La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « chrétienneté »

Chrétienneté

Définitions de « chrétienneté »

Wiktionnaire

Nom commun - français

chrétienneté \kʁe.tjɛn.te\ féminin

  1. (Vieilli) Chrétienté.
    • En cette année , le siècle fera bien en paix en toute la chrétienneté , & il y aura bon marché de bled & de vin qui réjouira tout le peuple. — (Almanach du département de l’Ourte, 16e année, Liége, Desoer, 1811, p.2)
    • […] ils donnèrent tous leurs soins à la fameuse traduction et édition polyglotte d’Anvers, à la sollicitation du pape Pie IV, qui convoqua pour ce travail tout ce qu'il connoissoit de plus savans docteurs dans toute la chrétienneté. — (Pierre-Gilles Langevin, Recherches historiques sur Falaise, Falaise, Brée l’aîné, 1814, page 215)
    • Les conciles généraux par contre, sont ceux auxquels est largement représenté l’épiscopat des diverses parties de la chrétienneté, mais auxquels n'a pas été reconnu le caractère de l’œcuménicité. — (Pamphile Akplogan, L'enseignement de l’Église catholique sur l'usure et le prêt à intérêt, L'Harmattan, 2010, page 117)
    • Dans la suite de son discours, le Pape montre que l’inculturation ne concerne donc pas seulement les pays dits de Mission, mais aussi les vieilles chrétiennetés : c'est un problème de vie ou de mort pour l’Église. — (Engelbert Mveng, L'Afrique dans l'Église: paroles d'un croyant, L'Harmattan, 1985, page 104)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « chrétienneté »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
chrétienneté kretjɛ̃nœte

Évolution historique de l’usage du mot « chrétienneté »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « chrétienneté »

  • La plasticité sémantique des termes conduit à des définitions très différentes, parfois énoncées de manière explicite, parfois se déduisant du contexte. On voit par exemple que la définition de Zemmour s’inscrit tantôt dans une vision anti-religieuse lorsqu’il s’agit de parler d’islam, tantôt dans la protection du religieux ou du moins de sa visibilité lorsqu’on parle de chrétienneté, alors que pour Mélenchon la laïcité « n’a jamais été un athéisme d’état ». , Laïcité, neutralité, république : les mots flous de la politique

Chrétienneté

Retour au sommaire ➦

Partager