements avec un hayon redessiné et de larges blocs de feux inédits qui, eux aussi, recourent massivement à des diodes. D’aucuns ne le nieront, cette ligne extérieure s’avère plutôt classique et sans grande fantaisie. Pourtant, ce coup de crayon, au demeurant séduisant, a valu à la i30 plusieurs récompenses, dont les prestigieux «iF Design Award 2017» et «Red Dot Design Awards 2017». Au-delà des apparences, cette voiture repose sur une toute nouvelle plateforme qui lui a fait perdre 28 kg, malgré une longueur accrue de 4 cm (à 4,34 m). Il en découle un coffre également en hausse avec un volume de 395 litres (+17 l), tout comme l’espace de vie à bord. LesEco.ma, Hyundai i30 : Troisième du nom - LesEco.ma
  • Loin d’en analyser les conséquences désastreuses pour la nation française – prévalence du consensualisme mou, absence de réformes claires et ambitieuses, sentiment d’entre-soi et de domination des élites, matrices de nouveaux populismes –, Minc mais aussi un chorus unanime des médias et de l’élite française, souhaite depuis plusieurs années l’abolition du clivage politique. C’est ce soubassement idéologique qui a servi de jalons à l’ambition de Macron et de son entourage. Contrepoints, Macron ou la révolte des élites technocratiques | Contrepoints
  • Le formalisme face au consensualisme, un formalisme « ad validem » qui conditionne la validité du contrat. Village de la Justice, Le non-respect des exigences posées par l’article L 341-2 du Code de la consommation sanctionné par la nullité du cautionnement. Par Nathalie Aflalo, Avocat.
  • Autre point important : le consensualisme est rendu difficilement réalisable entre les trois différentes communautés du pays, voire même deux, vu que la Communauté germanophone est souvent oubliée. Les cultures juridiques sont-elles à ce point différentes en Belgique qu'elles obligeraient la défédéralisation de la justice ? Hormis la différence de langue, il existe bel et bien une culture juridique belge commune, mais celle-ci est précaire, et des risques existent concernant le manque de communication entre les deux communautés. Site-LeVif-FR, Osons le débat sur la régionalisation de la justice - Belgique - LeVif
  • La Loi n° 2008-596 du 25 juin 2008 - art. 5 a introduit dans le Code du travail, un mode de rupture original, reposant sur le consensualisme et la liberté des parties : « La rupture conventionnelle. » Village de la Justice, Retour sur la rupture conventionnelle et sa difficile remise en cause. Par David Masson, Avocat.
  • Ainsi, il gomme le grotesque pour rétablir l'illusion réaliste notamment avec des personnages psychologiquement plausibles sans toutefois verser dans le naturalisme misérabiliste ou le consensualisme compassionnel. , Les Emigrés - Théâtre de la Reine blanche :: FROGGY'S DELIGHT :: Musique, Cinema, Theatre, Livres, Expos, sessions et bien plus.
  • L’intervention du juge judiciaire (ici comme sur d’autres sujets) apparaît comme une négation du rôle des négociateurs et leurs conseils comme du consensualisme contractuel rappelé plus haut par l’article 1103 du Code. Cette révision possible par le juge dépasse très largement le pouvoir qui lui est traditionnellement déjà conféré dans l’exercice délicat de l’interprétation des contrats : « Le contrat s’interprète d’après la commune intention des parties plutôt qu’en s’arrêtant au sens littéral de ses termes. Lorsque cette intention ne peut être décelée, le contrat s’interprète selon le sens que lui donnerait une personne raisonnable placée dans la même situation. » (Art. 1188 C.C). Village de la Justice, L’attractivité du droit français des contrats : rêve ou réalité ? Par Gilles de Sorbay, Directeur juridique.
