Cocotier : définition de cocotier


Cocotier : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

COCOTIER, subst. masc.

Palmier tropical dont il existe un grand nombre d'espèces, la plus connue, le cocotier commun, se composant d'un tronc grêle atteignant une hauteur de 25 mètres, couronné d'un faisceau de larges feuilles vertes portant des fruits disposés en grappes (noix de coco). Des cocotiers porte-noix (Chateaubriand, Mémoires d'Outre-Tombe,t. 2, 1848, p. 667).Une lampe d'huile de cocotier (Loti, Le Mariage de Loti,1882, p. 63).Un groupe de palmiers cocotiers s'agite doucement dans la brise (Gide, Journal,1936, p. 1246):
1. Repu du lait des noix et couché sur les palmes, Il s'endormait heureux dans ses frais cocotiers... A. France, Les Poèmes dorés,La Mort du singe, 1873, p. 138.
2. Par le jour chaud et le long midi, le cocotier ouvre, écarte ses palmes dans une extase heureuse, et au point où elles se séparent et divergent, comme des crânes d'enfants s'appliquent les têtes grosses et vertes des cocos. C'est ainsi que le cocotier fait le geste de montrer son cœur. Car les palmes inférieures, tandis qu'il s'ouvre jusqu'au fond, se tiennent affaissées et pendantes, et celles du milieu s'écartent de chaque côté tant qu'elles peuvent, et celles du haut, relevées, comme quelqu'un qui ne sait que faire de ses mains ou comme un homme qui montre qu'il s'est rendu, font lentement un signe. Claudel, Connaissance de l'Est,1907, p. 25.
Cocotier des Maldives. Cocotier géant fournissant le coco de mer (cf. coco1et Bernardin de Saint-Pierre, Harmonies de la nature, 1814, p. 62).
Loc. fig., fam. Secouer le cocotier. [P. réf. aux coutumes barbares de certaines peuplades primitives] Se débarrasser des personnes inutiles ou à charge notamment des vieillards impotents. Se moderniser (...), c'est secouer le cocotier, se débarrasser des personnes (H. Bazin, La Mort du petit cheval,1949, p. 53).Au fig. Essayer de faire évoluer une tradition, une situation anormalement stabilisée en examinant avec vivacité les données. Nous allons secouer un peu le cocotier des Minières de Chandernagor (Aymé, Travelingue,1941, p. 147).S'accrocher, se cramponner au cocotier. S'accrocher aux privilèges d'une charge depuis longtemps possédée. À cet âge, refuser de s'effacer, s'accrocher aussi égoïstement au cocotier (A. Arnoux, Rêverie d'un policier amateur,1945, p. 222).P. ext. Défendre avec acharnement une position acquise. Si mon premier mouvement fut de me cramponner au cocotier, je sus très vite que je pouvais lâcher les mains (Mauriac, Le Nouveau Bloc-notes,1961, p. 210).
Prononc. et Orth. : [kɔkɔtje]. Ds Ac. 1740-1932. Étymol. et Hist. 1677 (L'Estra, Relation ou Journal d'un voyage fait aux Indes orientales, Paris, E. Michalet, p. 219). Dér. de coco1*; suff. -ier* avec -t- consonne d'appui à côté de la forme cocoyer (1709 ds Arv.) et de coquier attesté dès 1601 (ibid.) prob. formé d'apr. le port. coquoeiro (v. Arv., pp. 185-187). Fréq. abs. littér. : 146.
DÉR.
Cocoteraie, subst. fém.Plantation de cocotiers. Sur la côte est s'élèvent les cocoteraies (La Forêt fr.,1955, p. 42).Attesté ds Lar. 20e, Lar. encyclop., Quillet 1965, Lar. Lang. fr. avec un ex. de Colette. [kɔkɔtʀ ε]. 1reattest. 1929 (Lar. 20e); de cocotier, suff. -eraie* (v. -aie).
BBG. − Arv. 1963, pp. 179-187. − Darm. 1877, p. 73.

