La langue française

Cladocère

Définitions du mot « cladocère »

Trésor de la Langue Française informatisé

cladocère (gr. κ λ α ́ δ ο ς « rameau »), adj.« (Crustacés) qui ont des antennes en rameau » (Ac. Compl. 1842); subst. masc. plur. (cf. J.-M. Pérès, La Vie dans l'océan, 1966, p. 47)

Trésor de la Langue Française informatisé

cladocère (gr. κ λ α ́ δ ο ς « rameau »), adj.« (Crustacés) qui ont des antennes en rameau » (Ac. Compl. 1842); subst. masc. plur. (cf. J.-M. Pérès, La Vie dans l'océan, 1966, p. 47)

Phonétique du mot « cladocère »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
cladocère kladɔsɛr

Évolution historique de l’usage du mot « cladocère »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « cladocère »

  • « On parle surtout des espèces comme le myriophylle à épis. Des fragments de tiges peuvent rester accrochés aux équipements au moment du chargement du bateau sur une remorque. Ces fragments de tiges peuvent alors survivre jusqu'à 35 heures hors de l'eau et, s'ils sont déposés dans un nouveau plan d'eau, s'enraciner et créer rapidement une nouvelle population. Des herbiers de plusieurs hectares peuvent se former en quelques années à peine. Ces mesures concernent aussi le cladocère épineux qui adulte, mesure 1,5 cm de longueur. Le cladocère et ses œufs peuvent se trouver dans l’eau résiduelle des bateaux (dans la cale, le moteur et les viviers par exemple) et être ensuite rejetés dans un nouveau plan d’eau. À l’air libre, le cladocère et ses œufs ne peuvent survivre que six heures. Il est donc extrêmement important de bien vider toute l’eau présente dans son embarcation et de la laisser sécher », prévient Simon Boivin. Rendez-Vous Nature, La SÉPAQ prend des mesures pour contrer les espèces envahissantes | Rendez-Vous Nature
  • Le MFFP a confirmé la présence du cladocère épineux dans le lac Témiscamingue au mois de mai. Radio-Canada.ca, Le cladocère épineux, nuisible et invincible | Radio-Canada.ca
  • Une nouvelle espèce exotique envahissante a été détectée dans le lac Témiscamingue : le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs (MFFP) confirme la présence du cladocère épineux dans le plan d'eau sis sur la frontière entre le Québec et l'Ontario. Radio-Canada.ca, Le cladocère épineux envahit le lac Témiscamingue | Radio-Canada.ca
  • Puisque les cladocères épineux et leurs œufs peuvent se fixer aux véhicules nautiques et survivre pendant une longue période, ils peuvent facilement être transportés dans de nouveaux plans d’eau par l’entremise de bateaux, de kayaks ou d’autres types d’embarcation ou d’équipement mal nettoyés, y compris le matériel de pêche. D Rendez-Vous Nature, Le cladocère épineux détecté pour la première fois en Abitibi-Témiscamingue | Rendez-Vous Nature
  • Depuis 2015, le Ministère a mis en place un programme de détection des cladocères envahissants (cladocère épineux et puce d’eau en hameçon) qui a permis la détection de l’espèce. En plus de la rivière Richelieu, ce programme de détection prend place dans le fleuve Saint-Laurent et dans des lacs de plusieurs régions du Québec à risque d’être colonisés, comme en Abitibi-Témiscamingue, en Outaouais, en Montérégie et en Estrie. Coup d’œil, Un nouveau crustacé envahissant dans le Richelieu - Coup d’œil
  • Au mois de mai, le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs du Québec a confirmé la présence du cladocère épineux dans les eaux du lac Témiscamingue. Il s'agit de la première fois que cette espèce est présente dans la région. Radio-Canada.ca, Les espèces envahissantes exotiques dans les eaux de l'Abitibi-Témiscamingue | Radio-Canada.ca
  • Le cladocère épineux ou Bythotrephes longimanus Radio-Canada.ca, Après la moule zébrée, une nouvelle espèce exotique menace nos lacs | Radio-Canada.ca
  • Selon vous, au cours des 200 dernières années, combien d’espèces animales aquatiques envahissantes ont été introduites dans le bassin des Grands Lacs et du Saint-Laurent ? Prenez une seconde pour y penser. J’ai été stupéfait d’apprendre, selon l’ouvrage de Lafontaine et Constan, qu’il y en avait eu plus de 163. Les plus notables de l’ère moderne furent la carpe commune en 1910, la moule zébrée en 1989, le gardon rouge en 1990, la tanche en 1991, la moule quagga en 1992, le gobie à taches noires en 1997, la petite corbeille d’Asie en 2009, le cladocère épineux en 2014 et la carpe de roseau en 2016. Le Journal de Montréal, Des intrus qui bouleversent nos écosystèmes aquatiques | JDM
  • Le ministère de la Faune tente par tous les moyens de limiter la propagation du cladocère épineux, une petite bibitte d’environ 1,5 centimètre de long qui a été introduite dans les Grands Lacs par des bateaux en provenance d’Asie. Le Journal de Montréal, Le cauchemar des pêcheurs arrive au Québec | JDM
  • La baie Missisquoi abrite plusieurs espèces fauniques dont la propagation peut constituer une menace pour la biodiversité indigène, les activités récréotouristiques et certaines infrastructures. La moule zébrée (introduite en 1993), le gaspareau (2003), le cladocère épineux (2014), la lamproie marine, l’écrevisse à taches rouges et la puce d’eau en hameçon (2018) font notamment partie de cette catégorie. Journal L'Avenir et des Rivières, La baie Missisquoi aux prises avec 51 espèces exotiques envahissantes - Journal L'Avenir et des Rivières

Traductions du mot « cladocère »

Langue Traduction
Anglais cladoceran
Source : Google Translate API

Cladocère

Retour au sommaire ➦

Partager