La langue française

Cholinestérase

Définitions du mot « cholinestérase »

Wiktionnaire

Nom commun

cholinestérase \kɔ.lin.stə.ʁaz\ féminin

  1. (Biochimie) Enzyme qui catalyse la réaction d’hydrolyse d’un ester de la choline (acétylcholine, butyrylcholine) en choline et en acide acétique.
    • Quant au substrat sur lequel agit l’ésérine, la cholinestérase, les recherches ont montré qu’il ne constituait pas une unité homogène. — (Annales scientifiques de l’Université de Besançon: Zoologie et physiologie, Numéros 1 à 10, 1956)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « cholinestérase »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
cholinestérase ʃɔlɛ̃ɛsteras

Évolution historique de l’usage du mot « cholinestérase »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « cholinestérase »

  • Inhibiteurs de la cholinestérase Antagonistes des récepteurs NMDA Autres Instant Interview, 2020 Covid-19 Impact sur le marché des produits neuroprotecteurs (impact COVID-19) Partager par Genervon Biopharmaceuticals, NeuroVive Pharmaceutical – Instant Interview
  • Le donépézil (Aricept®), un inhibiteur spécifique et réversible de l'acétylcholinestérase dans le cerveau, fait partie des principaux médicaments utilisés dans la prise en charge de la maladie d’Alzheimer et d’autres démences. Si son efficacité est parfois discutée, une étude, publiée dans le Lancet Neurology, a suggéré que le médicament permet de garder les patients atteints, même à stade avancé, plus longtemps à domicile. Cette étude, publiée dans le Journal de l'Association médicale canadienne (CMAJ) alerte aujourd‘hui sur un effet secondaire aigu : le traitement est associé à un risque deux fois plus élevé d'hospitalisation pour rhabdomyolyse (dégradation rapide des muscles squelettiques). santé log, ALZHEIMER : Le médicament donépézil double le risque de dégradation musculaire | santé log
  • Inhibiteurs de la cholinestérase Antagonistes NMDA Traitements contre la maladie d’Alzheimer Journal l'Action Régionale, Recherche sur le marché des traitements de la maladie d’Alzheimer (impact de COVID-19) 2020-2026: Merz Pharma, Novartis, Pfizer – Journal l'Action Régionale
  • Inhibiteurs de la cholinestérase Anti-inflammatoire Autres Journal l'Action Régionale, Marché mondial des médicaments neuroprotecteurs 2020-2026 par Genervon Biopharmaceuticals (Canada), NeuroVive Pharmaceutical – Journal l'Action Régionale
  • L’étude compare l’efficacité et la tolérance du masitinib donné en complément d’un inhibiteur de cholinestérase (donépézil, rivastigmine ou galantamine) et/ou de la mémantine par rapport au placebo donné en complément d’un inhibiteur de cholinestérase et/ou de la mémantine. , Science : AB Science annonce les résultats de l'analyse intérimaire de l'étude AB09004 dans la maladie d'Alzheimer | Zone bourse
  • En tant que médecins, nous travaillons dans le cadre des décisions politiques dans lesquelles les priorités sont pesées et les choix faits. Mais, en tant que médecin, nous avons aussi l’obligation de traiter chaque patient individuellement sur base des preuves disponibles. Cette preuve est obtenue au travers d’études scientifiques à grande échelle menées selon des critères stricts. Ces critères sont imposés par des organismes officiels tels que l’Agence européenne des médicaments. Sur la base de ces études, les autorités décident ensuite si le médicament sera enregistré pour une maladie. Les inhibiteurs de la cholinestérase ont été enregistrés au début des années 2000 pour le traitement de la maladie d’Alzheimer. L’indication de prescrire un médicament est basée sur cet enregistrement et sur de nombreuses directives internationales (également inchangées depuis des années, par exemple les critères du National Institute for Health and Care Excellence au Royaume-Uni). Le Soir Plus, Carte blanche: «Les remèdes anti-Alzheimer doivent être remboursés» - Le Soir Plus
