La langue française

Chloral

Définitions du mot « chloral »

Trésor de la Langue Française informatisé

CHLORAL, subst. masc.

CHIM. Acétaldéhyde* trichloré (CCl3−CHO), liquide, incolore, huileux, d'odeur pénétrante, soluble dans l'eau avec laquelle il se combine pour donner de l'hydrate de chloral (ou chloral hydraté), solide cristallin utilisé comme hypnotique. Daudet (...) en attendant l'heure de prendre son chloral, me conte ses marmiteux voyages en diligence du Midi (E. et J. de Goncourt, Journal,1885, p. 495).Il avalait un cachet de chloral et tirait ses rideaux (Mauriac, Le Baiser au Lépreux,1922, p. 169).
Prononc. et Orth. : [klɔ ʀal]. Ds Ac. 1932. Étymol. et Hist. 1831 (Liebig ds Annales de chim. et de phys., t. 48, p. 223 : cette matière [...] que j'appellerai provisoirement chloral). Composé de chlore* et de la 1resyllabe de alcool*. Fréq. abs. littér. : 32.
DÉR.
Chloralose, subst. masc.Produit de condensation du chloral anhydre et du glucose, à propriétés hypnotiques (cf. M. Bariéty, Ch. Coury, Hist. de la méd., 1963, p. 728). 1reattest. 1894 (A. et G. Bouchardat, Nouv. Formulaire magistral, p. 85); de chloral, par adjonction de l'élément -ose de glucose*.

Wiktionnaire

Nom commun

chloral \klɔ.ʁal\ masculin

  1. (Chimie) (Médecine) Substance incolore, d’une odeur pénétrante, qui est un des produits de l’action du chlore sur l’alcool et qui s’employait en médecine comme soporifique et anesthésique.
    • Les soirs de morphine, effet du chloral. L’Érèbe, le flot noir, opaque, plus le sommeil à fleur de vie, le néant. Quel bain, quelles délices quand on entre là-dedans ! Se sentir pris, roulé.
      Au matin, douleurs, morsures, mais le cerveau libre, peut-être affiné — ou reposé, simplement.
      — (Alphonse Daudet, La Doulou)
    • À l’aldéhyde éthylique CH3.CHO correspond un dérivé trichloré, CCl3.CHO, le chloral, très employé sous forme d’hydrate. — (Cousin & Serres, Chimie, physique, mécanique et métallurgie dentaires, 1911)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CHLORAL. n. m.
T. de Chimie. Substance incolore, d'une odeur pénétrante, qui est un des produits de l'action du chlore sur l'alcool et qui s'emploie en médecine comme soporifique et anesthésique.

Littré (1872-1877)

CHLORAL (klo-ral) s. m.
  • Terme de chimie. Mot formé des syllabes chlor et al, pour indiquer un composé de chlore et d'alcool.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « chloral »

Composé de chlore et de la première syllabe de alcool.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « chloral »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
chloral klɔral

Évolution historique de l’usage du mot « chloral »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « chloral »

