La langue française

Chronicisation

Phonétique du mot « chronicisation »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
chronicisation krɔ̃isisasjɔ̃

Évolution historique de l’usage du mot « chronicisation »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « chronicisation »

  • Peut-on parler de chronicisation du cancer ? Le terme a présentement le vent en poupe. Il définit le passage d'une maladie rapidement fatale à une maladie avec laquelle on peut vivre pendant de longues années. Plusieurs situations se présentent. Caducee.net, Cancer de la prostate, suivi des patients en 2016, chronicisation
  • Mettre fin aux déserts médicaux Les besoins d’accompagnement et les demandes des usagers s’amplifient avec le vieillissement de la population, la précarisation, la vulnérabilité économique et sociale, la grande pauvreté, la chronicisation des pathologies. La Mutualité Française, En 2020, tous les Français devraient avoir accès à la santé - La Mutualité Française
  • Pour le rhumatologue, « éviter la chronicisation de la douleur requiert un parcours de soins adapté. En première intention, il faut consulter son médecin généraliste, qui doit pratiquer un examen manuel. S’il ne vous examine pas, ce n’est pas la peine », estime le rhumatologue, qui plaide « pour une amélioration de la formation à la médecine manuelle ». Pourquoi ? Parce que « la médecine manuelle permet de poser un diagnostic de précision », abonde le Dr Antoine Guinoiseau, médecin généraliste ostéopathe et membre de la Sofmmoo. , Douleur: Comment éviter que le mal de dos ne devienne chronique
  • «Le fait d’être sédentaire et d’avoir peu d’activités physiques est le principal facteur de risque de la lombalgie, mais aussi de la "chronicisation" de la lombalgie», explique-t-elle au micro de Dutrizac sur les ondes de QUB Radio.  Le Journal de Montréal, Mal de dos: il faut rester actif pour prévenir, estime la Dre Brigitte Migneault | JDM
  • La loi relative à l’organisation et à la transformation du système de santé a été publiée au Journal officiel le 26 juillet. Elle décline trois axes du plan Ma santé 2022 : la réforme des études de santé, la mobilisation de collectifs de soins sur les territoires et le développement du numérique en santé. Pour répondre aux défis des déserts médicaux, de la démographie médicale et de la chronicisation des maladies, elle mise sur les dynamiques locales et donne quelques contre-pouvoirs aux élus locaux. Un premier pas salué dans ses intentions. Mais l’absence de mesures coercitives et d’incitations financières et une vision peut-être un peu trop sanitaire font douter les acteurs de son efficacité.  Gazette Santé Social, La loi Santé mobilise les territoires -  Gazette Santé Social
  • Pour l’ancien président de la Mutualité Française, la transition épidémiologique et la chronicisation des maladies implique de passer "d'une approche exclusivement médicale à une approche plus transversale", en construisant "une prise en charge médico-sociale et sociale à partir des besoins des patients et des patientes". Ce prérequis est énoncé dans l'une des propositions visant à améliorer la vie avec la maladie, via le développement de l'autonomie et de la participation du patient. Plusieurs préconisations ont en effet pour but de "concrétiser la reconnaissance de la place du patient et des proches aidants", "lutter contre la désinsertion professionnelle" et "évoluer vers une société plus inclusive", notamment via la garantie du droit à emprunter ou le développement d'appartements de coordination thérapeutique, de lits de halte de soins et de lits d'accueil médicalisés. La Mutualité Française, Maladies chroniques : bâtir la prise en charge à partir des besoins