  • Considérant que les analogues du fentanyl présentent le plus grand risque de surdose, l’intoxication par la désomorphine est également terrible. Ce médicament, popularisé sous le nom de «Krokodil», peut provoquer des réactions allergiques, des convulsions avec dépression respiratoire pouvant entraîner la mort. L’inhibition de la cholinestérase par la désomophine peut entraîner un syndrome cholinergique avec confusion, diminution de la conscience, salivation, troubles urinaires et incontinence fécale, vomissements, hypersudation, fasciculation musculaire, œdème pulmonaire et convulsions. Le tramadol, le plus connu des analgésiques de type opioïde, peut aussi provoquer des convulsions (dans 46% des cas de mésusage). vih.org, Crise des opioïdes aux États-Unis et morbidité | vih.org
  • Quatre spécialités ont une autorisation de mise sur le marché (AMM) dans le traitement symptomatique de la maladie d’Alzheimer. Les anticholinestérasiques sont au nombre de 3 : le donépézil (Aricept du laboratoire Eisai et génériques), la rivastigmine (Exelon de Novartis Pharma, et génériques) et la galantamine (Reminyl/Reminyl LP de Janssen Cilag et génériques). Ils bloquent la dégradation par la cholinestérase de l’acétylcholine cérébrale, neurotransmetteur dont la production diminue chez les personnes atteintes de maladie d'Alzheimer. Ils ont l’AMM aux stades léger, modéré et modérément sévère de la maladie. S’y ajoute la mémantine (Ebixa de Lundbeck, et génériques), un inhibiteur des récepteurs NMDA du glutamate, un neurotransmetteur dont la libération excessive pourrait jouer un rôle dans la dégénérescence neuronale. C’est le seul médicament qui ait l’AMM au stade sévère de la maladie d’Alzheimer. Elle a aussi l’AMM (comme les anticholinestérasiques) aux stades modéré et modérément sévère. En revanche, elle n’a pas d’AMM au stade léger. egora.fr, La saga des médicaments anti-Alzheimer | egora.fr
  • L’étude compare l’efficacité et la tolérance du masitinib donné en complément d’un inhibiteur de cholinestérase (donépézil, rivastigmine ou galantamine) et/ou de la mémantine par rapport au placebo donné en complément d’un inhibiteur de cholinestérase et/ou de la mémantine chez des patients atteints de la maladie d’Alzheimer sous sa forme légère ou modérée. , Science : AB Science annonce aujourd'hui ses résultats financiers annuels arrêtés au 31 décembre 2019 | Zone bourse
  • Sans la ligne de mire de cette étude de l’Université de Californie - San Francisco, les inhibiteurs de la cholinestérase (IAC), des médicaments pris quotidiennement pour réduire les symptômes de la maladie d'Alzheimer. Ces médicaments peuvent en effet entraîner une perte de poids importante et nuisible. Les conclusions, publiées dans le Journal of the American Geriatrics Society mettent en exergue ce problème significatif, lié à une mortalité accrue et suggèrent que cet effet perte de poids peut être un effet des inhibiteurs de la cholinestérase jusque-là sous-estimé. santé log, DÉMENCE: Attention à la perte de poids avec certains anti-Alzheimer | santé log
  • Les personnes qui prennent des médicaments anti-Alzheimer de la classe des inhibiteurs de la cholinestérase (Aricept, Reminyl et Exelon), qui sont les médicaments les plus souvent prescrits pour le traitement des symptômes de la maladie, se font souvent aussi prescrire un ou plusieurs autres médicaments exerçant une action contraire, selon une étude publiée dans le Journal of the American Geriatrics Society. Psychomédia, Les médicaments anti-Alzheimer souvent prescrits avec d'autres qui ont une action contraire | Psychomédia
