La langue française

Communautarisation

Sommaire

  • Définitions du mot communautarisation
  • Étymologie de « communautarisation »
  • Phonétique de « communautarisation »
  • Évolution historique de l’usage du mot « communautarisation »
  • Citations contenant le mot « communautarisation »
  • Traductions du mot « communautarisation »

Définitions du mot communautarisation

Wiktionnaire

Nom commun

communautarisation \kɔ.my.no.ta.ʁi.za.sjɔ̃\ féminin

  1. Action de communautariser.
    • Un accord sur la communautarisation de l’enseignement est trouvé durant l’été 1988. — (Mark Van den Wijngaert, D’une Belgique unitaire à une Belgique fédérale: 40 ans d’évolution politique des communautés et des régions (1971-2011), 2011)
  2. (Union européenne) Action de passer au niveau supranational, de réunir les compétences au niveau européen pour les exercer de manière partagée.
    • On est encore loin, conceptuellement et pragmatiquement, d’une communautarisation du marché de l’armement, ou de la création d’instru-ments budgétaires européens. — (Fabio Liberti, « Les dépenses de défense en Europe :peut-on faire mieux sans dépenser plus ? », Notre Europe, 2018, page 35)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « communautarisation »

(Sens n° 1) De communautariser, avec le suffixe -ation indiquant une action.
(Sens n° 2) Dérivé de Communauté européenne.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « communautarisation »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
communautarisation kɔmynotarisasjɔ̃

Évolution historique de l’usage du mot « communautarisation »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « communautarisation »

  • Aucun nom de rue n’est gravé dans le marbre. Au fil du temps, les statues disparaissent, elles aussi, de l’espace public. Jeff Koons ou MacCarthy y ont tôt fait de détrôner les vieilles gloires tombées dans l’oubli. En accueillant une œuvre d’Elsa Sahal, Nantes s’apprête ainsi à célébrer un Manneken-Pis féministe bien loin de la statuaire surannée des fontaines d’antan. La République a beau être une et indivisible, elle n’en est pas pour autant condamnée à l’immobilisme. Reconnaissons-le avec humilité, ces témoins du passé sont pour beaucoup d’illustres inconnus. Combien connaissent les sinistres exploits d’un Thomas Burgeaud, désormais sur la sellette ? N’empêche, les uns et les autres relèvent de notre mémoire collective. Laquelle comporte sa part d’ombre. Sans doute Burgeaud ne méritait-il pas les honneurs d’une avenue parisienne. Pourtant Macron refuse, sous la pression, d’ouvrir la boîte de Pandore. Pourquoi ferait-il un tel cadeau à Le Pen et surtout, j usqu’où irait pareille chasse aux sorcières ? Quelles oies blanches en réchapperaient ? Robespierre, Hugo, Ferry, Mitterrand… Non, répondre à l’urgence, aussi légitime soit la colère contre le racisme, n’est pas gouverner sous l’empire de l’émotion, mais bien s’attaquer aux racines du mal : ghettoïsation, échec scolaire, discrimination au logement, à l’embauche… S’ils constituent une aubaine pour les contempteurs de l’universalisme que sont les racialistes, les ratés de l’intégration ne signent pas pour autant la fin du creuset républicain. Ils ne doivent en rien renforcer la communautarisation. À ce titre, rouvrir le débat sur les statistiques ethniques constitue l’autre écueil à éviter. Là encore, le chef de l’État refuse de tomber dans le piège dénoncé dès 2009 par Dominique Sopo : « La priorité, c’est de lutter contre les discriminations, et non pas de mesurer la diversité », objectait le président de SOS-Racisme. Problème, la mâchoire identitaire n’a cessé, depuis, de se refermer. , Politique | Aux racines du mal
  • Pourquoi beaucoup de personnes blanches sont-elles sur la défensive quand le mot « racisme » est prononcé ? Pourquoi avancent-elles des arguments contre la « communautarisation », la « racialisation », comme si les personnes noires s’étaient réveillées un matin en décidant qu’il était utile – ou confortable pour elles – de faire parler de leur couleur de peau ? JeuneAfrique.com, [Tribune] Lettre à partager avec vos amis blancs (que vous soyez noir ou blanc) – Jeune Afrique

Traductions du mot « communautarisation »

Langue Traduction
Anglais communitarization
Espagnol comunitarización
Italien comunitarizzazione
Allemand kommunitarisierung
Chinois 社区化
Arabe الاشتراكية
Portugais comunitarização
Russe communitarization
Japonais 共産化
Basque communitarization
Corse cumunicazione
Source : Google Translate API
Partager