  • Ces patients remplissent les salles d’attente, et les médicaments sont impuissants à les soulager. “Quatre millions de Français souffrent quotidiennement de douleurs neuropathiques, les plus réfractaires aux traitements”, c’est une forme de douleur chronique, rappelle Jean Valmier, chercheur à l’institut des neurosciences de Montpellier. Avec son équipe, le scientifique a trouvé une porte d’entrée pour les soulager, la molécule FLT3, “connue jusqu’ici pour son rôle dans différentes fonctions sanguines” mais qui s’avère capitale dans la chronicisation de la douleur. midilibre.fr, Contre la douleur chronique, une découverte capitale à Montpellier - midilibre.fr
  • C’est cette liaison protéine-récepteur FLT3 qui active une cascade chimique dans les système nerveux et conduit) la douleur et à sa persistance : FLT3 intervient donc au premier plan dans le phénomène de la « chronicisation » de la douleur. www.pourquoidocteur.fr, FLT3, une nouvelle cible contre les douleurs neuropathiques
  • Pour éviter ce passage à la chronicité, deux messages sont fondamentaux : le maintien des activités quotidiennes à la fois personnelles et professionnelles, et la participation active du patient à sa prise en charge. En cas de chronicisation, une prise en charge pluridisciplinaire devient alors souhaitable, a indiqué la Haute Autorité de santé (HAS), dans ces dernières recommandations (mars 2019). En outre, "le travail fait partie des activités quotidiennes, essentielles pour maintenir son dos en bonne santé, souligne le Pr Fautrel (hôpital Pitié-Salpêtrière, Paris). L’arrêt maladie, s’il est nécessaire, doit être le plus court possible afin que le patient puisse continuer ses activités de loisir mais aussi poursuivre son travail, celui-ci participant à la guérison. C’est pourquoi, la coordination entre professionnels de santé pour proposer une visite de pré-reprise ou anticiper l’adaptation du poste de travail est essentielle pour permettre au patient-travailleur de maintenir ou de reprendre son travail le plus tôt possible." egora.fr, Lombalgies : de nouveaux outils de l’Assurance maladie pour faciliter la prise en charge coordonnée | egora.fr
  • Face à cette affection, on assiste à un réel changement de posture du corps médical et de la CNAM qui encouragent aujourd’hui la reprise du travail ou à tout le moins d’une activité, à la fois pour y éviter sa chronicisation et la désinsertion professionnelle des salariés concernés. Les Echos, Lombalgies : et si le remède passait par une reprise du travail ? | Les Echos
  • Elle doit permettre de se pencher sur "l’évolution démographique, la chronicisation des maladies, les nouvelles pratiques médicales et la transformation du patient institutionnalisé en usager autonome", a détaillé Enguerrand Habran. , Le Fonds FHF se penche sur les impacts de l'IA sur les métiers de la santé
  • Les médecins ne doivent désormais plus prescrire du repos aux personnes souffrant de simples lombalgies. En effet, il est prouvé que la meilleure solution pour s'en sortir et éviter la chronicisation (fait de devenir chronique) des douleurs est de bouger, certes raisonnablement, mais autant que possible. L'Assurance maladie, qui lance ce jeudi un programme de sensibilisation, a décidé de marteler ce message. Car, d'après les résultats du baromètre d'opinion « Connaissances et attitudes vis-à-vis de la lombalgie » mené par l'institut BVA*, une grande majorité de personnes (68 % précisément) croit encore que le repos est le meilleur remède à une lombalgie. Le Point, Contre le mal de dos, bougez ! - Le Point
  • Les experts ont rappelé que le cancer du sein métastatique n’est pas un cancer du sein comme les autres en raison de sa chronicisation et de son pronostic plus sombre que les autres cancers du sein. Caducee.net, Cancer du sein métastatique : comment optimiser le parcours de soins en ambulatoire ?
