La langue française

Céruse

Sommaire

  • Définitions du mot céruse
  • Étymologie de « céruse »
  • Phonétique de « céruse »
  • Évolution historique de l’usage du mot « céruse »
  • Citations contenant le mot « céruse »
  • Traductions du mot « céruse »

Définitions du mot « céruse »

Trésor de la Langue Française informatisé

CÉRUSE, subst. fém.

CHIM. et PEINT. Carbonate de plomb et plus particulièrement substance blanche fabriquée à partir de carbonate de plomb, utilisée surtout en peinture et autrefois comme fard, mais dont l'emploi est interdit depuis le début du xxesiècle, à cause de sa toxicité. Synon. blanc de céruse, blanc d'argent.Pas même un pot de rouge ni de blanc de céruse, elle ne se fardait pas (Gobineau, Nouvelles asiatiques,La Danseuse de Shamakha, 1876, p. 38).
P. métaph. :
... bon Oubli, seul dictame, Seul népenthès et seul départ D'avec l'atrocité du monde Sous sa céruse et sous son fard; ... Verlaine, Les Épigrammes,1894, p. 243.
Spéc. [En parlant d'un subst.] De céruse. Recouvert de cette substance. Les grosses carènes de céruse (J. de La Varende, Le Maréchal de Tourville et son temps,1943, p. 68).
P. méton. Couleur blanche. Les deux couleurs, raisin sec et céruse, de ses vitres [d'une églisette] (Huysmans, L'Oblat,t. 1, 1903, p. 162).
Rem. On rencontre ds la docum. le néol. céruséen, adj. De couleur blanche, semblable à la céruse. Le jour céruséen et velouté de la lune (Chateaubriand, Essai sur les Révolutions, t. 2, 1797, p. 424).
Prononc. et Orth. : [seʀy:z]. Ds Ac. 1694-1798. Fér. Crit. t. 1 1787 propose d'écrire cérûse. Étymol. et Hist. 2emoitié du xiiies. (Antidotaire Nicolas, éd. Dorveaux, Paris, 1896, p. 35) Empr. au lat. cerussa « céruse » d'orig. controversée (v. les diverses hyp. ds Chantraine, s.v. κ η ρ ο ́ ς et ds Ern.-Meillet). Fréq. abs. littér. : 28.
DÉR. 1.
Cérusage, subst. masc.,technol (ébénisterie). Technique qui consiste à remplir les pores de certains bois d'une matière dure, de couleur tranchant avec le bois (cf. J. Viaux, Le Meuble en France, 1962, p. 20). 1reattest. 1962 id., de céruser (cérusé*), suff. -age*.
2.
Cérusé, ée, adj.,technol. [En parlant d'un bois] Qui a subi le procédé de cérusage. Living-room meublé à la moderne (...) meubles de bois cérusé (P. Vialar, La Chasse aux hommes,La Bête de chasse, 1952, pp. 169-170).1reattest. 1952 id.; part. passé adj. d'un verbe non attesté *céruser « pratiquer le cérusage », de céruse, dés. -er (cf. angl. to ceruse « to paint... with ceruse » en 1622 ds NED).
3.
Cérusite, subst. fém.,minér. Carbonate de plomb à l'état naturel. Attesté ds la plupart des dict. gén. du xixeet du xxesiècle.[seʀyzit]. 1reattest. 1878 (Lar. 19eSuppl.); de céruse, suff. -ite*. Angl. cerusit en 1850 ds NED, s.v. cerussite. D'apr. DEI, s.v. cerussite, nom inventé en 1845 par le géologue allemand Haidinger.
BBG. − Sigurs 1963/64, p. 472.