  • Le 1,8-cinéole est un composé présent dans de nombreuses huiles essentielles. Il influence les fonctions du neurotransmetteur acétylcholine qui intervient dans le cerveau et dans le système nerveux parasympathique. Il a un pouvoir modéré d'inhiber l'acétylcholinestérase, une enzyme qui joue un rôle clé dans la pathogénèse de la maladie d'Alzheimer, a expliqué à Medscape, Ilkay Orhan de l'Université Gazi (Truquie). Il agit de façon synergique avec d'autres composés présents dans l'huile essentielle de romarin, l'alpha-pinène et le beta-pinène. Psychomédia, L'odeur de romarin stimulerait les performances cognitives | Psychomédia
  • Des traitements curatifs et préventifs ont été mis au point contre ce poison. Depuis quelques années, les soldats envoyés dans les zones à risque (comme l’Irak) avalent de manière préventive des tablettes de pyridostigmine (à base de carbamates) qui permettent à une partie de la cholinestérase d’échapper à l’effet du poison. Le traitement, pour être efficace, doit être pris dans les cinq à dix minutes qui suivent l’exposition. Toujours pendant la guerre du Golfe, les soldats étaient équipés de seringues auto-injectantes contenant trois produits: un décontractant musculaire (valium), une drogue anticholinergique (pour limiter l’accumulation d’acétylcholine) et une substance permettant de restaurer l’actitivité enzymatique. Libération.fr, Le sarin, un poison mortel qui s’attaque au système nerveux - Libération
  • Doit-on dérembourser le paracétamol au motif qu'il ne « guérit » rien, mais ne fait qu'atténuer les symptômes, en l'occurrence la douleur ou la fièvre ? C'est un peu la question que se posent beaucoup de neurologues après la récente décision de dérembourser les quatre seules molécules à disposition des malades d'Alzheimer, mises sur le marché entre 1996 et 2003 : le donépézil, le rivastigmine, le galantamine et la mémantine. Soyons clairs : aucune de ces molécules n'arrête ni même n'enraye la progression de la maladie, elles sont purement « symptomatiques » - tout comme le paracétamol. Les trois premières agissent sur le système cholinergique, c'est-à-dire relatif à ce neurotransmetteur qu'est l'acétylcholine. Dans la maladie d'Alzheimer, ce sont les neurones cholinergiques qui meurent, d'où l'idée de pallier cette mort neuronale en augmentant la quantité d'acétylcholine circulant dans le cerveau ; c'est ce que font le donépézil, le rivastigmine et la galantamine en bloquant l'enzyme (appelée « cholinestérase ») qui détruit l'acétylcholine. La quatrième molécule, la mémantine, agit sur un neurotransmetteur et un système différents - le système glutamatergique. Sans obtenir d'effets spectaculaires sur le déclin cognitif des malades, ces médicaments permettaient tout de même de retarder leur entrée en institution. D'un point de vue strictement économique, le coût de leur remboursement était plus que compensé par l'économie réalisée au niveau de cette prise en charge. C'est du moins ce qu'a conclu la Sécurité sociale britannique, qui, après une étude, a choisi de ne pas les dérembourser. Les Echos, Alzheimer : enfin un médicament porteur d'espoir ? | Les Echos
  • Le Dr Rosa-Neto ajoute que le biomarqueur sera particulièrement utile chez les patients présentant un déclin cognitif précoce, afin d’écarter un diagnostic de MA et de chercher d’autres causes de démence, mais aussi pour dépister la MA chez les patients manifestant des symptômes atypiques, comme un trouble de la parole, des difficultés de lecture ou d’écriture, ou certains problèmes comportementaux. « La maladie d’Alzheimer présente une grande hétérogénéité, et les biomarqueurs permettent aux médecins de déterminer lesquels de leurs patients ayant des symptômes atypiques sont atteints de la MA », explique-t-il. « C’est important, car le principal traitement contre la MA, les inhibiteurs de la cholinestérase, peut être nocif pour les personnes qui n’ont pas la maladie. » , Détection de la maladie d’Alzheimer : un nouveau test sanguin précis marque un point tournant : Le Bulletel