  • Proches de l’éclairage contenu dans le livre, les échanges techniques ont porté sur la présentation et l’explication du «  consensualisme congolais », « inspiration du nouveau régime au Congo », faisant de cet aspect son originalité. L’auteur du « Droit de regard » a insisté sur la récupération du patrimoine immatériel en mettant en place la nouvelle Constitution au Congo. , France : rencontre autour de différents ouvrages d’Anatole Collinet Makosso à Paris | adiac-congo.com : toute l'actualité du Bassin du Congo
  • Sommes-nous condamnés à revenir à nouveau dans trois ans au scénario selon lequel votre gendre serait devenu le « plus fort des chrétiens » et qui, par conséquent, au nom d’un « consensualisme » pervers et douteux qui ferait Michel Chiha se retourner dans sa tombe et qui serait plus proche du tribalisme que de l’esprit du système libanais, bloquerait toutes les institutions jusqu’à ce que le combat cesse et que les rivaux capitulent pour éviter le pire ? En somme, la politique du bord du gouffre comme promontoire pour arriver au pouvoir… N’est-ce pas là l’institutionnalisation d’un « bullying » politique, avec l’aide des forces de facto sur le terrain, qui dénature complètement les mécanismes institutionnels et constitutionnels du pays ? L'Orient-Le Jour, Lettre ouverte au président de la République - L'Orient-Le Jour
  • D’autres principes essentiels sont maintenus, c'est le cas par exemple du consensualisme. justice.gouv.fr, Justice / Textes et réformes / Réforme du droit des contrats : 3 questions à Carole Champalaune
  • La solution est conforme au principe du consensualisme : à défaut d'un texte exprès l'exigence d'un écrit ne peut donc être présumé ad validitatem. , Le défaut de convention d’honoraires écrite n’affecte pas le droit de l’avocat à être rémunéré - Honoraires | Dalloz Actualité
  • Un pied de nez à ceux qui raillaient son manque d'expérience ministérielle, son pâle charisme et son consensualisme mou. ladepeche.fr, François, premier - ladepeche.fr
  • Ce mécanisme suggère que les accords entre l'employeur et les salariés d'une entreprise prévaudront sur la loi, les accords collectifs tels que les conventions collectives conclues au niveau des branches, ou encore le contrat de travail. Il marquerait dès lors l'avènement d'un nouveau droit du travail caractérisé par l'abolition des notions essentielles qui encadrent les relations individuelles de travail et plus encore celles du consensualisme, principe sur lequel repose l'ensemble du droit des obligations. Pour le dire très simplement, l'"accord compétitivité-emploi" autoriserait le manquement à la parole donnée. Le Monde.fr, Les "accords compétitivité-emploi" ou la fin du droit du travail
  • Emmanuel Macron n’a pas d’idéologie, pas de boussole, pas de valeurs. Regardez les questions militaires… Pendant la campagne, il a promis d’augmenter le budget de la défense à 2 % du produit intérieur brut. Depuis son élection, il a fait de belles images en descendant dans un sous-marin nucléaire. Une semaine après, il a réalisé la coupe la plus claire dans le budget des armées. Tout cela se fait sous l’apparence d’un consensualisme technocratique. Le débat d’idées a disparu. Le Monde.fr, Laurent Wauquiez : « Etre de droite, ce n’est pas une maladie honteuse»
  • Cependant, ce consensualisme subsiste toujours pour l'application des baux commerciaux. Juritravail, Le bail commercial de la chose d'autrui
  • Des comédies dont certaines sont classées à "droite" oui mais laquelle ? Michel Audiard ne se revendiquait pas de gauche et son écriture était merveilleuse...Mon sentiment est que ces comédies sont plus beauf et/ou cherchent un consensualisme familial car c'est ce que la TV cherche à atteindre comme public (celui de la famille qui met la TV dans le salon aux heures de grande écoute) donc évidemment on se retrouve avec ce genre de comédies paresseuses dont Thoret explique très bien le processus. Sinon j'avais lu ça il y a quelques temps et c'était bien drôle : https://www.fier-panda.fr/articles/cinema-fr/ https://www.fier-panda.fr/articles/cinema-fr/ EcranLarge.com, Qu'est-ce qu'on a encore fait à la comédie française, et pourquoi est-elle encore là ? - Dossier Film - EcranLarge.com
  • Au-delà d’être un concentré de rapports de force ou de relationnel, le contrat me semble devoir être le résultat d’un processus réfléchi et adapté à la réalité technique, économique et humaine. Mais il n’est pas une fin en soi, il constitue l’élément central de l’exécution d’une ou de plusieurs prestations. Il suppose compromis et accords entre les parties : un certain consensualisme en quelques sortes. Ce n’est certainement pas un simple bout de papier élaboré sur la seule base de modèles ou de clauses types posés en orthodoxie inébranlable et en dehors de tout contexte. Village de la Justice, Le contrat : un concentré de rapports de force.