Wiktionnaire

Nom commun

céruse \se.ʁyz\ féminin

  1. (Chimie) Sous-carbonate de plomb (PbCO₃), pigment de couleur blanche.
    • […] avec une plume à barbes douces qu’elle trempa dans la céruse, Djala peignit des traînées blanches le long des bras et sur le cou. — (Pierre Louÿs, Aphrodite, Mercure de France, Paris, 1896)
    • Destinés à permettre une fabrication domestique de cosmétiques, certains manuels de recettes accordent une place prépondérante aux préparations blanchissantes ; la céruse est utilisée comme pigment blanc pour fabriquer des fards, mais aussi pour sa qualité détersive afin de faire disparaître les irrégularités de la peau. — (Catherine Lanoë, Céruse et cosmétiques sous l’Ancien Régime, XVIe-XVIIIe siècles in Documents pour l’histoire des techniques, janvier 2003)

Forme de verbe

céruse \se.ʁyz\

  1. Première personne du singulier du présent de l’indicatif de céruser.
  2. Troisième personne du singulier du présent de l’indicatif de céruser.
  3. Première personne du singulier du présent du subjonctif de céruser.
  4. Troisième personne du singulier du présent du subjonctif de céruser.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de céruser.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CÉRUSE. n. f.
Sous-carbonate de plomb dont la couleur est blanche. La céruse est insoluble dans l'eau. Blanc de céruse.

Littré (1872-1877)

CÉRUSE (sé-ru-z') s. f.
  • Carbonate de plomb, de couleur blanche. Blanc de céruse. Leur visage reluit de céruse et de peautre, Régnier, Sat. IX. La coquette tendit ses lacs tous les matins, Et mettant la céruse et le plâtre en usage, Composa de sa main les fleurs de son visage, Boileau, Épît. IX.

    Céruse native, nom donné par quelques minéralogistes au plomb blanc terreux.

HISTORIQUE

XVIe s. La maniere de faire le sel de ceruse [acétate de plomb], c'est qu'il faut prendre de la ceruse bien pulverisée, et la mettre avec vinaigre distillé, Paré, XXV, 44. Poudre de ceruse de Venise lavée en eau rose, Paré, ib.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « céruse »

Du latin cerussa, de même sens.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Provenç. ceruza ; espagn. cerusa ; ital. cerussa ; du latin cerussa, céruse.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « céruse »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
céruse serys

Évolution historique de l’usage du mot « céruse »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « céruse »

