La langue française

Commensurabilité

Sommaire

  • Définitions du mot commensurabilité
  • Étymologie de « commensurabilité »
  • Phonétique de « commensurabilité »
  • Évolution historique de l’usage du mot « commensurabilité »
  • Citations contenant le mot « commensurabilité »
  • Traductions du mot « commensurabilité »

Définitions du mot « commensurabilité »

Trésor de la Langue Française informatisé

Commensurabilité, subst. fém.a) Math. Fait qu'une grandeur a une partie aliquote commune avec une autre. Anton. incommensurabilité.L'hypothèse de la commensurabilité impliquerait (...) que la quantité en question [le rapport entre l'hypothénuse d'un triangle rectangle et l'un des côtés] serait à la fois paire et impaire (Les Gds courants de la pensée mathématique,1948, p. 524).b) P. ext. Fait qu'une grandeur quelconque peut être comparée à une autre par l'emploi d'une unité de mesure commune. Ricardo, dans sa théorie de la rente, a donné un magnifique exemple de la commensurabilité des valeurs. Il a fait voir que les terres arables sont entre elles comme, à frais égaux, sont leurs rendements (Proudhon, Système des contradictions écon.,1846, p. 71). [kɔmɑ ̃syʀabilite]. Ds Ac. 1762-1932. 1resattest. [ca 1370 commensurableté (Oresme, Polit., 2ep., fo100c ds Gdf. Compl.), seulement chez cet auteur] 1740 commensurabilité (Ac.); de commensurable, suff. -ité*; cf. lat. médiév. commensurabilitas (xiiies. ds Mittellat. W. s.v.). Fréq. abs. littér. : 2.

Wiktionnaire

Nom commun

commensurabilité \kɔ.mɑ̃.sy.ʁa.bi.li.te\ féminin

  1. (Mathématiques) Rapport de nombre à nombre entre deux grandeurs qui ont une mesure commune.
    • La notion « d’écart » - qui suppose la commensurabilité de deux objets mathématiques - se trouve applique à celui qui sépare « riches et pauvres » et qui « se creuse ». — (Sylvestre Huet, Denis Guedj se soustrait, dans Libération du 28 avril 2010)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

COMMENSURABILITÉ. n. f.
T. de Mathématiques. Rapport de nombre à nombre entre deux grandeurs qui ont une mesure commune.

Littré (1872-1877)

COMMENSURABILITÉ (ko-mman-su-ra-bi-li-té) s. f.
  • Terme de mathématiques. Qualité d'être comm ensurable.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « commensurabilité »

Commensurable.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

→ voir commensurable
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « commensurabilité »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
commensurabilité kɔmɑ̃syrabilite

Évolution historique de l’usage du mot « commensurabilité »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « commensurabilité »

  • Tapez "atome image" dans le champ de recherche de la photothèque du CNRS et vous verrez s’afficher presque autant de styles d’image que de résultats. Est-ce que cela a du sens de se demander à quoi ressemble un atome ?Charlotte Bigg [1]: L’idée d’une vision de l’atome directe et non médiée est une illusion. Par définition, on ne peut pas voir un atome, ni à l’œil nu, ni avec un microscope optique, et ce pour une raison très simple : la taille des atomes est bien inférieure aux longueurs d’onde de la lumière visible. Mais cette illusion est entretenue par des images qui suggèrent une commensurabilité trompeuse entre le monde atomique et le nôtre. Nous avons l’impression qu’un progrès continu des technologies microscopiques nous permet, en quelque sorte, de zoomer dans des dimensions de plus en plus petites, à la manière du film célèbre réalisé en 1977 par Charles et Ray Eames, Powers of Ten. CNRS Le journal, L'atome en images | CNRS Le journal
  • De nombreuses annonces échouent sans que l’on puisse incriminer les chômeurs : salaire ridicule par rapport aux compétences exigées, recruteur inexpérimenté, inexistence du poste annoncé, l’offre servant à la constitution par l’employeur d’une base illégale de CV, etc. La problématique des emplois non pourvus gomme l’enjeu de la qualité du travail, en postulant la commensurabilité de toute offre. Regardons plus précisément les offres qui circulent à Pôle emploi. Nombreuses sont les propositions du type « nettoyage industriel, 1 heure par semaine, 9,75 euros l’heure » ou « aide ménager(e), 2 heures par semaine, 11 euros l’heure ». Les chômeurs à la recherche d’un emploi à plein temps ne s’intéressent logiquement pas aux contrats courts… mais ils font monter le nombre d’emplois non pourvus. On leur reproche de ne pas vouloir travailler, alors qu’ils veulent au contraire travailler davantage ! Beaucoup sont aussi piégés par des trappes à pauvreté. Entre 2007 et 2011, environ cinq cent mille personnes ont dû renoncer à un poste en raison de problèmes de logement et du surcoût de la mobilité exigée (2). Le Monde diplomatique, Les chômeurs veulent-ils vraiment travailler ?, par Hadrien Clouet (Le Monde diplomatique, février 2015)
  • Il y a dans cette légende l’intuition d’une commensurabilité entre les choses, d’un dialogue encore possible entre les idées, pas encore enfouies dans le cloud, et les objets du monde, pas encore considérés par le puritanisme contemporain comme des hybrides cancérigènes, comme des monstres mondialisés. France Culture, La révolution numérique

Traductions du mot « commensurabilité »

Langue Traduction
Anglais commensurability
Espagnol conmensurabilidad
Italien commensurability
Allemand verhältnismäßigkeit
Chinois 可比性
Arabe المتكافئة
Portugais comensurabilidade
Russe соразмерность
Japonais 可分性
Basque commensurability
Corse commensurabilità
Source : Google Translate API
Partager