  • Des médicaments peuvent être proposés : les inhibiteurs de cholinestérase comme le donezepil, la galantamine ou la rivastigmine, prescrits à un stade léger à modéré. L'antiglutamate (mémantine), quant à lui est proposé à un stade plus sévère. Ces traitements permettent une atténuation des symptômes cognitifs, un retard de leur aggravation, un retard de la perte d'autonomie et une diminution des troubles du comportement. "Cependant, la Haute Autorité de Santé a estimé leur action trop faible pour bénéficier d'un remboursement de la sécurité sociale et depuis le 1er Juillet 2018, ils sont à la charge exclusive des malades et de leurs familles", rappelle le Pr Ceccaldi. , Alzheimer : causes, premiers symptômes, traitements
  • Concrètement, ce poison inhibe la cholinestérase, une enzyme qui permet au système nerveux de communiquer avec les muscles ; du fait de ce défaut de « transmission », la victime se trouve dans l’impossibilité de respirer. Le Monde.fr, Qu’est-ce que le Novitchok, poison neurotoxique d’origine soviétique ?
  • Les médicaments anti-alzheimer actuellement sur le marché ne sont pas curatifs mais visent uniquement un ralentissement des symptômes de manière transitoire. Ils se décomposent en deux classes: les inhibiteurs de la cholinestérase (donépézil, rivastigmine, galantamine) et les inhibiteurs des récepteurs NMDA du glutamate (mémantine). Les premiers visent les stades légers et modérés de la maladie, et leur objectif est de bloquer la dégradation par une enzyme (la cholinestérase) d’un neurotransmetteur dont la production diminue chez les malades d’alzheimer. Destinée aux stades sévères de la maladie, la mémantine cherche à freiner la prolifération d’un neurotransmetteur dont la libération excessive pourrait jouer un rôle dans la dégénérescence des neurones. Le Temps, Alzheimer: l’impossible consensus - Le Temps
  • Le traitement d'urgence consiste à administrer de l'atropine à dose massive. Y sont associés également des réactivateurs de la cholinestérase et, pour prévenir des troubles neurologiques secondaires, des produits de type Valium, indique le médecin général. "Dans l'équipement de nos soldats figurent des seringues avec trois produits qui se recomposent juste avant l'injection. Compte tenu de la possibilité d'un passage à travers la peau, la tenue de protection couvre de manière étanche le corps", précise Patrice Binder. Le Monde.fr, Le sarin, une arme chimique interdite par les Nations unies
  • Pour l'instant, il n'existe aucun traitement permettant de soigner le syndrome de Lewy mis à part des traitements symptomatiques visant à améliorer le quotidien du patient et de son entourage, comme la prise d'inhibiteurs de la cholinestérase, de Dopa ou encore d'antidépresseurs. Selon France Alzheimer, 200 000 personnes souffriraient de cette maladie en France et 67% d'entre elles ne seraient pas diagnostiquées. Medisite, Catherine Laborde révèle être atteinte de la maladie de Parkinson
  • Comme thérapie médicamenteuse, nous prescrivons en principe des inhibiteurs de la cholinestérase, l’enzyme qui dégrade l’acétylcholine, afin d’augmenter la quantité de ce neurotransmetteur. L’acétylcholine est le neurotransmetteur cérébral qui «allume» le cortex et qui est particulièrement réduit dans le cerveau des patients atteints d’une maladie d’Alzheimer. Les médicaments cholinergiques augmentent les performances cognitives d’une partie des patients. Un effet similaire est joué par les médicaments actifs sur le neurotransmetteur glutamate. Cependant, nos espoirs sont ciblés