  • Le Conseil national de la transaction et de la gestion, organe consultatif créé par la loi ALUR, va se pencher sur le sujet. On lui souhaite de garder la tête froide : la profession ne lui pardonnerait pas de formuler un avis qui conduirait à une limitation des honoraires, les prémisses de la réflexion eussent-ils été valables. Les associations de consommateurs, qui siègent également au sein du Conseil, pourraient bien en revanche trouver là une belle cause pour leurs adhérents et sortir du consensualisme où il semble qu'elles soient depuis la naissance du CNTGI sur l'essentiel des dossiers... Car enfin, en voilà sur lequel professionnels et clients n'ont peut-être pas les mêmes intérêts. Capital.fr, Faut-il réformer les honoraires des agents immobiliers ? - Capital.fr
  • De nombreux militants sont cependant sans illusions sur des perspectives électorales: "Nous n'accepterons aucune récupération par quelque parti, syndicat ou même association que ce soit. Ces organisations nous ont trahis, on ne nous y prendra plus!", résume Pablo. "Nous ne sommes pas une force de proposition pour la présidentielle de 2017. Il faut rompre avec le consensualisme béat et assumer que nous sommes des citoyens révolutionnaires. La force des printemps arabes est d'avoir accepté une prise de position indéfectible, un +dégage!+." L'Obs, Nuit debout: après trois semaines, le mouvement s'interroge sur son avenir
  • La Loi n° 2008-596 du 25 juin 2008 - art. 5 a introduit dans le Code du travail, un mode de rupture original, reposant sur le consensualisme et la liberté des parties : « La rupture conventionnelle. » Original, car celui-ci repose sur une recherche de flexibilité, au sein de la rupture du contrat de travail, au travers de la ... Lire la suite ... , Actualité de Maître DAVID SELARL DMA MASSON , avocat au Barreau de GRASSE
  • « La dérive actuelle vers un consensualisme rigide n’est-elle pas l’illustration de ce qu’il craignait ? » s’interroge M. Fayad, qui rappelle au passage que la théorie sur le confessionnalisme chez Michel Chiha « se fonde exclusivement sur un souci organisationnel de l’État et de ses institutions, jamais sur un discours identitaire ». L'Orient-Le Jour, Michel Chiha d’hier et d’aujourd’hui - L'Orient-Le Jour
  • Cela étant dit, ces derniers documentaires sur le sexe (ou la sexualité) ont plutôt déçu pour leur consensualisme et leur traitement un peu « plan plan ». C'est malheureusement encore un peu le cas ici. En forçant le trait sur l'élégance et la pudeur, la superficialité est de mise. La première demi-heure se perd autour des poncifs de l'inévitable « mais, tout monde est bi ! ». Le sujet prend tout de même de la hauteur en dépeignant une orientation sexuelle en manque d'identité et de culture dans la deuxième partie. « La bisexualité dérange » et en premier lieu les homosexuels pour qui elle n'est que « transitoire », « pas honnête » et « ne s'assume pas vraiment ». On le comprend très vite, c'est parce qu'elle n'a pas de culture (pouvant inscrivant ou la « parquer » dans des lieux réservés) que la bisexualité est intrinsèquement subversive. Il est dommage que ce documentaire n'ait pas été à son image.   LExpress.fr, La bisexualité, tout un art ? - L'Express
  • La Cour de Cassation a en effet rendu le 15 octobre 2015 un arrêt fixant ses nouvelles conditions de déduction des prestations de gestion accomplies par une société de management. La Cour considère que les documents qui sont produits (contrat de gestion, factures) ne forment qu’un commencement de preuve et ne démontrent pas que les prestations sont réellement fournies. En d’autres termes, la Cour admet que le contrat n’est pas simulé (il y a effectivement paiement conforme aux dispositions contractuelles) mais juge qu’un contrat formel est insuffisant car le contribuable doit apporter la preuve de la gestion exercée par la société de management. L’époque bénie du consensualisme et du formalisme juridique est définitivement révolue. , Les management fees, la nouvelle cible du fisc en 2017 - La Libre
  • Le vice-Président de LVMH a par ailleurs assuré que son groupe cherchait le dialogue avec Hermès :"Je forme le souhait que cessent les querelles, artificielles, sans fondement et stériles", a-t-il insisté. "J'espère que ce message de paix et de consensualisme sera entendu." LVMH, a-t-il répété, n'a "aucune intention agressive de prendre le contrôle de Hermès". La Tribune, Le "message de paix" du numéro 2 de LVMH aux actionnaires d'Hermès