  • "Le renouvellement des prescriptions est une véritable difficulté, particulièrement en Puisaye-Forterre", constate Olivier Gomand. Elle pourra aussi "prescrire des examens complémentaires", en s’adressant à des médecins spécialistes, sera référente télémédecine, aura un rôle important en matière de prévention et d’organisation. L’objectif est "non seulement de trouver une solution, même limitée, à la désertification médicale, mais aussi de répondre aux problèmes posés par la transition démographique et le vieillissement de la population, la chronicisation des maladies et l’augmentation de la demande de soins." www.lyonne.fr, Une "super" infirmière, capable de prescrire et renouveler des traitements dans les EHPAD de Puisaye - Saint-Fargeau (89170)
  • Jean Valmier, à l'Institut des neurosciences de Montpellier, s'est penché sur le mécanisme à l'origine de ces douleurs. Plus précisément, sur un récepteur du système nerveux périphérique encore non étudié, appelé FLT3. Or, celui-ci s'avère contrôler tous les mécanismes de la chronicisation des douleurs neuropathiques. Science-et-vie.com, Douleurs neuropathiques : le premier traitement efficace se pr... - Science & Vie
  • Le contexte semble influer sur l’apparition des troubles, certains facteurs déclenchants étant souvent mentionnés : vêtements serrés (dans 80 % des cas), station assise prolongée (79 %), excitation sexuelle (74 %), stress (74 %), masturbation (66 %). Ces situations entraîneraient un manque de lubrification, le phénomène intervenant en outre souvent sur un terrain personnel fragilisant : fibromyalgie, infections urinaires, traumatismes, certains problèmes neurologiques, etc. En somme, il serait intéressant de repérer les circonstances susceptibles de favoriser votre douleur afin de la traiter au mieux et d’éviter sa chronicisation. , Mal au clitoris : que faire ?
  • Tendinopathie, syndrome du canal carpien au poignet, épicondylite au coude, hygroma du genou en sont quelques exemples. Les TMS peuvent devenir durablement handicapants. Afin d’éviter la chronicisation de ces pathologies, la prévention doit être particulièrement efficace. www.pourquoidocteur.fr, Troubles musculo-squelettiques : une épidémie au travail
  • Prendre en compte la situation des aidants c'est se donner la chance d'améliorer la qualité du management et la productivité de l'entreprise. Une étude anglaise montre que ça réduit l'absentéisme et que ça améliorer la productivité de manière importante. Il y a un intérêt économique et le Medef devrait se pencher sérieusement sur la question, parce que demain c'est un salarié sur quatre qui sera en situation d'aidant du fait du vieillissement de la population et de la chronicisation des pathologies. Franceinfo, Comment les entreprises soutiennent leurs salariés aidants
  • Par ailleurs, la prise en charge globale doit dépasser largement l’espace sanitaire afin d’intégrer les espaces médico-social et social (travail, habitat), de lutter contre la chronicisation des patients et leur permettre l’accès au rétablissement. Le secteur de psychiatrie doit profiter d’une évolution de son périmètre et de son pilotage partagé entre ces différents acteurs en question. Marianne, Dans "le monde d’après", il faudra repenser la prise en charge en santé mentale | Marianne
  • La classification internationale dénombre 14 types de céphalées dites primaires, c’est-à-dire causées par un dysfonctionnement du système nerveux et non par une infection (grippe, méningite), une intoxication (alcool monoxyde de carbone), une lésion organique type tumeur ou encore un accident vasculaire cérébral. Parmi les plus connues, on retrouve la migraine et la céphalée de tension. Il est important de faire la distinction car les traitements ne sont pas les mêmes. Quoi qu’il en soit, dans les deux cas, il est essentiel de consulter car l’automédication ne sert à rien. Pire, elle peut aboutir à des abus médicamenteux et favoriser la chronicisation de la douleur. Destination Santé, Migraine ou céphalée de tension ? - A la une - Destination Santé
