La langue française

Co-présence

Sommaire

  • Phonétique de « co-présence »
  • Citations contenant le mot « co-présence »
  • Traductions du mot « co-présence »

Phonétique du mot « co-présence »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
co-présence kɔpresɑ̃s

Citations contenant le mot « co-présence »

  • Les outils de visioconférence ont été développés pour mener des réunions de travail. Dans certains cas, ils permettent même d’améliorer la qualité de la collaboration, en comparaison à des situations de co-présence (présence physique au même endroit) car ils forcent une structuration des échanges. Être devant un écran dans un créneau temporel déterminé peut ajouter en concentration et en efficacité, et les collaborateurs sont poussés à « aller à l’essentiel » en se dégageant de l’informel. Tant pis si on perd un peu en sociabilité, dans l’avant et l’après la réunion, ou dans le café qui clôturerait sinon les échanges. Mais dès lors qu’on s’adresse à notre sociabilité « de tous les jours », c’est précisément l’informel qui compte. Le café qu’on partage a bien plus d’importance que la tâche qu’on réalise. The Conversation, Visioconférence et sociabilité : réenchantons nos quotidiens
  • Les études sur le télétravail se sont rapidement inquiétées de l’effet de la distance physique sur ces dynamiques organisationnelles et la perte d’une proximité sociale avec l’entreprise, ses collectifs, sa culture. Ces dernières années, le principal enjeu est devenu celui de la cohésion des équipes, appelant les managers de proximité à gérer « à distance ». Pourtant, les technologies de l’information et de la communication devraient permettre d’être présent à distance, ce que l’on appelle la co-présence. Communication, échange et prise de décision sont rendus possibles mais les études sur le sujet montrent aussi que cette pratique virtuelle et « polymédia » de la co-présence échoue à donner le sentiment d’être là « tous ensemble ». Autrement dit, en co-présence, le travail se passe, les interactions peuvent même paraître redoutablement efficaces, mais la formalisation du moindre échange (par un rendez-vous à prendre, par exemple) appauvrit aussi le lien au collectif et à l’organisation. LaLibre.be, Les vertus de la présence en entreprise - La Libre
  • Les individus ayant choisi de partager un moment d’échange en co-présence (notion développée par John B. Thomson), dans un contexte plus ou moins convivial voire festif, entrent dans une rencontre-communication qui les mobilise physiquement avec la parole, le regard, les attitudes, la tenue vestimentaire, etc. The Conversation, Public et divertissements au temps du Covid-19 : la difficile équation
  • Avec le coronavirus , "cette nouvelle situation amène les enseignants et les élèves à mettre en place de nouvelles formes de travail, d’entraide, d’accompagnement basées sur la distance. La désynchronisation est au cœur de cette transformation. Comment amener l’enseignant à penser la situation qu’il connait, la salle de classe en direct et en face à face, dans un contexte dans lequel cette co-présence est occasionnelle, voire absente ? Dans le même temps comment amener les élèves, et leurs familles, à imaginer ce que c’est qu’apprendre en dehors de la force coercitive représentée par l’ensemble des contraintes quotidiennes de la scolarisation : horaires, lieux, découpages disciplinaires, consignes à court terme, travail suivi et guidé en présence", écrit Bruno Devauchelle sur son blog. Il pose la question de l'hybridation de la forme scolaire. "Hybrider la forme scolaire c’est d’abord la repenser de fond en comble en envisageant des modalités plurielles dans lesquelles l’intention d’apprendre soit une donnée de base sur laquelle faire travailler toute la population... Il ne s’agit pas de redonner sens à l’école mais redonner sens à l’apprendre. Or la situation que nous vivons en ce moment est une belle opportunité, en s’appuyant sur les moyens numériques de réfléchir à ces transformations qui permettront de fonder l’enseigner et l’apprendre de demain." , Coronavirus : Une opportunité pour le numérique ?
