La langue française

Charlemagne

Définitions du mot « charlemagne »

Trésor de la Langue Française informatisé

CHARLEMAGNE (FAIRE), loc. verbale.

JEUX. Se retirer du jeu après avoir gagné, sans offrir de revanche à ses partenaires :
Le comte de Soulanges se leva brusquement, mit son gain d'un air fort insouciant dans un mouchoir qu'il avait tourmenté d'une manière convulsive, et son visage était si farouche, qu'aucun joueur ne s'avisa de trouver mauvais qu'il fît Charlemagne. Balzac, La Paix du ménage,1830, p. 28.
Prononc. et Orth. : [ʃaʀləmaɳ]. Ds Ac. 1932. Étymol. et Hist. Ca 1800 faire Charlemagne (F. Vidocq, Mémoires de Vidocq, t. 1, p. 313 : La famille... faisait la bouillotte. On n'entendait que ces mots... Passe, tiens, je fais Charlemagne [Douai, 1796 ou 1787]). Du nom de l'empereur Charlemagne (742-814) p. allus. au fait que Charlemagne était resté en possession de toutes ses conquêtes à la fin de sa vie (d'apr. Génin, Récréat. t. 1, p. 186 ds Littré); le roi de cœur du jeu de cartes moderne portant le nom de Charlemagne (parfois seulement Charles) l'allusion à ce personnage se comprend mieux, mais on ne peut considérer (cf. DG) que l'expr. soit issue d'un coup de jeu permettant de gagner la partie avec le roi de cœur : l'expr. apparaît d'abord à propos du jeu de bouillotte, sorte de jeu de brelan dont les règles ne laissent pas prévoir de coup particulier à l'aide du roi de cœur (cf. C. Aveline, Le Code des jeux, Paris, Hachette, 1961, p. 119). Fréq. abs. littér. : 13.

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CHARLEMAGNE. n. m.
Un des quatre rois dans un jeu de cartes. Faire Charlemagne, Se retirer du jeu après avoir gagné.

Littré (1872-1877)

CHARLEMAGNE (char-le-ma-gn')
  • Terme de jeu. Faire Charlemagne, c'est se retirer du jeu avec tout son gain, ne point donner de revanche. Charlemagne garda jusqu'à la fin toutes ses conquêtes, et quitta le jeu de la vie sans avoir rien rendu du fruit de ses victoires ; le joueur qui se retire les mains pleines fait comme Charlemagne : il fait Charlemagne, Génin, Récréat. t. I, p. 186.

    Autant que Charlemagne en Espagne, se dit à propos d'une entreprise de longue haleine et qui ne doit pas réussir, par allusion aux expéditions fabuleuses que les chansons de geste attribuent à Charlemagne en Espagne.

    La Saint-Charlemagne, fête qui se célèbre le 28 janvier dans les colléges et lycées de Paris. Cette fête est fondée sur la fausse opinion qui fait regarder Charlemagne comme le créateur de l'Université, lorsqu'il n'a établi en réalité, dans son palais, qu'une sorte d'académie ou compagnie savante.

HISTORIQUE

XVe s. Et quant est de l'aymer, il y seroit avant autant que Charlemagne es Espagnes, Martial de Paris, Arrests d'amour, arrest XXIII.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « charlemagne »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
charlemagne ʃarlœmanj

Évolution historique de l’usage du mot « charlemagne »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « charlemagne »

  • Alphonse, le roi d'Aragon, Le gracieux duc de Bourbon, Et Artus le duc de Bretagne, Et Charles septième le bon ? Mais où est le preux Charlemagne ? François Villon, Testament, Ballade des seigneurs du temps jadis
  • Je n'ai pas succédé à Louis XVI, mais à Charlemagne. Napoléon Ier,

Images d'illustration du mot « charlemagne »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « charlemagne »

Langue Traduction
Anglais charles the great
Espagnol carlomagno
Italien carlo magno
Allemand karl der große
Portugais carlos magno
Source : Google Translate API

Charlemagne

Retour au sommaire ➦

Partager