  • Inauguration mercredi d’une unité unique en son genre de soins intensifs pour adolescents (Usia), située à l’hôpital Nord, à Marseille. Ouverts depuis le 5 janvier 2016, cinq lits sont dédiés aux adolescents âgés de 12 à 18 ans, « dans différentes situations de crises qui peuvent être bruyantes ou silencieuses », expliquait la responsable du service, le Dr Agathe Benoit de Coignac. « Une unité de courte durée d’hospitalisation qui se veut être en lien étroit avec les partenaires qui s’occupent des adolescents car sans eux on ne peut pas faire grand chose. » Une équipe de 32 personnes dédiée à une prise en charge pédopsychiatrique sur mesure, évolutive en fonction de l’évolution clinique des patients, afin de parer à la décompensation et éviter ainsi « la chronicisation et les pathologies de l’âge adulte ». www.lamarseillaise.fr, #Pédopsychiatrie : l'unité de soins intensifs pour ados de l’hôpital Nord de Marseille inaugurée
  • En cause, également, des facteurs favorisants, qui seraient notamment responsables de la chronicisation du bégaiement. Le premier d’entre eux ? La réaction des proches, que ce soit la famille ou l’école, à l’occasion des premiers bégayages. « Le bégaiement apparaît à une période qui est déjà très chargée en apprentissage pour le petit enfant, décrypte Marie-Pierre Poulat. S’il observe des réactions négatives lorsqu’il parle (quelqu’un qui fronce les sourcils, un autre qui rigole), cela va compliquer considérablement son apprentissage, en véhiculant l’idée que la parole crée des tensions. Si ses difficultés ne sont pas verbalisées de manière apaisante, il va avoir l’impression de ne plus être un interlocuteur. Et va se mettre à douter de lui. » Le danger ? Que confronté à l’écart grandissant entre son désir de dire et l’impossibilité de mettre sa pensée en mots, il multiplie les frustrations… et voit s’accentuer ce bégaiement envahissant. , Bégaiement - Bégaiement adulte - Bégaiement chez l'enfant | Psychologies.com
  • Il est recommandé de consulter un médecin dès le premier épisode d’otite pour éviter une chronicisation ou des récidives. Si les otites se répètent trop souvent, le médecin peut orienter le patient vers un ORL. Medisite, Otite à répétition : causes, traitements, prévention, que faire ?
  • Qu’est-ce qui provoque une sensibilisation des neurones de la douleur ? Les interactions des neurones et du système immunitaire jouent un rôle crucial. Les cellules immunitaires qui envahissent le site de la lésion sécrètent en effet toutes sortes de molécules qui réparent les tissus mais favorisent aussi l’hypersensibilité nerveuse. Les neuroscientifiques ont identifié l’une de ces substances : la cytokine FL. Ils ont montré que l’injection de cette molécule à des souris provoque des symptômes similaires aux douleurs neuropathiques, ainsi que les mêmes modifications moléculaires des neurones de la moelle épinière qui aboutissent à une chronicisation de la douleur. Cette cytokine agit en se fixant sur son récepteur spécifique nommé FLT3, et c’est bien cette liaison qui déclenche la cascade de transformations neuronales à l’origine de la douleur neuropathique. cerveauetpsycho.fr, Un nouvel espoir contre les douleurs chroniques | Cerveau & Psycho
  • Les formes mineures de TCA peuvent être le prélude à une aggravation et à l’installation d’une forme clinique caractérisée, avec risque de chronicisation. De plus la morbidité de ces troubles est importante, et se traduit par des complications médicales, des comorbidités psychiatriques et des conséquences délétères sur l’insertion et l’adaptation sociale. The Conversation, Troubles des conduites alimentaires : soigner l’esprit en manipulant le corps
  • La prescription d'un médecin de premier recours facilite l'accès à la psychothérapie qui pourra débuter à temps, sans attendre l'aval d'un médecin psychiatre. Elle réduit la durée des thérapies et la chronicisation des maladies. lematin.ch/, Suisse: L'accès à la psychothérapie sera facilité - Suisse - lematin.ch
  • Il est également important de renseigner le patient sur la (longue) durée du traitement, qui peut prendre plusieurs semaines à plusieurs mois, et sur le fait que la régénération de sa lésion sera progressive. Il doit prendre conscience de son importance en tant qu’acteur de sa propre récupération, afin d’éviter une chronicisation de la pathologie. The Conversation, Tendinites : à quoi sont-elles dues, comment les éviter ?
