La langue française

Classiciste

Sommaire

  • Définitions du mot classiciste
  • Étymologie de « classiciste »
  • Phonétique de « classiciste »
  • Évolution historique de l’usage du mot « classiciste »
  • Citations contenant le mot « classiciste »
  • Traductions du mot « classiciste »

Définitions du mot classiciste

Trésor de la Langue Française informatisé

Classiciste, subst. masc.Partisan de la doctrine classique. Tout poète a dans son cœur un classiciste qui sommeille, toujours près de se réveiller : tout critique, un Paul Souday; tout philosophe, un rationaliste; tout religieux, un faux dévot (Bremond, La Poésie pure,1926, p. 145).Emploi adj. La rhétorique classiciste (Bremond, La Poésie pure,1926p. 144). 1reattest. 1926 id.; du rad. de classicisme avec substitution du suff. -iste*. Fréq. abs. littér. : 2.

Wiktionnaire

Nom commun

classiciste \kla.si.sist\ masculin et féminin identiques

  1. Adepte du classicisme.
    • Blomfield était depuis longtemps un classiciste et avait publié plusieurs ouvrages prônant une formalité plus effective dans la construction. — (Peter Davey, L’architecture Arts & Crafts, Éditions Mardaga, 1987)
    • En discréditant Shakespeare, les classicistes prétendaient instaurer le règne de la raison ; dans leur zèle ils s’attaquaient déjà, sans le savoir, aux valeurs humaines que nous mépriserions encore davantage si Shakespeare ne nous en donnait l’exemple perdurable. — (Raymond Tschumi, La crise culturelle, Éditions L’Age d’Homme, 1983)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « classiciste »

Dérivé de classicisme avec substitution du suffixe -isme par les suffixe -iste.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « classiciste »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
classiciste klasisist

Évolution historique de l’usage du mot « classiciste »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « classiciste »

  • Comment enseigne-t-on le grec ancien et le latin actuellement ? La méthode traditionnelle « grammaire-traduction » constitue-t-elle une véritable méthode d’apprentissage ? Pourquoi, à travers le monde, les méthodes dites « actives » sont-elles de plus en plus utilisées dans l’enseignement universitaire des langues anciennes et en quoi consistent-elles exactement ? Comment expliquer que l’idée d’enseigner le grec ancien ou le latin comme des langues vivantes provoque une véritable résistance, voire l’incrédulité d’une très grande part de classicistes, alors que ces mêmes personnes trouveraient surprenant que l’on enseigne le français à des non-francophones en traduisant, un jour, Proust, Racine le lendemain et Chateaubriand puis Rabelais ou Du Bellay le surlendemain ? Enfin, pourquoi trouve-t-on normal qu’un étudiant en Lettres Classiques ne lise une page écrite en grec ancien ou en latin qu’avec de grandes difficultés (dans le meilleur des cas), alors qu’un étudiant en licence d’Anglais ou d’Allemand est capable de lire un texte écrit dans ces langues et d’en avoir une compréhension immédiate ? , Langues anciennes et méthodes actives. Visioconférence sur la méthodologie de l'enseignement des langues anciennes

Traductions du mot « classiciste »

Langue Traduction
Anglais classicist
Espagnol clasicista
Italien classicista
Source : Google Translate API
Partager