  • Celui d'un consensualisme à abdiquer et s'émanciper des impératifs du droit, à favoriser la forme sur le fond, à faire prévaloir la lettre sur l'esprit, expliquant des décisions de justice soulevant la question de l'escroquerie ou/et du faux (par ex. l'affaire Wolter Kluwers, les poursuites et condamnations pour délit de "solidarité", la répression syndicale, la répression des médecins du travail, ...). Cela démontre l'immaturité démocratique persistante dans les institutions et les auxiliaires de ces institutions.  Club de Mediapart, Les Français s'en vont quand la France devient un problème | Le Club de Mediapart
  • Pour ma part, j’aspire bien à ce que l’humanisme et l’écologie s’intègrent avec force aux schémas de réflexion sociétale... J’irai même plus loin, je pense que notre humanité commune fonde des règles de société naturelles que nous devons respecter ! Et je suis tout à fait prêt à comprendre que d’autres ne le pensent pas, cela ne m’empêchera pas de m’opposer à eux pour que mes idées finalement triomphent ! Il est clair que ma façon de voir s’oppose avec le consensualisme qui enterre toute forme de remise en cause sérieuse d’un système et qui entérine de fait les inégalités de toutes sortes comme une fatalité de laquelle on ne peut se départir. S’inscrire dans cette radicalité là, c’est par exemple s’opposer à la politique de "l’écologie des petits pas" du gouvernement qui, faute de satisfaire tout le monde, fait qu’on n’arrivera pas à l’heure pour prendre le train de la transition énergétique... regards.fr, La stratégie de Mélenchon se discute - regards.fr
  • Raté. En France le contrat est basé sur le principe de consensualisme : c'est à dire une offre qui rencontre une acceptation. Quand tu vas chez ton boulanger, c'est un contrat oral que tu conclues. Frandroid, Les opérateurs pourront augmenter les prix en suivant l'inflation
  • C'est une très bonne nouvelle! Il est après tout très normal, je veux dire par là facile à comprendre, de voir les réformes se multiplier et les secousses idéologiques s'abattre sur l'école et tous ceux qui y ont affaire, comme le bonheur en flocons, car l'enfant est devenu le dieu unique et définitif, laïque du présent et de l'avenir radieux du dernier homme. Les néo-hommes, en effet, ne tournent plus leur regard vers le ciel ni vers les autres hommes, ni en eux, mais vers le bas où se trouve la solution à tout dans le regard humide de leurs chères odieuses perverses têtes blondes. L'humanité a choisi de se faire aveugle par vœux de consensualisme rédempteur. Baissant son regard devant tant de tableaux historiques où la négativité, l'opposition (qui sont le fonctionnement même du cerveau et donc la nature belle de la liberté) ont fait tant de désastres, elle décide de se pelotonner en son moi ému contrit et réconciliant; résilient, comme nous le dirait le prêtre défroqué Cyrulnik, dont les désastres psys ne sont pas finis. Il en a encore sous le coude, au rythme ou ses abominables livres se vendent; concrétion de romantisme, de misérabilisme primesautier et de bonheur abjectement rééducateur, aliments majeurs du Sociétal héroïque-fantaisie. Ainsi contre la pulsion de mort sans laquelle jamais les anciens n'auraient pas pu construire de civilisation, sans remettre en cause ce monde donné, que nous tuons soigneusement en indignes héritiers, les réformes divertissent. Le Figaro.fr, À Paris, parents et enfants espèrent une année scolaire «plus sereine»
  • La conséquence principale du mouvement semble bien être cet internationalisme de la pensée politique exhortant à traiter les problèmes sociétaux sous l’angle de la globalité. Par ailleurs, c’est une certaine poétique du sensible – notamment mise en avant par la multiplication des fêtes – qui ranime un monde désenchanté, soumis au diktat de l’économie capitaliste. Le mouvement est aussi le signe d’un certain affaissement de la valeur démocratique dans un consensualisme mou et un universalisme – certes enthousiaste, voire euphorique – mais stérile. Ce qui a pour effet de rendre la fonction du politique essentiellement symbolique. L'Echo, 1967 "Summer of Love", l'été d'un mythe | L'Echo
  • Les conséquences d’une telle option ne sont pas à négliger en raison de la spécificité du processus de médiation, qui repose avant tout sur le principe du consensualisme ; les parties doivent non pas renouveler leur consentement quant au principe même de la médiation, mais s’entendre sur l’organisation de celle-ci. Or l’existence d’un conflit entre les parties ne facilitera pas toujours cette mise en place. Village de la Justice, Les clauses favorisant un rapprochement amiable.