  • Dans le contexte de chronicisation des maladies et du vieillissement de la population, le développement de la santé à domicile représente un enjeu majeur. L’e-santé permet d’apporter des solutions innovantes et efficaces qui répondent aux nouveaux besoins des patients. Elle facilite, entre autres, la prise en charge à distance des patients et améliore leur parcours de soins en termes de prévention, d’observance et de suivi à domicile. , » WeHealth by Servier et le MIT signent un partenariat dans la santé connectée à domicile MyPharma Editions | L'Info Industrie & Politique de Santé
  • Parmi les douleurs persistantes, les douleurs neuropathiques sont les plus réfractaires aux traitements actuels. Quatre millions de Français en souffrent quotidiennement. La douleur, donc, est déclenchée par une atteinte des nerfs (au cours d’un traumatisme par exemple) et se transforme en douleur persistante après que la cause initiale a disparu. Que sait-on de ce mécanisme, appelé «sensibilisation» ou «chronicisation»? Slate.fr, Vous avez mal, mais aucune raison d'avoir mal. On vous explique | Slate.fr
  • Jean-François Schaff : La téléexpertise permet à un médecin de solliciter l'avis d'un spécialiste face à une situation médicale donnée. Quand un médecin généraliste se pose une question et a besoin de l’aide d’un confrère, il pourra désormais passer par la plateforme web de Postelo. Nous lui fournissons l’accès à un annuaire de médecins qui se sont inscrits sur notre plateforme pour faire de la téléexpertise. Le médecin peut choisir dans cet annuaire le médecin qui a la spécialité qu’il recherche et les compétences spécifiques pour répondre à sa question. S’il s’agit par exemple d’équilibrer un traitement de diabète, il posera des questions à un diabétologue. Le patient n’aura donc plus besoin de passer par la case « spécialiste », car le médecin traitant sera directement conseillé par les spécialistes. Cela va permettre de réduire les dépenses de santé car va on réduire le nombre de consultations. Cela va aussi faire gagner du temps à tout le monde, car le patient n’aura pas besoin de se déplacer pour aller voir un spécialiste. En effet, pour les choses relativement simples, c’est beaucoup plus rapide pour le spécialiste de répondre à une question par mail, plutôt que de faire une consultation. Les prises en charge seront donc plus précoces, ce devrait permettra de diminuer la chronicisation des maladies. What's Up Doc, Téléexpertise : "fluidifier la communication entre les hospitaliers et les libéraux" | What's Up Doc
  • Les écoles du dos, en hôpital, voient défiler de nombreux patients. Pour contrer le mal de dos, il faut bouger. L’immobilisme est porteur de douleurs chroniques. Les spécialistes endiguent la chronicisation en suggérant aux patients de faire des exercices comme du stretching, de la natation ou de la course à pied. , Mal de dos: voici le top 12 des métiers les plus à risques - DH Les Sports+
  • Cousin de la varicelle, il atteint les ganglions des nerfs, provoquant une éruption cutanée localisée, souvent sur le thorax, mais parfois au niveau du visage. Des antiviraux sont à prendre rapidement pour protéger les nerfs et limiter la chronicisation de la douleur. Femme Actuelle, Quand les nerfs font mal, je fais quoi ? : Femme Actuelle Le MAG
  • Non seulement les « Lyme doctors » discréditent-ils la cause des patients qu’ils prétendent défendre, mais ils créent rancœurs et faux espoirs, favorisent la chronicisation des symptômes, se font les avocats de traitements non dénués de risque, et rendent plus difficile le travail des professionnels de santé attentifs à la complexité « bio-psycho-sociale » des maladies. Ces professionnels, plus nombreux mais beaucoup moins audibles, aimeraient pouvoir dire à leurs patients : « non, vous n’avez pas la maladie de Lyme… mais je peux quand même essayer de vous aider. » The Conversation, Non, vous n’avez pas la maladie de Lyme !