Cocotier : définition du Wiktionnaire

Nom commun

cocotier \kɔ.kɔ.tje\ masculin

  1. (Botanique) Palmier cultivé présent dans toute la zone intertropicale humide, pouvant atteindre 20 mètres de haut, à couronne de feuilles dépassant quelquefois six mètres de long, et au port souvent courbe qui produit des drupes, les noix de coco.
    • Le cocotier procure à l’homme de nombreux produits de grande utilité. Il est surtout cultivé pour ses fruits qui comportent : - une enveloppe externe fibreuse, employée en particulier en filature, tissage et rembourrage ; - une amande, qui peut être consommée à l’état frais ou transformée, principalement en lait ou en crème. Après séchage de l’amande dans un four, on obtient du coprah duquel on extrait de l’huile ; - de l’eau de coco, qui constitue un breuvage rafraîchissant ; - une coque, qui a, elle aussi plusieurs utilisations.
      Outre les fruits bien d’autres parties sont utilisées par l’homme. Par incision de l’inflorescence, on obtient une sève qui sert à la fabrication de boissons alcoolisées et de vinaigre ou dont on extrait des sucres. Les racines sont utilisées en pharmacie, le tronc pour les charpentes et les feuilles pour la confection de nattes, de chapeaux et d’objets artisanaux. Enfin le bourgeon terminal se consomme à l’état frais ou cuit (chou coco). Le cocotier mérite bien son nom d’arbre aux cent usages. — (Cirad/Gret/MAE, Mémento de l'Agronome, 1 692 pages, page 893, 2002, Paris, France, Cirad/Gret/Ministère des Affaires Étrangères)
    • Le papillon de nuit (hétérocère) suivant se nourrit de cocotier  :
      - papillon du palmier, Paysandisia archon (Castniidae).
    • Elle disparaissait au milieu d'un massif d'arbres où je pus reconnaître les cocotiers, l'arbre à pain et le miro ou bois de rose. — (Alain Gerbault, À la poursuite du soleil; tome 1 : De New-York à Tahiti, 1929)
    • Sandakan m'apparaissait comme n'importe quel port de ces côtes perdues : quelques bâtiments blancs dans la verdure des palmes et des cocotiers, […], un wharf branlant et l'inévitable vedette poussive de la police. — (Sylvio Sereno, Latitude 9°-S, Éditions du Faucon Noir, 1956, page 13)
  2. (Régionalisme) Coquetier (récipient pour manger les œufs à la coque).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Cocotier : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

COCOTIER. n. m.
T. de Botanique. Espèce de palmier très élevé qui porte le coco.

Cocotier : définition du Littré (1872-1877)

COCOTIER (ko-ko-tié ; l'r ne se lie jamais ; au pluriel l's se lie : des ko-ko-tié-z élevés) s. m.
  • Arbre de la famille des palmiers. Les cocotiers croissent souvent sur des rochers, Chateaubriand, Génie, I, V, 14.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « cocotier »

Étymologie de cocotier - Littré

Coco 1.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de cocotier - Wiktionnaire

 Dérivé de coco avec le suffixe -ier.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « cocotier »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
cocotier kokotje play_arrow

Évolution historique de l’usage du mot « cocotier »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « cocotier »

  • – Couper les branches de cocotiers ; afriqueactudaily, Gabon: Kendza Stecy & Gninga Stevy - Des designers d'intérieur qui utilisent la tige de cocotier dans la décoration - afriqueactudaily
  • Au programme de ces deux journées, on retrouve tout de même la plupart des épreuves habituelles avec la courses de porteurs de fruits, le lancer de javelots, le lever de pierre, le coprah individuel, le grimper au cocotier, et même de la lutte traditionnelle. « Il n’y a pas de nouveaux cas pour l’instant et on croise les doigts pour que ça reste comme ça », ose espérer Enoch Laughlin. , Le Heiva tu'aro ma'ohi prévu en août | La Dépêche de Tahiti
  • A rappeler qu’une histoire presque similaire a été vécue par une famille au quartier Ndogpassi zone de recasement, il y a quelques semaines. Un vigile a pris en otage le fils de son patron suite à trois mois d’arriérés de salaire et 200 000fcfa de réclamation. Il avait grimpé sur un cocotier et menaçait de laisser tomber l’enfant. Son argent lui avait été remis, et il a été licencié. camer.be, CAMEROUN :: POUR SALAIRE IMPAYÉ UN VIGILE CONDUIT TOUTE SA FAMILLE CHEZ SON PATRON :: CAMEROON

Images d'illustration du mot « cocotier »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « cocotier »

Langue Traduction
Corse arbre di coccu
Basque koko zuhaitza
Japonais ココナッツの木
Russe кокосовое дерево
Portugais coqueiro
Arabe شجرة جوز الهند
Chinois 椰子树
Allemand kokosnussbaum
Italien albero di cocco
Espagnol árbol de coco
Anglais coconut tree
Source : Google Translate API

Synonymes de « cocotier »

Source : synonymes de cocotier sur lebonsynonyme.fr

Mots similaires