  • C’est la conséquence de l’Etat-providence. Il y a, au Danemark en particulier, un rapport étrange entre le sentiment de bonheur du peuple et le consensualisme politique qui prédomine, bien loin des tumultes français. Le génie de la gouvernance danoise est peut-être là : proposer le bonheur à son peuple comme indissociable de la politique engagée et si l’on ne souhaite pas que le bonheur soit affecté, il ne faut pas affecter la politique menée par les pouvoirs publics. En 1933, dans son Roman, Un réfugié dépasse les limites, l’écrivain dano-norvégien Aksel Sandemose résumait cette mentalité à une sorte de décalogue, la « Jantelov » en prenant comme contexte une petite ville du Jutland. Selon cette loi qui ne fait écho à aucune norme du droit positif, le Danois et à plus forte raison le Scandinave, doit se considérer comme une entité parmi les autres qui ne vaut rien, en tout cas moins que le « nous », entendu ici comme le monopole de la violence légitime. Atlantico.fr, Crise des migrants : comment l'image de tolérance des pays scandinaves se fissure sérieusement | Atlantico.fr
  • L’évolution historique de l’Occident vers la liberté a permis à chaque individu de choisir ou non une croyance religieuse, une philosophie, un projet politique, etc. La contrepartie de cet individualisme est l’absence de consensualisme global. Où va notre société ? Pourquoi accordons-nous tant d’importance aux technologies ? Pourquoi laissons-nous des millions de jeunes au bord du chemin ? Savons-nous seulement où va ce chemin ? Ces questions, chaque occidental se les pose, mais aucune réponse consensuelle n’est fournie par la civilisation à laquelle nous appartenons. Cette différence essentielle avec l’ancien monde, dans lequel chaque société était associée à une religion fournissant des réponses acceptées par tous, constitue la grande faiblesse de l’Occident et le talon d’Achille de la liberté. Contrepoints, Face à l’Islam totalitaire, encore et toujours la liberté | Contrepoints
  • Il y a, au Danemark, un rapport étrange entre le sentiment de bonheur du peuple et le consensualisme politique qui prédomine, bien loin des tumultes français. Le génie de la gouvernance danoise est peut-être là : proposer le bonheur à son peuple comme indissociable de la politique étatique. Si l’on ne souhaite pas que le bonheur soit affecté, il ne faut pas affecter la politique menée par les pouvoirs publics. En 1933, dans son roman Un réfugié dépasse les limites, l’écrivain dano-norvégien Aksel Sandemose résumait cette mentalité à une sorte de décalogue, la « Janteloven » en prenant comme toile de fond une petite ville du Jutland. Selon cette loi qui ne fait écho à aucune norme du droit positif, le Danois (et à plus forte raison le Scandinave) doit se considérer comme une entité parmi les autres qui ne vaut rien, en tout cas moins que le « nous », entendu ici comme le monopole de la violence légitime. Plus précisément, personne ne peut se prétendre plus singulier, plus sage, plus capable, plus intéressant, plus instruit que l’Etat. Bien entendu, la « Janteloven » précise que l’on ne peut rire de la puissance publique. Causeur, Les Danois, peuple le plus heureux du monde - Causeur

Traductions du mot « consensualisme »

Langue Traduction
Anglais consensualism
Espagnol consensualismo
Italien consensualismo
Allemand konsensismus
Chinois 自愿主义
Arabe التوافق
Portugais consensualismo
Russe консенсуализма
Japonais 合意主義
Basque consensualism
Corse consensuismu
Source : Google Translate API
Partager