La langue française

Châtellenie

Sommaire

  • Définitions du mot châtellenie
  • Étymologie de « châtellenie »
  • Phonétique de « châtellenie »
  • Évolution historique de l’usage du mot « châtellenie »
  • Citations contenant le mot « châtellenie »
  • Traductions du mot « châtellenie »

Définitions du mot châtellenie

Trésor de la Langue Française informatisé

CHÂTELLENIE, subst. fém.

DR. FÉOD. Seigneurie ou juridiction du seigneur châtelain. Droit de châtellenie; ériger une châtellenie en marquisat (Ac. 1798-1932).
P. méton. Étendue de pays, comportant château et fiefs, placée sous cette juridiction. Cette paroisse, cette terre est/était de la châtellenie d'un tel lieu (Ac. 1835-1932). Après avoir acheté notre Huchière, avec la châtellenie et la seigneurie, ils [les Babud] ont pris le nom de Saligny qui est un des villages (Morand, Parfaite de Saligny,1947, p. 106).
Prononc. et Orth. : [ʃ ɑtεlni]. Les finales -enie ou -énie s'écrivent avec un seul n; cf. vilenie, neurasthénie, etc. Attesté ds Ac. 1694 et 1718 s.v. Chastellenie, ds Ac. 1740-1932 sous la forme moderne. Étymol. et Hist. [xiies. d'apr. FEW et Bl.-W.5] 1260 chatelenie « territoire sur lequel le seigneur châtelain exerce sa juridiction » (Ste Croix, A. Vienne ds Gdf. Compl.). Dér. du rad. de châtelain*; suff. -ie* a supplanté l'a. fr. chastelerie fin xiies. (Prise Orange, éd. C. Régnier, 16) − 1611, Cotgr. Fréq. abs. littér. : 12.

Wiktionnaire

Nom commun

châtellenie \ʃa.tɛ.lə.ni\ féminin

  1. (Histoire) Seigneurie et juridiction du seigneur châtelain.
    • En 1555, Anne de Pisseleu, duchesse d’Étampes, comparut à la rédaction de la coutume de Sens pour sa châtellenie de Bransles. — (E. H. Félix Pascal, Histoire topographique, politique, physique et statistique du département de Seine-et-Marne, t. 2, Crété à Corbeil & Thomas à Melun, 1836, p. 532)
    • Non seulement Béranger sut leur résister, mais il se lança dans une fulgurante contre-attaque durant laquelle ses boutefeux incendièrent deux châtellenies du banneret de Roumégoux et un fief se trouvant dans la juridiction de l'évêque de Rodez. — (Michel Folco, Dieu et nous seuls pouvons, Le Seuil, 2014)
  2. (Par extension) Étendue de pays placée sous la juridiction d’un châtelain.
    • Nous en avons un exemple dans le règlement de la verrerie qui appartenait, avant la Révolution, à la châtellenie d’Apremont […] — (Gustave Fraipont, Les Vosges, 1923)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CHÂTELLENIE. n. f.
Seigneurie et juridiction du seigneur châtelain. Droit de châtellenie. Ériger une châtellenie en marquisat. Il désignait aussi l'Étendue de pays placée sous la juridiction d'un châtelain. Cette paroisse, cette terre était de la châtellenie de tel lieu.

Littré (1872-1877)

CHÂTELLENIE (châ-tè-le-nie) s. f.
  • 1Seigneurie et juridiction d'un seigneur châtelain. C'est pour cela que je viens me renfermer dans ma châtellenie, Bayard Et Dumanoir, la Marquise de Prétintaille, sc. 9.
  • 2L'étendue d'une châtellenie.

HISTORIQUE

XVe s. Aussi seront delez nous ceux de Courtray, car c'est en nostre chastellenie, Froissart, II, II, 56. Le duc voulut faire desemparer Mondidier ; mais, pour l'affection qu'il veit que ce peuple de ces chastellenies luy portoit, il la fit reparer…, Commines, III, 10. (Dans les siècles précédents on disait chastelerie.)

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « châtellenie »

Provenç. espagn. et ital. castellania ; de castellanus, châtelain.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « châtellenie »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
châtellenie ʃatɛleni

Évolution historique de l’usage du mot « châtellenie »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « châtellenie »

  • Le troisième et dernier duc de Nivernais, son petit-fils Louis-Jules Mancini-Mazarini, vend la châtellenie de Druyes à Louis de Damas, marquis d'Anlezy, en 1738. Techno-Science.net, 🔎 Château de Druyes - Définition et Explications

Traductions du mot « châtellenie »

Langue Traduction
Anglais castellany
Espagnol castellanía
Italien castellano
Source : Google Translate API
Partager