  • Ainsi, les préconisations détaillées dans les rapports ou livres blancs restent lettre morte. Le virage ambulatoire, les restructurations hospitalières, la prévention, la coordination des soins, la territorialisation, l’innovation pour tous, l’implication des patients, la lutte contre les inégalités de santé, etc. marquent le pas. La situation est d’autant plus urgente que les révolutions démographiques (vieillissement de la population) et épidémiologiques (chronicisation des maladies), les progrès technologiques et le prix des médicaments mettent le système sous pression accrue. Les Echos, L’art de la réforme en santé | Les Echos
  • Dans ce contexte, des chercheurs français (Inserm/ Université de Montpellier ; Cnrs/Université de Strasbourg) viennent de faire une découverte prometteuse. Ils ont en effet mis en évidence le rôle central d’une molécule appelée FLT3, connue pour son rôle dans différentes fonctions sanguines et produite par les cellules souches hématopoïétiques. Les auteurs ont ainsi montré dans leur étude (Nature Communications, 12 mars 2018), que les cellules immunitaires sanguines qui envahissent le nerf au site de la lésion synthétisent et libèrent une autre molécule, appelée FL, qui s’accroche et active FLT3, ce qui déclenche la réaction en chaîne qui est à l’origine de la douleur. FLT3 induit et participe aussi au phénomène de "chronicisation" de la douleur. egora.fr, Douleur neuropathique : une nouvelle piste thérapeutique | egora.fr
  • Afin d’éviter la chronicisation de l’asthme, il est essentiel de détecter les symptômes à un stade précoce. Les plus courants sont les suivants : Chien.com, L'asthme chez le chien : causes, symptômes et traitement
  • Contre la chronicisation et le passage à la lombalgie chronique, le message est simple : « En cas de mal de dos, le maintien de l'activité physique est la meilleure voie vers la guérison ». www.pourquoidocteur.fr, Mal de dos : de plus en plus fréquent et pas souvent le bon traitement
  • Chirurgie ambulatoire, traitements à domicile, chronicisation de la maladie, la cancérologie quitte les murs de l'hôpital. En 2020, plus de 50 % des patients suivront une chimiothérapie à domicile. Comment les accompagner, comment gérer les effets secondaires, comment éviter la mauvaise prise des traitements ? Avec un projet pour le suivi des traitements à domicile, un programme d'éducation thérapeutique associé et une étude pilote pour le développement de la chirurgie ambulatoire (lire encadré), les équipes de l'Institut universitaire du cancer de Toulouse Oncopole (IUCT O) tentent de relever le défi. Prix et appels d'offres confondus, elles viennent de décrocher une enveloppe de 400 000€. ladepeche.fr, Toulouse. Pour la cancérologie de demain, l'hôpital apprend à sortir de ses murs - ladepeche.fr
  • Cette émergence du patient-expert est illustrative d'un changement de paradigme. A la verticalité de la relation médecin-malade succède désormais une horizontalité des rapports, moins hiérarchiques. Car le patient devient de plus en plus autonome, comme le montre le philosophe de la santé, Philippe Barrier. L'une des causes de cette autonomie est la chronicisation de certaines pathologies, hier mortelles, et dont la prise en charge nécessite un véritable dialogue entre les parties prenantes. La Mutualité Française, Mutations : la révolution du patient
  • « À la lumière des résultats, dit-elle, il est impératif de mettre en place des protocoles d’intervention et de prévention permettant de limiter la chronicisation de ces problèmes de santé jusqu’à l’âge adulte. » Radio Capitole, Société : Les filles victimes d’agressions sexuelles développent plus de séquelles physiques que les garçons - Radio Capitole
  • La société admet les progrès des soins du cancer, et en même temps, n'accueille pas le malade en tant que tel, ou ne le reconnaît pas dans toutes ses qualités. La chronicisation, l'allongement de la survie, s'accompagnent finalement d'un échec : le fait d'avoir été malade n'est toujours pas banal. La Mutualité Française, Cancer : "Il faut aussi un droit à l'oubli dans le monde du travail"
