La langue française

Champlever

Définitions du mot « champlever »

Wiktionnaire

Verbe

champlever \ʃɑ̃.lə.ve\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Arts) Creuser une surface pour y tailler une figure ou y incruster des ornements en émail.
    • Parfois, les éditeurs lui confiaient les poinçons gravés par d'autres; il les champlevait, les trempait et les enfonçait pour obtenir la matrice. — (Jean-Luc Desnier, Monnaie et médailles à l'âge des révolutions: In Honorem Jean Belaubre, Ed. Moneta, 2001, p. 32)
  2. (Gravure) Suppression, dans la gravure en relief, des parties qui doivent être dans les creux afin de former les champs qui resteront blancs à l’impression.
    • L'ancienne taille en fil, qui champlevait péniblement ses blancs dans le poirier, a cédé la place au travail plus net qui creuse dans le bout de buis des lignes où le burin n'a plus à craindre les éclats des fibres lamelleuses. — (Eugène M. O. Dognée, Les arts industriels à l'Exposition universelle de 1867, Paris : chez la Veuve Jules Renouard, 1869, p. 442)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CHAMPLEVER. v. intr.
T. d'Arts. Creuser une surface pour y tailler une figure ou y incruster des ornements en émail. En termes de Gravure, il signifie Ménager des blancs en enlevant certaines parties.

Littré (1872-1877)

CHAMPLEVER (chan-le-vé) v. a.
  • Terme de métier. Pratiquer une rainure dans une plaque de métal.

    Abaisser le champ d'une pièce à la hauteur qu'il doit avoir pour y incruster une autre pièce.

    Creuser et découvrir au burin un figure dessinée sur un morceau d'acier.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « champlever »

(1753)[1][2][3][4] Première attestation dans l’Encyclopédie ou Dictionnaire raisonné des sciences, des arts et des métiers de Denis Diderot et Jean le Rond D’Alembert[1][2]. Mot construit à partir du mot champ, « fond d’une gravure », avec le verbe lever[1][2][3][4].
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « champlever »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
champlever ʃɑ̃lœv

Évolution historique de l’usage du mot « champlever »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « champlever »

  • Le kiébé-kiébé, d’après certaines études est une tête polychrome utilisée comme haut de masque à l’occasion de la danse rituelle. Cette tête qui présente un masque souvent double ou triple émerge d’un gorgerin qui l’engonce. Aussi, elle surmonte une tige taillée en forme de pieu large et court qui permet de la fixer sur une sorte de costume ou robe, de fibre de raphias, recouvrant le danseur. Les têtes de Kiébé-kiébé ont des traits stéréotypés et sont recouvertes d’un réseau d’incisions exécutées à champlever par les sculpteurs, formant un décor géométrique, inspiré des scarifications tribales des tribus koyo ou mbosi, deux peuples de la Cuvette congolaise qui ont perpétué cet art. , Art-Culture : l’exposition Kiébé-Kiébé prend ses quartiers à la Havane à Cuba | adiac-congo.com : toute l'actualité du Bassin du Congo

Images d'illustration du mot « champlever »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « champlever »

Langue Traduction
Anglais cur away
Espagnol tallar en hueco
Source : Google Translate API

Synonymes de « champlever »

Source : synonymes de champlever sur lebonsynonyme.fr

Champlever

Retour au sommaire ➦

Partager