La langue française

Chimiorésistance

Sommaire

  • Définitions du mot chimiorésistance
  • Étymologie de « chimiorésistance »
  • Phonétique de « chimiorésistance »
  • Évolution historique de l’usage du mot « chimiorésistance »
  • Citations contenant le mot « chimiorésistance »
  • Traductions du mot « chimiorésistance »

Définitions du mot « chimiorésistance »

Wiktionnaire

Nom commun

chimiorésistance \ʃi.mjo.ʁe.zis.tɑ̃s\ féminin

  1. (Médecine) Résistance d’un élément pathogène (virus, microbe, cellule cancéreuse...) à la chimiothérapie.
    • La chimiorésistance est un des obstacles majeurs qui entravent les programmes nationaux de lutte contre le paludisme depuis des décennies. L'Organisation mondiale de la santé (OMS) définit la « chimiorésistance » comme « l'aptitude d'une souche de parasites du paludisme à survivre ou à se reproduire malgré l'administration et l'absorption d'un médicament employé à des doses égales ou supérieures aux doses ordinairement recommandées mais comprises dans les limites de tolérance du sujet ». — (Léonardo Basco, Pascal Ringwald, Chimiorésistance du paludisme : problèmes de la définition et de l’approche technique, dans les Cahiers d'études et de recherches francophones / Santé, Volume 10, numéro 1, Janvier - Février 2000)
    • Parfois, certaines tumeurs qui au début, réagissaient bien à la chimiothérapie développent des mécanismes de résistance qui les rendent moins sensibles. On parle alors de chimiorésistance. — (Dr Stefan Cosyns, Cancer de l'ovaire: guérison, récidive et chimiorésistance, fr.medipedia.be)
    • Si ce cancer est si redoutable, c’est en raison de la résistance des cellules cancéreuses du pancréas à la chimiothérapie. Une chimiorésistance qui rend le traitement inefficace et ne permet pas de stopper la progression de la tumeur. — (Anissa Boumediene, Cancer du pancréas: L'espoir d'une chimiothérapie plus efficace, 20minutes.fr, 21 mai 2015)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « chimiorésistance »

Du nom résistance avec le préfixe chimio-.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « chimiorésistance »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
chimiorésistance ʃɛ̃jɔresistɑ̃s

Évolution historique de l’usage du mot « chimiorésistance »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « chimiorésistance »

  • Afin d’étudier de plus près la chimiorésistance des CAFs, l’équipe toulousaine a prélevé des cellules cancéreuses sur des patients atteints du cancer du pancréas issus des CHU de Limoges et de Toulouse pour les greffer ensuite sur des souris (avec ou sans CAFs). Ils ont ensuite administré aux rongeurs un traitement à base de gemcitabine, « la chimiothérapie de référence dans le cancer du pancréas », et ont comparé l’évolution de la tumeur du pancréas chez les souris dont les cellules cancéreuses contenaient des CAFs avec celle qui en était dépourvue. Résultat : la tumeur grossit davantage en présence de CAFs. www.pourquoidocteur.fr, Cancer du pancréas : une molécule diminue la chimiorésistance
  • Le professeur Olivier Hermine a commenté : « La molécule AB8939 semble particulièrement bien adaptée au traitement des leucémies myéloïdes aiguës en rechute/réfractaires, car elle est insensible à la glycoprotéine P (Pgp) et a démontré une forte activité dans des modèles pertinents de leucémies myéloïdes aiguës résistantes à la chimiothérapie. La leucémie myéloïde aiguë est une maladie mortelle et la cause la plus fréquente de mortalité parmi les leucémies. La chimiorésistance est un obstacle majeur aux traitements de première ligne de la leucémie myéloïde, et il n’existe pas à ce jour de traitement de référence pour les patients en rechute ou réfractaires ». , » AB Science : présentation de résultats précliniques de la molécule AB8939 au 61eme congrès annuel de l’ASH MyPharma Editions | L'Info Industrie & Politique de Santé
  • Le microenvironnement présent à proximité des cellules cancéreuses joue également un rôle très important dans l’acquisition de cette chimiorésistance. Par exemple, les dommages cellulaires causés par la chimiothérapie provoquent le recrutement de certaines cellules immunitaires (macrophages) qui vont sécréter différents facteurs de croissance et ainsi favoriser la survie des cellules tumorales. Des études ont également documenté que certaines cellules de la moelle osseuse spécialisées dans la suppression de la réponse immunitaire étaient activées suivant la chimiothérapie. L’arrivée massive de ces cellules suppressives à proximité de la tumeur crée un véritable bouclier moléculaire qui réduit l’immunité anticancéreuse et permet donc au cancer de survivre aux médicaments chimiothérapeutiques. Le Journal de Montréal, Une bactérie qui fait obstacle à la chimiothérapie | JDM
  • Les mélanomes primaires de l'uvée (MU) sont des tumeurs génétiquement simples, présentant peu de mutations somatiques et d'altérations en nombre de copies (CNA). Ces tumeurs métastasent fréquemment, surtout avec une localisation hépatique, sans que les mécanismes moléculaires de la progression métastatique soient élucidés. D’autre part, ces tumeurs présentent une chimiorésistance primaire dont la cause est inconnue. Dans ce travail, nous avons évalué l'hétérogénéité du MU en séquençant 16 échantillons primaires et 75 échantillons métastatiques issus de 25 patients. Nous décrivons deux classes de tumeurs en fonction de leur statut du gène MBD4 ayant des évolutions génétiques différentes. Les MU sauvages pour MBD4 sont des tumeurs homogènes, acquérant peu de nouvelles mutations – dont aucune nouvelle mutation oncogénique - lors de la progression métastatique. Cependant, plusieurs CNA récurrents sont acquis au cours du processus métastatique. Les UM déficientes pour MBD4 sont hypermutés, associés à une très grande hétérogénéité génétique et à de nouvelles mutations oncogéniques. Les profils CNA sont similaires à ceux des tumeurs sauvages pour MBD4. Les conclusions de notre travail sont (1) la grande homogénéité du MU sauvage pour MBD4, de loin les plus fréquents, exclut l’hétérogénéité tumorale comme mécanisme de résistance aux traitements ; (2) cette absence d’hétérogénéité prédit des réponses durables aux thérapies ciblées quand celles-ci seront identifiées ; (3) l'acquisition continue de mutations dans le contexte de déficit en MBD4 dévoile la chronologie des événements oncogènes dans ces tumeurs. Institut Curie, L’Institut Curie présent au congrès de l’AACR 2019 à Atlanta | Institut Curie

Traductions du mot « chimiorésistance »

Langue Traduction
Anglais chemoresistance
Espagnol quimiorresistencia
Source : Google Translate API
Partager