La langue française

Conciliarisme

Phonétique du mot « conciliarisme »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
conciliarisme kɔ̃siljarism

Évolution historique de l’usage du mot « conciliarisme »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « conciliarisme »

  • Le conciliarisme n'est pas mort au concile de Bâle de 1431 et prend de nouvelles formes avec l'émergence des États modernes. L'époque médiévale était celle de la féodalité. La politique y était affaire de princes et de rois, de ducs et de comtes, d'évêques et d'archevêques. Peu à peu, la modernité exclut ces « personnes » au profit des entités abstraites que sont les États-nations européens. La résistance au pouvoir pontifical épouse ce phénomène qui voit l'émergence des Églises nationales. Celles-ci sont des forces centrifuges qui se déclinent en autant d'idéologies : gallicanisme, anglicanisme, joséphisme, etc.  La Vie.fr, Les enfants du conciliarisme
  • Le lecteur remarque cela dès le premier chapitre, le plus long, où Bénédicte Sère parvient à débrouiller la question fort complexe du conciliarisme dans l’Église à la fin du Moyen Âge. Elle fait donc voyager son lecteur, comme elle le dit elle-même, « dans de constants allers-retours entre Moyen Âge et modernité ». Plutôt que de se disperser inutilement, elle a choisi six thèmes, se terminant le plus souvent en -isme : conciliarisme, constitutionnalisme, collégialité, réforme, antiromanisme, modernisme et infaillibilisme. La Croix, HISTOIRE : Le legs de l’Église à la modernité politique
  • Plusieurs théologiens de renom aux 19e et 20e siècles avaient regretté que l’enseignement de l’Eglise mette depuis longtemps un accent trop exclusif sur la monarchie papale au détriment de l’institution des évêques. Diverses circonstances historiques avaient motivé cette tendance, comme la réforme grégorienne au 11e s., la riposte contre le conciliarisme de l’époque du Grand Schisme, contre la négation de la hiérarchie de l’Eglise par Wyclif et Hus et surtout contre la Réforme protestante. La définition de 1870 aurait accentué cette tendance.  FSSPX.Actualités / FSSPX.News, La collégialité au concile Vatican II - FSSPX.Actualités / FSSPX.News
  • Dans sa justification théologique comme dans son application pratique, le conciliarisme est jugé non conforme à la Tradition. Il livre néanmoins une leçon pour l’histoire de l’Église : il est impossible d’éviter les risques de schisme, toujours à l’affût, ni de réaliser la réforme continuelle de l’Église in capite et membris sans un exercice correct de la pratique synodale qui, dans la ligne de la Tradition, exige comme garantie propre l’autorité primatiale du pape. La Croix, I. La synodalité dans l’Écriture, dans la Tradition et dans l’histoire

Traductions du mot « conciliarisme »

Langue Traduction
Anglais conciliarism
Espagnol conciliarismo
Italien conciliarismo
Allemand konziliarismus
Chinois 调解
Arabe التوحيد
Portugais conciliarismo
Russe соборность
Japonais 賛美
Basque conciliarism
Corse cunciliarità
Source : Google Translate API

Conciliarisme

Retour au sommaire ➦

Partager