sur des médicaments en cours de développement qui, agissant sur les protéines neurotoxiques amyloïde et tau, pourraient retarder, voir arrêter, la progression de la maladie. Mais cela est un chapitre de l’histoire de la maladie d’Alzheimer qui est en cours de rédaction. D’ici quelques années nous aurons, je l’espère, les résultats positifs des essais cliniques qui sont en cours à l’heure actuelle avec ce type de médicaments. Maladie d’Alzheimer: nouvelles théories sur les origines biologiques et les facteurs de risque - Planete sante, Maladie d’Alzheimer: nouvelles théories sur les origines biologiques et les facteurs de risque - Planete sante
  • Résultats principaux : Nous avons identifié quatre études (1 154 participants âgés de 50 à 90 ans). Tous les participants avaient un diagnostic de MA probable ou possible conformément aux critères standard et la plupart des participants avaient un traitement établi par un inhibiteur de la cholinestérase. Le critère de jugement principal dans toutes les études était le changement par rapport aux valeurs initiales de la partie cognitive de l'échelle Alzheimer's Disease Assessment Scale (ADAS-Cog). Lorsque nous avons regroupé les données, il n'y avait aucun bénéfice significatif pour les statines (différence moyenne de -0,26, intervalle de confiance (IC) à 95 % de -1,05 à 0,52, valeur P = 0,51). Toutes les études ont fourni le changement par rapport aux valeurs initiales du score du Mini Mental State Examination (MMSE). Il n'y avait aucun bénéfice significatif des statines dans le MMSE lorsque nous avons regroupé les données (différence moyenne de -0,32, IC à 95 % de -0,71 à 0,06, valeur P = 0,10). Trois études ont rapporté des effets indésirables liés au traitement. Lorsque nous avons regroupé les données, il n'y avait pas de différence significative entre les statines et un placebo (rapport des cotes 1,09, IC à 95 % de 0,58 à 2,06, valeur P = 0,78). Il n'y avait pas de différence significative dans le comportement, la fonction globale ou les activités de la vie quotidienne dans les groupes statines et placebo. Nous avons évalué le risque de biais comme étant faible pour toutes les études. Nous n'avons trouvé aucune étude évaluant le rôle des statines dans le traitement de la DVa. Topsante.com, Maladie d'Alzheimer : les statines réduiraient le risque - Top Santé
  • La raison pour laquelle la sauge pourrait avoir des effets positifs sur notre cerveau est qu'elle contient un inhibiteur de cholinestérase, un enzyme qui a pour but de détruire l'acétylcholine dans le sang et les tissus. Or, certains niveaux d'acétylcholine dans le cerveau ont été corrélés à des problèmes de mémoire. Site-LeVif-FR, Y a-t-il mieux que le café pour se réveiller le matin ? - Santé - LeVif
  • Sous l'effet du calcium, les vésicules chargés de neuromédiateurs fusionnent avec la membrane plasmique, déversant leur contenu dans la fente synaptique (exocytose). Les neuromédiateurs se fixent alors sur des récepteurs spécifiques de la plaque motrice du muscle strié ce qui a pour conséquence de provoquer sa contraction. L'excès de neuromédiateur est ensuite dégradé par une enzyme : acétylcholinestérase (ACHE) qui libère de l'acide acétique (L'acide acétique (du latin acetum) ou acide éthanoïque est un acide carboxylique de formule chimique : C2H4O2 ou CH3COOH.) et de la choline qui pourra être ensuite recapturée par les récepteurs de l'axone présynaptique et recyclé. Techno-Science.net, 🔎 Synapse et transmission synaptique : définition et explications

Traductions du mot « cholinestérase »

Langue Traduction
Anglais cholinesterase
Espagnol colinesterasa
Italien colinesterasi
Allemand cholinesterasehemmer
Portugais colinesterase
Source : Google Translate API

Cholinestérase

Retour au sommaire ➦

Partager