La langue française

Chiraquisme

Définitions du mot « chiraquisme »

Wiktionnaire

Nom commun

chiraquisme \ʃi.ʁa.kism\ masculin

  1. (Politique) Doctrine politique de l’homme politique français Jacques Chirac.
    • Ce qui était vrai à l’heure du gaullisme l’est beaucoup moins en chiraquisme, bien que le R.P.R. dispose incontestablement d’une base populaire. — (Albert Lebacqz, 1983, l'année des euro-missiles, France-Empire, 1984)
    • Entre le chiraquisme et le fillonisme, la filiation des idées est peu évidente. Même si Jacques Chirac a eu sa période libéralo-thatchérienne entre 1986 et 88, la potion proposée par François Fillon emprunte à un autre grimoire. — (Frédéric Says, A droite, que reste-t-il du chiraquisme ?, franceculture.fr, 29 novembre 2016)
    • Non, Jacques Chirac n’a pas créé de famille politique spécifique comme le gaullisme ou le libéralisme, c’est pourquoi, selon moi, le chiraquisme n’existe pas. — (Gilles Richard, «Le chiraquisme n’existe pas», leparisien.fr, 30 septembre 2019)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « chiraquisme »

(c. 1980) De Chirac, nom de famille de Jacques Chirac, avec le suffixe -isme.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « chiraquisme »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
chiraquisme ʃirakism

Évolution historique de l’usage du mot « chiraquisme »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « chiraquisme »

  • Après la crise des « gilets jaunes », le chiraquisme a changé de page au dictionnaire des synonymes. Il est plus souvent accolé à « proximité » et « écoute » qu'à « immobilisme ». Les Echos, Quand le chiraquisme devient vertu | Les Echos
  • LE CERCLE - L'héritage économique et politique du président Chirac fait l'objet de nombreux débats. Dans une tribune, Arthur Dehaene, enseignant à Sciences po, identifie ici les fondations du chiraquisme Les Echos, Les trois piliers du chiraquisme | Les Echos
  • GILLES RICHARD. Non, Jacques Chirac n'a pas créé de famille politique spécifique comme le gaullisme ou le libéralisme, c'est pourquoi, selon moi, le chiraquisme n'existe pas. Jacques Chirac, en revanche, a pleinement accompagné la transformation d'un parti qui fut le sien pendant longtemps, le RPR. leparisien.fr, «Le chiraquisme n’existe pas» - Le Parisien
  • Sa famille politique salue l’homme d’Etat mais peine à définir le « chiraquisme ». « Il a été très gaulliste, puis très libéral, puis très consensuel. Il y a plusieurs Chirac, d’où la complexité… », poursuit le candidat à la présidence LR. , Mort de Jacques Chirac : Le « chiraquisme », une « manière de faire campagne » plus qu’un courant de pensée à droite
  • On s’est longtemps demandé si l’on pouvait faire du gaullisme sans de Gaulle, ou du mitterrandisme sans Mitterrand. Pourra-t-on, demain, faire du chiraquisme sans Chirac ? Contrepoints, Le chiraquisme en politique étrangère : posture ou pragmatisme ? | Contrepoints
  • La crise actuelle de l’autorité de l’Etat, de la dérive des banlieues au découragement de la police, des errements de la justice à la prime donnée à la surenchère victimaire, est de fait l’un des gros défis du président. Mais n’oublions pas que tous ces problèmes alimentent d’abord le vote RN, et que la droite parlementaire, chiraquisme oblige, reste inaudible. Ce qui, encore une fois, ne peut totalement déplaire à Emmanuel Macron dans la perspective de 2022...  Atlantico.fr, Ce que Machiavel pourrait recommander à Emmanuel Macron pour relancer son quinquennat | Atlantico.fr
  • Arnaud Benedetti : Macron est loin historiquement d’être le premier à vouloir politiquement être l’expression d’une synthèse : l’opportunisme sous la III ème Republique, plus tard le radicalisme dans sa version de gouvernement durant les années 20 et 30 portèrent ce projet, comme le centre-droit également avec Valery Giscard d’Estaing dans les années 70 du siècle dernier. Cette orthodoxie du rassemblement n’est pas celle du gaullisme par contre, je veux parler du gaullisme du Général de Gaulle, pas celui de ses successeurs. De Gaulle voulait rassembler au nom d’idées fortes, de principes transcendants, l’indépendance et la souveraineté. Le macronisme, à l’instar de l’opportunisme, du radicalisme, voire du giscardisme mais aussi du chiraquisme est d’abord animé par une forme de conservatisme social, celle des " élites " dont il est le mandataire. Il ne s’agit pas de dépasser les conflits, de les transcender afin de réaliser, d’opérer  la grandeur de la France (c’est cela le cœur de la mythologie gaullienne) mais de les ingérer pour satisfaire des clientèles. Le macronisme veut faire tenir-ensemble quand le gaullisme appelait à aller plus loin ensemble. Ce faisant, sa culture exclusivement technocratique, bien plus que politique, en fait un artisan parfois maladroit de cet exercice. Malgré ce " en même temps ", mantra communicant bien plus que rhétorique, le paradoxe du Président est de cliver en pratique, dans les faits  là où sa narration se veut " déclivante". Il confirme en creux ce qu’il n’aime manifestement pas et qui constitue pourtant l’une des essences du politique, comme l’expliquaient des penseurs comme Aron ou Freund : la conflictualité. Macron est lui-même le produit d’un conflit, un acteur du conflit, un principe du conflit comme tout homme politique engagé dans la lutte pour la conquête et le maintien du pouvoir.  Atlantico.fr, Comment le En même temps aura finalement précipité la France vers le gouffre du chacun pour soi | Atlantico.fr
  • Mais il recule en rase campagne sur la libéralisation du marché du travail en déclarant caduc le Contrat première embauche tout juste voté par le Parlement. Le chiraquisme se transforme en immobilisme -c’est la critique de Nicolas Sarkozy qui fait mouche en 2007. Le libéral a disparu. Europe 1, EDITO - Chirac, "le président de l’immobilisme" économique
  • Bruno Jeudy : Chirac avait l'habitude de dire qu'il ne resterait pas grand-chose du chiraquisme après sa disparition. Il disait encore qu’il ne s'inscrivait pas dans le temps long, dans l'Histoire politique contemporaine. Jacques Chirac est devenu presque malgré lui un Homme politique, sur injonction de Georges Pompidou, son mentor politique. Ensuite Chirac s'est inscrit, après avoir tâtonné, dans sa jeunesse, dans différentes familles politiques, y compris de manière éphémère dans le communisme, de plein de pied dans l'héritage de ce qu'on appelle le gaullisme. Il en a même dirigé un des derniers avatars, à savoir le RPR, qu'il a fondé en 1976 et dont il fut le président pour de longues années. Atlantico.fr, Jacques Chirac, le parrain de la droite qui ne laisse aucun héritage à sa famille de pensée | Atlantico.fr

Traductions du mot « chiraquisme »

Langue Traduction
Espagnol el chiraquismo
Source : Google Translate API

Chiraquisme

Retour au sommaire ➦

Partager