  • Dans cette dernière, l’Assurance maladie propose divers exercices de relaxation, d’étirements et de renforcements musculaires. Le "seul le mouvement entretient la tonicité musculaire, la force ligamentaire et permet de lutter contre la lombalgie et sa chronicisation", insiste-elle, recommandant également de marcher rapidement, de monter les escaliers, ou encore de nager sur le dos. Autres conseils prodigués : adapter son environnement (la hauteur du plan de travail) et éviter de réaliser des examens d’imagerie avant 4 à 6 semaines de mal de dos. www.pourquoidocteur.fr, Mal de dos : le secret c'est de bouger, assure l'Assurance Maladie
  • Les auteurs du plaidoyer proposent donc 5 mesures prioritaires. Ils souhaitent tout d’abord inscrire la douleur comme priorité de santé publique dans le plan ministériel "Ma santé 2022" et veulent renforcer le rôle et le fonctionnement des réseaux de soins. Il s’agit ensuite d’améliorer la formation de l’ensemble des professionnels en particulier concernant les populations vulnérables et mal communicantes. La prise en charge de douleur liée aux soins doit aussi être optimisée, via, par exemple "des documents informatifs sur les facteurs de risques de la chronicisation de la douleur et comment les réduire". Enfin, la recherche doit être développée. egora.fr, Prise en charge de la douleur : 5 mesures pour un nouveau souffle | egora.fr
  • Toutefois, l’idée de phobie de la migraine n’explique pas tout. Il y a une chronicisation de la migraine à la suite des prises (abusives) de médicaments, mais ça ne veut pas dire qu’il y a une responsabilité directe des médicaments antalgiques sur l’évolution du processus migraineux. leplus.nouvelobs.com, Migraine : pourquoi la peur de la douleur provoque le mal de tête - le Plus
  • Une seule gastro-entérite est capable de modifier profondément le microbiote. Et on ne peut pas forcément attendre qu’il se corrige de lui-même avec, pour uniques alliés, le temps et les règles hygiéno-diététiques. C’est un jeu de chaises musicales, les places laissées vacantes peuvent se retrouver occupées durablement par des bactéries opportunistes. Le risque de chronicisation est réel : selon les données de l’European Society for Primary Care Gastroenterology (ESPCG), le quart des syndromes de l’intestin irritable (SII) s’installe à la suite d’un épisode infectieux aigu. Ces perturbations graves du microbiote sont même impliquées dans des troubles psychiatriques. , Antibiotiques et maladies intestinales : les probiotiques sont-ils nécessaires ?
  • Jean-Louis BrisonLa moitié des souffrances psychiques des adolescents ou des adultes commence avant 14 ans. C’est un point qui nous alerte. Il montre l’importance d’identifier très tôt les ­signes des souffrances des jeunes avant qu’elles ne se cristallisent, pour prévenir leur chronicisation. L’école est parfois une caisse de ­résonance de ce mal-être. Elle doit être capable d’identifier ces signes de mal-être ; et elle a la responsabilité d’enclencher une alerte et de proposer une orientation adaptée. Les parents d’élèves demandent d’ailleurs à l’école de jouer ce rôle. Le Monde.fr, Plan Bien-être et santé des jeunes : « Il s’agit de créer un cocon protecteur »
  • Par ailleurs, les mutations dans les pratiques de santé, s’appuyant à la fois sur le levier technologique et sur la nécessité d’inventer des solutions à la fois efficiente et plus économe en étant mieux adaptées à la chronicisation des maladies et à la nécessité d’accompagner les personnes âgées en perte d’autonomie, vont conduire, par exemple, à renforcer la médecine ambulatoire et l’hospitalisation à domicile. The Conversation, Penser la santé en version territoire