  • L’automatisation du traitement chloral doit toucher tous les réservoirs et les réseaux de distribution avant l'arrivée de l'eau au consommateur. L'opération de désinfection doit être élargie à toutes les sources d’approvisionnement en eau, notamment les puits, les points d’eau, lesfontaines publiques, et s’effectuer de manière permanente, dira le wali. Pour ce faire, “les brigades de contrôle sont chargées de veiller à la vérification stricte de la qualité des eaux mises à la disposition des consommateurs. http://www.liberte-algerie.com/, MTH et zoonoses au menu : Toute l'actualité sur liberte-algerie.com
  • Une concentration massive de barbituriques est mesurée dans le sang et dans le foie ainsi qu'un taux sanguin très élevé d'hydrate de chloral, un autre sédatif. Pour Thomas Noguchi, l'ensemble de ces éléments permet d'attribuer la mort à une intoxication aiguë aux barbituriques, par ingestion d'une surdose de médicaments. Le Monde.fr, Marilyn Monroe : les pilules du malheur
  • Conçu par un pharmacien d’Orléans en 1925, ce médicament non remboursé était initialement conçu pour soigner les maux de bouche. En 2001, il avait fait l’objet d’une reformulation importante, à la suite du retrait de l’un de ses composants, l’hydrate de chloral. Après des études confirmant « l’effet mutagène et cancérigène » de cette molécule relevant des sédatifs et des hypnotiques en mars 2000, l’Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé avait jugé son « administration répétée inacceptable » et demandé à tous les laboratoires de le « retirer de leurs spécialités ». Plus récemment, en 2012, l’indication du Synthol pour bain de bouche a été supprimée. Le Monde.fr, Le britannique GSK relance la lotion Synthol
  • À la fin de ce séjour, chaque invité a pu repartir avec un objet cher à Betsy Davis. La jeune femme fut ensuite installée sur un lit, sur une colline, pour assister, habillée en kimono, à un dernier coucher de soleil. Betsy Davis est décédée quatre heures après la prise d’un mélange de morphine, de pentobarbital et d’hydrate de chloral prescrit par son docteur. Europe 1, Avant de mourir, elle organise une fête d’adieu “pas de larmes”
  • Mais peu importe. On ne lit pas Renée Vivien pour son génie littéraire, mais pour ce qu’elle fut : une allumée de la bottine, une fleur du mal fin de siècle, une tribade pittoresque, une colleuse de timbres (le mot est d’époque) de la belle société décadente. Cette Anglaise adoptée par Paris eut une vie brève (morte à 32 ans), et des amitiés flamboyantes (avec Pierre Louÿs, Anna de Noailles, Lucie Delarue-Mardrus, Colette, Romaine Brooks, Emilienne d’Alençon, Elisabeth de Gramont). De son vrai nom Pauline Mary Tarn, elle eut le cœur brisé par Natalie Barney, vécut des années avec la baronne de Zuylen, s’éprit d’une femme turque, visita Hawaï et le Japon, s’adonna (dit-on) aux fumées de l’opium et aux délires de l’hydrate de chloral, et se suicida lentement par la faim. En 1909, à sa mort, elle ne pesait plus que trente kilos. L'Obs, Vive Renée Vivien... et sa mystérieuse traduction gréco-lavabo de Sapho
  • L’usage initial en tant que bain de bouche a été abandonné en 2012 du fait de la présence d’alcool dans la composition du produit. La formule du Synthol avait changé en 2001, date à laquelle l’Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps) avait interdit l’utilisation de l’hydrate de chloral, l’un de ses principes actifs, hors de l’hôpital. Le produit, « historique », fait désormais partie du « patrimoine des Français », selon le laboratoire GSK. La Croix, Le Synthol (enfin) de retour
  • Quand, dans la nuit du 11 au 12 juin 1886, plusieurs psychiatres remontent en voiture le chemin escarpé menant au château de Neu­schwan­stein pour faire interner le maître des lieux, ils tombent sur un homme bouffi de 120 kilogrammes, brisé par la prise régulière d’hydrate de chloral en guise de sédatif, les dents ruinées par les sucreries. Peu de temps avant, Louis II de Bavière (1845-1886) – sentant le malheur approcher – a demandé du cyanure. “Projeté de la plus haute marche de la vie dans un néant – c’est une vie perdue ; je ne le supporte pas”, note-t-il. Courrier international, Allemagne . Nouvelle vie pour les châteaux du roi des contes de fée
  • Dorothy Bussy, épouse du peintre Simon Bussy, écrit en 1930, en secret, un livre fondé sur ses souvenirs de jeunesse : c'est "Olivia". Elle y raconte son amour pour la directrice de la pension de Fontainebleau où elle a été envoyée à 16 ans, en 1881. L'école était dirigée par deux femmes, en couple : Marie Souvestre (la tante de l'auteur de "Fantômas") et Caroline Dussault. La belle entente entre les deux femmes se fissura en 1883. La première se lia avec l'enseignante d'italien, la seconde avec la professeure d'allemand. Caroline Dussault décéda en 1887, d'une overdose de chloral – un suicide ? L'Obs, "Olivia" : femmes entre elles
  • Comme de nombreux pharmaciens à l'époque qui créaient des produits, Paul-Ernest Roger met au point cette lotion qu'il appellera le Synthol. La date précise de cette création reste incertaine. Toutefois, un article du Monde diplomatique, signé de Dominique Pinsolle évoquant l'industriel Maurice Bunau-Varilla, propriétaire du journal Le Matin (dont est issue l'illustration ci-dessus, ndlr), précise : « Maurice Bunau-Varilla jette son dévolu en 1921 sur une solution à base d'alcool, de menthol et de chloral, pas encore commercialisée, mais qui, aux dires du docteur Roger, pharmacien d'Orléans, qui la met au point, permettrait de soigner les maux les plus divers : le Synthol ». www.larep.fr, Quand le Synthol était fabriqué Faubourg Bannier à Orléans... - Orléans (45000)
  • Avant de lui dire adieu, tous ont posé pour une photo souvenir et ont pu repartir avec un objet ayant appartenu à Betsy, sur lequel elle avait fait noter ce qu’il signifiait pour elle. Une fois les invités partis, la quadragénaire a été conduite jusqu’à un lit à baldaquin sur une colline, où elle a pris les médicaments prescrits par son médecin après avoir assisté au coucher du soleil. Elle était entourée de sa sœur et du personnel médical qui la suivait. Elle est décédée quatre heures après avoir ingéré le mélange de morphine, pentobarbital et d’hydrate de chloral qui l’avait plongée dans le coma. , En fin de vie, Betsy donne une fête d'adieu à ses amis
  • Gernez a ses spécificités. Je ne sais pas quand il préconise les premières cures d’hydrate de chloral. Il dit en gros qu’un cancer débute par une cellule, puis deux en trois mois... 16 en un an, 256 en deux ans,etc. Et peu importe sa localisation, on s’en fiche. AgoraVox, Il faut aider et soutenir le Docteur Delepine - AgoraVox le média citoyen
  • # balance ton hydrate de chloral, première étape. Le Figaro.fr, Quiz : connaissez-vous l'histoire de ces célèbres empoisonneuses?

Traductions du mot « chloral »

Langue Traduction
Anglais chloral
Espagnol cloral
Italien cloralio
Allemand chloral
Portugais cloral
Source : Google Translate API

Synonymes de « chloral »

Source : synonymes de chloral sur lebonsynonyme.fr

Chloral

Retour au sommaire ➦

Partager