Célébrateur : définition de célébrateur

chevron_left
chevron_right

Célébrateur : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

Célébrateur, subst. masc.,rare. Celui qui célèbre. Ah! comme orateur funèbre, Hamel, ce célébrateur de Robespierre est un rude Prudhomme, un comique tout à fait réussi! (E. et J. de Goncourt, Journal,1890, p. 1189). Dernière transcr. ds Littré : sé-lé-bra-teur. 1reattest. 1543 (G. de Selve, Huict Vies de Plutarque, Coriolan, 89 vods Hug.) − 1636 (Monet, Invantaire des deus langues françoise et latine); repris au xixes., 1855 (Flaubert, Correspondance, p. 418); de célébrer, suff. -(at)eur2*; cf. lat. celebrator « celui qui célèbre » (Martial ds TLL s.v., 740, 76), très rare. Fréq. abs. littér. : 2.

Célébrateur : définition du Wiktionnaire

Nom commun

célébrateur \se.le.bʁa.tœʁ\ masculin

  1. Celui qui célèbre.
    • Il y a bien loin de là à se faire, en renégat, le célébrateur du trône et de l’autel, à étaler une apostasie politique encore plus rebutante que l’autre. — (Camille Mauclair, La vie humiliée de Henri Heine, 1930)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Célébrateur : définition du Littré (1872-1877)

CÉLÉBRATEUR (sé-lé-bra-teur) s. m.
  • Celui qui célèbre.

HISTORIQUE

XVIe s. Celebrateur, Monet, Dict.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « célébrateur »

Étymologie de célébrateur - Wiktionnaire

Du latin celebrator.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de célébrateur - Littré

Célébrer.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « célébrateur »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
célébrateur selebratœr play_arrow

Citations contenant le mot « célébrateur »

  • La République française n’a qu’une seule religion : l’État de droit. Ses citoyens seront, en toute logique, de confession laïque dès lors que leur arbitre sera chevillé aux corps constitués dans lesquels toute raison doit se fondre avant qu’elle ne soit fondée en raison. Nous n’appellerons pas de nos vœux une remutation des curés dans les églises désaffectées ni une révolution ecclésiale au centre du village français, non que cela nous révulse, mais les affaires de culte relèvent de la sphère la plus intime des êtres conscients de leur propre conscience et, à ce titre, elles n’occupent pas la communauté de pensée des citoyens égaux en droit, envers et contre toute totalité. Nous n’attendrons évidemment pas des rabbines qu’elles se prononcent sur la manière dont les rabbins doivent tailler leur barbe alors même que l’obligation de la laisser pousser ne comprend pas de délimitations et participe d’une prescription capillaire globale ayant pour objet d’éloigner l’homme de Dieu du souci de son apparence ; nous calmerons nos ardeurs d’une référence à Rabbi Adin Steinsaltz selon lequel un Juif non pratiquant qui, en fin de repas, ne saucerait pas son plat à l’aide d’un morceau de pain, serait moins à blâmer qu’un célébrateur du Chabbat qui ne parviendrait pas à réprimer ses pulsions reptiliennes. Cela étant, le modèle de civilisation auquel nous tenons comme à la prunelle de nos yeux laisse entrevoir un fonds de sagesse transnational propre à tous les Européens, si bien que sa vision de l’État et du monde sera toujours consubstantielle aux trajectoires convergentes des météroïdes isolés ou grégaires qui s’y sont aimantés. L’apprentissage des lois républicaines ne saurait répliquer les embardées éclaboussantes d’un catéchisme jaloux de son plafond craquelant qui excluait de leur propre creuset des citoyens cultivés sous serre, agnostiques pour la plupart d’entre eux, voire athées militants. L’imprégnation de l’esprit même de nos lois civiles serait, par ailleurs, condamnée à échouer si nous le croyions assez neuronisé pour transmettre, par le seul truchement du patrimoine génétique, les connexions internes au dur travail des siècles en matière d’acheminement des ressources intellectives antiques, médiévales, renaissantes et classiques jusqu’à la lettre de l’universel, — les questions sotériologiques exigent autant de respect, donc de perplexité, et donc, de rationalité dans leur étude, que l’examen d’un saut quantique. Il va de soi que nous ne vivrons plus sous les menaces de châtiments auxquelles étaient exposés nos aïeux : dhimmî de Mahmoud II dont le regard indiscret avait été attiré à l’intérieur d’une mosquée remuante ; dissident fasciste qu’on avait vu passer sans se signer devant l’église plombée de Francisco Franco. Mais il est de notre responsabilité d’étudier les Sages du Talmud et les Pères de l’Église comme les écoles philosophiques qu’ils combattirent ou, dans une certaine mesure, phagocytèrent avant de subir le même sort de la part de nos pères fondateurs. Nous ne dénions pas aux civilisations le revers irréversible de leur espèce vivante, mais accepter son sort ne devrait pas conduire un mortel au suicide. Sauver ce qui seul peut nous sauver est un impératif. Tous ici, nous connaissons les principes auxquels s’adossent des droits que nous ne renoncerons à préserver contre aucune forme de paix munichoise. Ayons à cœur de les raviver telle la flamme sur la tombe d’une inconnue immémoriale devenue centrale, j’allais dire parentale, et combattons l’hypocrisie qu’il y aurait à invoquer leurs racines insondables tout en les dévitalisant. La Règle du Jeu, Laurent David Samama, Delphine Horvilleur : l’entretien fleuve - La Règle du Jeu - Littérature, Philosophie, Politique, Arts
  • Les deux auteurs, le président de l’Action boréale, Henri Jacob, et le célébrateur-compositeur-interprète Richard Desjardins, y affirment qu’un groupe de hauts fonctionnaires a la main mise sur le ministère de la Faune, des Forêts et des Parcs, sans autre but que de fournir aux compagnies forestières les volumes de bois qu’elles désirent. TVA Nouvelles, Régime forestier: le péquiste Sylvain Roy souhaite la fin de la culture du 2x4 | TVA Nouvelles

Traductions du mot « célébrateur »

Langue Traduction
Corse celebratore
Basque ospakizuna
Japonais セレブレーター
Russe праздник
Portugais celebrador
Arabe احتفال
Chinois 主持人
Allemand zelebrator
Italien celebratore
Espagnol celebrador
Anglais celebrator
Source : Google Translate API


mots du mois

Mots similaires