  • Vous avez un vieux meuble en bois à rafraîchir ? Ou un meuble basique récent à qui vous voulez donner du cachet ? Pensez à les céruser ! Cette technique décorative consiste à patiner le bois à l’aide d’un produit, autrefois à base de céruse contenant des pigments de plomb, qui permet de faire ressortir le dessin du bois en le blanchissant et le vieillissant. Binette & Jardin, Comment céruser un meuble en bois ?
  • Élisabeth utilisait-elle la céruse de manière excessive, comme voudraient nous le faire croire presque toutes les représentations cinématographiques de la reine des XXe et XXIe siècles? La reine contracta la variole en 1562, qui apparemment lui laissa des cicatrices bien visibles (de petits trous) sur le visage. L’association de son teint «foncé», de ces imperfections et du processus de vieillissement (sans doute accéléré par le recours à la poudre de plomb toxique) aurait pu l’inciter à appliquer encore davantage de céruse à mesure que le temps passait et que sa peau devenait de plus en plus disgracieuse. Ce qui aurait pu avoir pour conséquence une apparence clownesque comme celle de Margot Robbie dans la seconde partie de Mary Stuart, reine d’Écosse. Slate.fr, L’obligation d’être blanche a-t-elle tué Élisabeth I? | Slate.fr
  • « Quand on va là, voyez-vous, c’est comme si on allait commander son enterrement : on y meurt comme des mouches ; tous les jours, on avale sa ­petite dose de poison. » Ainsi s’exprime, en 1845, un ouvrier qui a travaillé dans l’usine Roard de Clichy, l’un des principaux établissements français producteurs de ­céruse à cette époque. Ce produit, surtout destiné à blanchir la peinture, était fabriqué en oxydant du plomb, d’où le nom qui lui était parfois donné de « blanc de plomb ». Ou de « blanc poison ». Le Monde.fr, « Blanc de plomb. Histoire d’un poison légal », de Judith Rainhorn : l’empoisonnement consenti
  • Un chiffonnier retrouvé au grenier ou une comtoise qui ne marche plus, surtout ne vous en débarrassez pas, adoptez au contraire la céruse attitude. L’effet blanchi, digne des créations de Martin Margiella, transforme totalement toutes vos vieilleries. Rénovation comme décoration, c’est un vrai coup de frais à peu de frais. La Céruse Facile de Bondex a surtout l’avantage d’être prête à l’emploi et de sécher en 2 heures. Plus la peine de poncer les meubles et les objets pendant des heures, sauf si l’on veut vraiment accentuer le côté rétro, il suffit de bien les brosser avant d’appliquer la  première couche. Tout de suite l’effet mat velouté apparaît. On laisse sécher encore deux heures, avant de poser un second coup de pinceau pour obtenir un aspect encore plus cérusé. Après surtout, on ne touche plus à rien pendant 24 heures ! Avec 8 teintes pour en faire voir de toutes les couleurs à vos intérieurs, on a de quoi s’amuser. Sachez que sur les portes, plinthes et boiseries, l’effet est vraiment spectaculaire en blanc ! Marie France, magazine féminin, Comment céruser ses meubles facilement
  • Transformez vos meubles et objets basiques en les cérusant. Tendance, la céruse les illumine et leur donne du chic. Pour une déco raffinée tout en douceur, suivez nos conseils et ceux de la bloggeuse Louloupi... Cotemaison.fr, Relooking : céruser un meuble basique - Côté Maison
  • Apparue au début de la Renaissance pour protéger les meubles, la technique de décoration du cérusage met en lumière les veines du bois. Son principe repose sur le creusement des veines tendres du bois et l’introduction d’un pigment colorant afin d’en augmenter le contraste : la céruse anoblit, rénove ou égaye vos lambris, parquets, meubles, sans en ôter le charme naturel. Maison.com, Bois cérusé, déco chic et rusée !
  • « On y apprend la patine ! Les huit participants, principalement des femmes, apportent un petit meuble comme une table de nuit et apprennent les techniques de nettoyage par aérogommage, couche d’accroche, mise en peinture, patine, effet shabby (usé), céruse,... La Voix du Nord, Mouchin : apprenez à patiner avec Aline et Aurélien
  • Les ouvriers et les peintres eux-mêmes veulent ignorer les dangers que leur fait courir le produit parce qu’ils le trouvent pratique et n’ont pas envie de changer leurs habitudes ! Un syndicaliste franc-maçon, Abel Craissac, obtient malgré tout l’interdiction de la céruse en juillet 1909 mais la guerre fait oublier la loi et, en 1919, on lui substitue une loi de réparation des maladies professionnelles, à commencer par le saturnisme. Plutôt que de prévenir, on choisit de réparer… , Pollution industrielle - Les poisons de l'humanité - Herodote.net
  • Je vous propose, ce matin, l'histoire d'un précédent, l'histoire de la peinture au plomb. Ce poison était ravageur pour les ouvriers, dont le corps en était marqué tragiquement, et pourtant son usage a accompagné tout au long les révolutions industrielles. Le monde scientifique en a repéré tôt le caractère maléfique, mais sans qu'une loi de prohibition ait pu, pendant très longtemps, triompher de l'intérêt des entreprises. Celles-ci, pour servir leurs profits, imposèrent l'usage de la céruse, appelée aussi "blanc de plomb", jusqu'à la Grande guerre au moins, en le défendant bec et ongles contre tous les efforts contraires des publicistes et des législateurs que la médecine avait alertés. Clemenceau, qui fut l'un de ces bons combattants au cours des années 1900, écrivit dans un article, pour résumer le propos : " Il s'agit d'empêcher des hommes de tuer des hommes, tout simplement".  France Culture, La peinture au plomb, histoire d’un poison

Traductions du mot « céruse »

Langue Traduction
Anglais white lead
Espagnol albayalde
Italien biacca
Allemand bleiweiß
Source : Google Translate API
Partager