  • Or, ces relations se nourrissent de petits riens qui sont le fruit de la co-présence physique et de la spontanéité. On peut intégrer des rituels informels à une réunion à distance, mais on ne peut pas créer ce moment fortuit qui déclenche un fou-rire entre deux personnes, cette complicité née de déjeuners où l’on n’a pas grand-chose à se dire au début mais qui forment une base solide de vécu partagé à la fin. On peut flécher des « mentors » à chaque nouvel arrivé dans l’équipe, mais on ne peut pas façonner ex nihilo ces liens qui se seront noués par hasard au bureau, parce qu’on l’a senti, parce qu’il y avait quelque chose. Maddyness - Le Magazine sur l’actualité des Startups Françaises, À qui profiterait la mort du bureau ?
  • L'essentiel de mon attente consiste à renouer le dialogue. Il y a eu trop d'isolement des individus. Donc, sous toutes les formes, soit dans la culture par le théâtre, la co-présence, les conférences, enfin toute forme de dialogue en réalité, et même pour le café du matin, j'essaie de rétablir dans mes journées un grand nombre de dialogues possibles avec autrui, connus ou inconnus. France Culture, Camille Chamoux : "L'essentiel de mon attente consiste à renouer le dialogue"
  • La pratique intensive et forcée du télétravail à domicile interroge la transformation durable du rapport au travail et ouvre la possibilité d’une mise à distance du travail – la distanciation dans son acception originale. Trois scénarios sont envisagés ici pour cet « après » : l’affirmation d’un rapport instrumental au travail, l’humanisation du travail et du management, le déploiement d’un Management Humain valorisant présence et co-présence. Le Soir Plus, «Les séquelles de la déspatialisation: trois scénarios pour l’après-télétravail» - Le Soir Plus
  • Malgré la mise à l'arrêt du spectacle vivant, malgré la disparition de la co-présence, essence même du théâtre, inventons et innovons dans le domaine de l'enseignement... éduscol, le site des professionnels de l'éducation, Continuité pédagogique — Théâtre
  • Mais si certains craignent l’aventure ou redoutent de se contorsionner, il existe d’autres manières d’envisager cette reconnexion : faire de la place, autour de nous, aux vivants. Tester l’hypothèse d’une co-présence, d’un espace commun où les rôles ne sont pas assignés et les interactions ne sont pas scriptées. Écrivons avec et dans le vivant. , Usbek & Rica - L'écriture est-elle un levier pertinent pour se reconnecter au vivant ?
  • Dans l’échange entre hors ligne et en ligne, l’empathie pour se connecter aux autres à distance est indispensable pour faire preuve de présence ou de co-présence. L’interpersonnel a un rôle à jouer plus fort et suscite l’utilisation des formes de participation active rendues possibles par toutes sortes de médias sociaux et d’applications. Se pose crucialement la question de l’interaction entre enseignants et parents, dans un contexte français où les deux types d’acteurs ont chacun des places disjointes dans le dispositif : The Conversation, Pédagogie à distance : les enseignements du e‑confinement
  • Les partisans du télétravail répondront qu'il est sans doute possible d'élaborer des outils facilitant les interactions non planifiées et informelles. Nous pourrions imaginer reproduire l'expérience de la co-présence physique, grâce à des avatars évoluant dans des bâtiments virtuels. Nous pourrions même créer les conditions d'une co-présence augmentée ! La Tribune, Le télétravail va-t-il changer la face du monde ?
  • Un autre geste a émergé progressivement sur les sites des théâtres et via leurs réseaux sociaux. La voix qui chuchote au téléphone, la mise en ligne pour un temps limité d’œuvres historiques, l’utilisation de plates-formes de live-streaming cherchaient à renouer avec le déficit de simultanéité et de co-présence que génèrent la fermeture des théâtres et l’arrêt brutal de toute représentation. Ces initiatives fragiles, maladroites, que l’on pourra juger inefficaces reflètent le désintérêt notable d’une partie de la profession pour la chose « numérique ». En effet, si les propositions faites aujourd’hui sont si fragiles, si naïves, si elles ont dû emprunter les codes les plus visibles, à portée de mains, n’est-ce pas tout simplement parce qu’il n’existait pas de précédent ? The Conversation, Débat : Entre théâtre et numérique, un malentendu persistant accentué par le confinement

Traductions du mot « co-présence »

Langue Traduction
Anglais co-presence
Espagnol copresencia
Italien co-presenza
Allemand ko-präsenz
Chinois 共存
Arabe التواجد المشترك
Portugais copresença
Russe совместное присутствие
Japonais 共存
Basque elkar-presentzia
Corse copresenza
Source : Google Translate API
Partager