La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « connardise »

Connardise

Définitions de « connardise »

Wiktionnaire

Nom commun - français

connardise \ko.naʁ.diz\ féminin

  1. Comportement caractéristique de connard.
    • Ils se sont tous foutus de ma gueule à cause de ma mauvaise humeur et de mon degré avancé de « connardise » de ces dernières semaines, mais je voyais qu'ils étaient tous soulagés et contents. — (Jay Crownover, Marked men, Saison 1 :Tout les oppose ... sauf l'essentiel, traduit de l'américain, Éditions Hugo Et Compagnie, 2016)
    • Il savourait sa connardise. Il détestait les gamins. Il les traitait de larves. Il avait quatre nanas en même temps. Aucune n'était au courant pour les trois autres. — (Marisha Pessl, Intérieur nuit, traduit de l'américain par Clément Baude, Éditions Gallimard, 2015)
    • Moyennant quoi rien ne réfrénait sa connardise que le manque d'imagination. Il ne faisait de doute pour personne que le connard n’était pas réformable. — (François Bégaudeau, Vers la douceur, Gallimard, 2009, p.59)
  2. Action ou paroles caractéristiques de connard.
    • Et à ceux qui pronostiquent sa rentrée pour l'automne, Raymond Barre répond d'un superbe « ce ne sont que des connardises ». — (L’Express international, 1986, n°1825-1833, p.16)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « connardise »

Mot composé de l'adjectif connard suivi du suffixe -ise.

Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « connardise »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
connardise kɔnardis

Évolution historique de l’usage du mot « connardise »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « connardise »

  • L'année dernière, la troupe présentait "l'histoire de la connardise planétaire et son taux élevé". Cette fois, Aquarius Théâtre va plus loin, entre dans le détail. Le rideau s'ouvre sur un texte de Zazie "Je suis un homme de Cromagnon", celui qui tourne en rond, pour mieux plonger dans "la réalité des cons au travail. Le virus de la connerie, extrêmement dévastateur, devient risque professionnel". Soudain, sur scène, apparaît le personnage du connard, un être aux multiples facettes " bien que tous les connards se erssemblent mais chaque connard est unique"... midilibre.fr, Biterrois : Aquarius remet une couche de... "connardise" à la Cigalière, à Sérignan - midilibre.fr
  • Le journalisme est l’un des secteurs où la connardise et le conflit des générations sont les plus criants. Les jeunes ne rient pas aux plaisanteries des anciens : ils les trouvent sexistes et racistes. D’ailleurs, ils rient peu, ils ont le sérieux des missionnaires. Ils se sentent de gauche, quoiqu’ils aspirent à remplir leur portefeuille — ne pas être plein aux as est à leurs yeux un défaut rédhibitoire. Alors ils opèrent une censure préalable, et s’indignent que l’on ose proposer un article sur le racisme des « racisés » ou sur la traite saharienne, bien plus longue et plus mortelle que la traite atlantique. « Arguments de la fachosphère ! » s’écrient ces bonnes consciences. Il est des canards — l’Obs ou le Monde — où l’opposition des styles a poussé les plus anciens à la démission. À Libé, la rédaction est presque totalement épurée, comme le racontait récemment le Figaro : « Dans des rédactions comme L’Obs, Libération et Le Monde, engagées dans la protection des droits des minorités, une partie des journalistes s’inquiètent du conflit latent entre le courant multiculturaliste et la notion d’universalisme républicain. Ce dernier incarnant une conception de la citoyenneté centrée sur l’individu en tant que membre de la collectivité nationale, indépendamment de toute communauté d’appartenance. « Au quotidien, on ne rit plus des mêmes choses, on ne s’indigne plus des mêmes choses », lance un journaliste de L’Obs. La nouvelle génération issue du web et des réseaux sociaux est jugée plus décomplexée sur ses engagements politiques et sociétaux. « Ils ont une tendance à prôner le politiquement correct, avec en tête cette peur de banaliser des idées dangereuses », abonde le journaliste. » Dangereuses ? La Bêtise fait de son mieux pour se protéger. Elle lance des interdits sur tout ce qui lui paraît inintelligible parce que c’est intelligent. Ainsi prospère la connardise. Causeur, Génération connards - Causeur
  • Alors, on tergiverse, on ergote, on dit oui, on dit non, on dit je ne sais pas, c'est trop tôt, on manque de recul, je préfère attendre de voir comment les choses évoluent. On connardise à tout-va, dans une sorte de grand délire collectif où aux imprécations de quelques fumistes qui, quel que soit le sujet, trouvent toujours matière à redire, répondent toute une bande d'égarés, convaincus de vivre dans une société qui serait comme un parc d'attraction, au milieu duquel chacun serait libre de vivre selon ses convictions, fussent-elles les plus ineptes jamais recensées de mémoire humaine. Slate.fr, Il faut rendre la vie impossible aux non-vaccinés | Slate.fr

Vidéos relatives au mot « connardise »

Connardise

Retour au sommaire ➦

Partager