La langue française

Conceptualité

Sommaire

  • Phonétique de « conceptualité »
  • Évolution historique de l’usage du mot « conceptualité »
  • Citations contenant le mot « conceptualité »
  • Traductions du mot « conceptualité »

Phonétique du mot « conceptualité »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
conceptualité kɔ̃sɛptyalite

Évolution historique de l’usage du mot « conceptualité »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « conceptualité »

  • Au-delà de la marchandisation objective de l’art – qui n’est pas seulement le fait de Warhol – Alain Cueff nous fait découvrir les richesses d’une œuvre imprégnée de l’art du portrait, d’un rapport à la religion de son enfance, et d’un travail plastique précédant toute conceptualité. France Culture, Le grand œuvre de Warhol - Ép. 2/4 - L'esprit de Warhol
  • Plusieurs philosophes censés être de gauche nous gratifient de leurs analyses, dés les premiers jours de la pandémie : ainsi d'Agamben, Fusaro, Lordon, Nancy, Zizek... Certains d'entre eux se réjouissent que le monde néo-libéral vacille sur ses bases, d'autres réactivent une conceptualité nazie, celle de Schmitt ou Heidegger, pour critiquer les mesures prises par les gouvernements. Rien n'indique que les concernés n'auraient pas été en mesure de s'abstenir d'analyses à la fois éculées, commodes, indignes, les ridiculisant quelque peu. AgoraVox, Des philosophes pas immunisés (contre la sottise) - AgoraVox le média citoyen
  • Il devient ainsi encore plus clair qu’une telle approche anthropologique dispose d’une conceptualité dont le statut doit être interrogé. Pourquoi continuer à parler de « nature » et de « culture », ou d’ « idéel » et de « matériel » alors même qu’il a été précisé que ces termes ne renvoient à aucune réalité ontologique ? La seule hypothèse possible pour expliquer le maintien d’une telle conceptualité, alors même que la description des faits met en valeur une réalité plus complexe, pourrait être sa valeur heuristique : en ce sens, parler de « nature » et de « culture » permettrait de mieux comprendre la part de chaque dimension dans la constitution du social. Or Pierre Charbonnier semble indiquer qu’un tel « sauvetage » de la dichotomie n’est pas possible : bien loin d’éclairer l’analyse, elle cache ce qui doit être mis en valeur, à savoir une « porosité entre l’inscription écologique des sociétés et leur dynamisme interne » (p. 243). En ce sens, et c’est là l’apport principal de La Fin d’un grand partage, il apparaît clairement que le maintien d’un tel système conceptuel empêche de cerner que l’homme et sa société ne peuvent plus être pensés comme des isolats dans un monde qui servirait de décor à leur développement. Penser l’homme, c’est le penser dans sa dimension relationnelle : c’est donc le rapport de co-création que l’homme entretient à ce qui l’entoure que les sciences humaines doivent prendre en charge – co-création qui n’est pas pensable avec une conceptualité qui isole comme deux réalités différentes la nature et la culture. , Le social au naturel - La Vie des idées
  • Les études postcoloniales forment ainsi une nébuleuse plutôt qu'une école de pensée ou un champ de recherches défini par sa méthodologie, sa conceptualité spécifique et un corps d'hypothèses. La passion motrice de leurs théoriciens est le ressentiment des "dominés" contre l'Europe, qu'ils veulent "provincialiser" (Dipesh Chakrabarty), oubliant que les outils intellectuels de leur critique déconstructrice en proviennent (de Marx et Gramsci à Michel Foucault, Gilles Deleuze et Jacques Derrida). Ce qu'on appelle "pensée postcoloniale" se réduit à une bouillie rhétorique faite d'emprunts à une poignée d'auteurs célèbres réunis sous le label trompeur de "French Theory". C'est à leurs noms que sont accrochés des textes qui, revendiquant la posture de la "radicalité" (théorique, politique, etc.), sont écrits en jargon pédantesque. On en retient la thèse relativiste selon laquelle l'idée d'une rationalité universelle n'est qu'une imposture occidentale.  LExpress.fr, Les bonimenteurs du postcolonial business en quête de respectabilité académique - L'Express
  • Ensuite, on peut regretter que F. Lordon ne s'émancipe pas un peu de la conceptualité spinoziste qui nourrit son analyse. Il nous semble que son propos devrait davantage s’en passer pour atteindre le grand public qu'il aspire à l'évidence à toucher si l’on suit jusqu’au bout ses principes théoriques. , Pouvons-nous nous passer des institutions ? - Nonfiction.fr le portail des livres et des idées
  • La question est de savoir pourquoi Gramsci, véritable figure de la pensée internationale et auteur italien le plus cité dans le monde, est-il si peu travaillé en France, et ce malgré un léger retour grâce aux Subalterns Studies. C’est un problème qui renvoie à la conjoncture intellectuelle et politique française de ces trente dernières années. La conceptualité de Gramsci est tout à fait singulière. Ce n’est pas quelqu’un qui fait des traités spéculatifs en enfilant les catégories les unes derrière les autres. Il construit des concepts à partir de l’analyse de conjectures concrètes et ses concepts sont toujours assortis d’une analyse historique comparative d’une très grande richesse. Gramsci de tous les marxistes est celui qui, peut-être avec Marx d’ailleurs, résonne non seulement dans des cadres historiques de la modernité élargie, mais est celui qui sait développer en quelque sorte le matériel historique et géographique. L'Humanité, Des concepts gramsciens pour penser un monde nouveau | L'Humanité
  • Car la pensée de Catherine Malabou ouvre des horizons décisifs sur la manière de questionner l’acte de pensée lui-même. Attentive aux progrès des neurosciences, qu’elle intègre dans le cadre de sa réflexion métaphysique nourrie ici par les théories de Kant, la philosophe démontre admirablement que de nombreuses catégories biologiques, comme la plasticité, l’épigénétique ou la régénération, sont en passe de révolutionner la conceptualité philosophique classique. Les Inrockuptibles, Catherine Malabou : pour la rencontre entre philosophie et neuro-sciences

Traductions du mot « conceptualité »

Langue Traduction
Anglais conceptuality
Espagnol conceptualidad
Italien concettualità
Allemand konzeptualität
Chinois 概念性
Arabe المفهومية
Portugais conceitualidade
Russe концептуальность
Japonais 概念
Basque conceptuality
Corse concettualità
Source : Google Translate API
Partager