  • L’anonymat d’internet produit des effets qu’il est facile à imaginer. De nombreuses personnes anonymisées délivrent des messages qu’elles n’oseraient jamais énoncer à visage découvert. Le psychologue Tolga Aricak, de l’Université de la Nouvelle-Orléans, a  interrogé un échantillon d’adolescents âgés de 12 à 19 ans et a observé que 60% des personnes qui ont répondu reconnaissaient exprimer par le biais d’internet des choses qu’ils ne diraient pas s’ils étaient physiquement en présence de leur interlocuteur. En outre, 35% se faisaient passer pour quelqu’un d’autre, 27% mentaient, 13% envoyaient des courriels infectés, et 7% diffusaient des photos d’autres personnes sans leur consentement. De plus, sur internet, le harceleur n’est pas le témoin visuel des réactions de souffrance de sa victime. Cette absence de signaux visuels est un véritable facteur facilitant la violence et sa chronicisation. On se souvient ainsi que dans les travaux de recherche de Stanley Milgram, de l’Université de Yale, lorsqu’un individu devait administrer un choc électrique à une "victime", il administrait des chocs d’autant plus puissants qu’on l’empêchait de voir les réactions de sa victime ou qu’on atténuait l’intensité de ses cris. C’est ce qui se passe sur internet, où la souffrance des victimes est muette. Dans de très nombreux cas, cette distance peut d’ailleurs contribuer à ce que le harceleur ne se représente absolument pas l’impact de ce qu’il commet. France Culture, "Ligue du LOL" : les mécanismes de l'effet de meute
  • Le meilleur entourage est celui qui est chaleureux et non rejetant, empathique mais pas hyperprotecteur. Il y a des conjoints de patients hypocondriaques qui, pensant bien faire, finalement participent à la chronicisation du syndrome. , Hypocondrie: Malade imaginaire et pourtant si sincère - La Libre
  • Cette impression nébuleuse de mal-être est renforcée par des signaux bien plus concrets. "Ce qui doit alerter c'est la 'chronicisation', la récurrence des angoisses ou des troubles du sommeil par exemple", avance Pascale Zrihen. Le regard de la personne sur elle-même évolue également. Enfermée dans un cercle vicieux d'auto-dépréciation et de critiques, elle a de plus en plus son mal-être chevillé au corps.   LExpress.fr, Dépression: "Pour sortir du cercle vicieux, veiller à son équilibre est capital" - L'Express Styles
  • « Quand on mange trop et mal, on développe du tissu graisseux », rappellent les Drs Brack et Cocaul qui notent que, dans le tissu adipeux des personnes obèses, on observe d’importants dépôts de fibrose, résultat de la mort des cellules. Or, cette fibrose entoure les cellules adipeuses. Du coup, lorsque ces personnes décident de se faire opérer (chirurgie de l’estomac), la perte de masse grasse après l’opération sera limitée. La fibrose est également accentuée lorsqu’on s’adonne à des régimes successifs, rapides et restrictifs. Elle finit par endommager le tissu adipeux, faisant ainsi entrer la personne en surpoids dans une chronicisation de son obésité et une résistance accrue à l’amaigrissement. Soirmag, Le mésentère, une question de gras - Soirmag
  • Une semaine de ménagement tout au plus, avant de reprendre l'exercice ou/et le travail. Quant à la douleur récurrente d'une lombalgie, rien ne sert de tout arrêter, «le bon traitement, c'est le mouvement», souligne le docteur Bruno Daubin, généraliste à Coursan, et «90 % guérissent spontanément en un mois», dit la CPAM. Pour éviter la «chronicisation» de ce mal dont souffrent au moins une fois dans leur vie 80 % des Français, là encore… le mouvement. ladepeche.fr, Carcassonne. Mal de dos : la CPAM veut faire bouger les assurés - ladepeche.fr
  • Finalement on se satisfait aussi d’une sorte de 'chronicisation' de la précarité, y compris chez les professionnels  France Inter, L’hiver approche, et avec lui la question de l'hébergement d’urgence

Traductions du mot « chronicisation »

Langue Traduction
Anglais chronification
Source : Google Translate API

Chronicisation

Retour au sommaire ➦

Partager