La langue française

Castorine

Définitions du mot « castorine »

Trésor de la Langue Française informatisé

Castorine, subst. fém.,vx, habill. Étoffe fine, en poils de castor mêlés à de la laine, servant à la confection de vêtements chauds pour l'hiver. Habit, houppelande de castorine. Tu te mettras en grosse redingote de castorine, tu auras l'air d'être un propriétaire aisé du quartier (Balzac, La Cousine Bette,1846, p. 324).P. méton. Vêtement en castorine. Chaudement cuirassé dans une castorine (A-M. Barthélemy ds Némésis, 1831-32d'apr. Guérin 1892). [kastɔ ʀin]. Ds Ac. 1835-1878. 1reattest. 1802 (Catineau-Laroche, Nouv. dict. de poche de la lang. fr., Paris, P. Catineau); de castor, suff. -ine*. Fréq. abs. littér. : 3.

Wiktionnaire

Nom commun

castorine \kas.tɔ.ʁin\ féminin

  1. (Textile) (Vieilli) Étoffe de poils de castor et de laine légère et soyeuse.
    • Il portait une longue redingote de castorine verte et un chapeau rond. — (Eugène Sue, Les Mystères de Paris, 1843)
    • Ils se bornèrent à traverser la rue et […] pénétrèrent par une porte vitrée, basse et enfumée, dans une sorte de caveau, où se trouvaient déjà attablés des gens de tout acabit : barbus, rasés, en touloupes, en blouses et même en manteau de castorine. — (Nicolas Gogol, Les Âmes mortes, 1842, traduction de Henri Mongault, 1949)
    • Le castor fournit un pelage duveteux, très fin avec de longs poils brillants. C’est une matière textile de luxe qui vient de Sibérie ou du centre de l’Amérique. On le mélangeait à la laine pour la fabrication d’une étoffe spéciale appelée castorine. — (D. de Prat, Nouveau Manuel complet de filature ; 1re partie: Fibres animales & minérales, Encyclopédie Roret, 1914)
  2. (Vieilli) Extrait de castoréum par de l’alcool bouillant.
    • L’éther dissout fort bien la castorine ; les huiles volatiles ne la dissolvent qu’à chaud […] D’après Brandes, la castorine donnerait avec l’acide nitrique un produit acide analogue à l’acide ambréique. — (Justus von Liebig, Traité de chimie organique, tome 2, traduction de Charles Gerhardt, 1842)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

CASTORINE (ka-sto-ri-n') s. f.
  • Étoffe de laine légère et soyeuse. Une redingote de castorine.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « castorine »

(Date à préciser) Du latin castorinus (« de castor »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « castorine »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
castorine kastɔrin

Évolution historique de l’usage du mot « castorine »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « castorine »

  • Sous le regard naissant, ils apparaissent, se composent, ils s’imbibent des lueurs de l’aube toute de vernis moirée, ils se lovent, s’enroulent et se déroulent, se nichant au creux des brises, ils bondissent, ils disparaissent, ressurgissent en ellipses enchevêtrées, défiant les lois cryptiques de la créativité. Craintifs, ils s’emmitouflent de grands mystères, puis, rejetant leur castorine, se fendillent, se craquellent, se fissurent, se fendent, se lézardent, se crevassent et enfin s’ouvrent, se fondent, se livrent, s’effondrent tels des vagues émergeant d’un ciel fougueux fouetté à sang. Grands dragons somnolents aux naseaux vaporeux, ils reflètent mille soleils aux crépuscules vainqueurs. Laiteux,  ils s’amalgament en bouillonnements et tourbillonnent à satiété dans des discours grandiloquents que leur soufflent les bourrasques. Ils nous  parlent et nous racontent, ils nous avouent leurs secrets, nous annoncent leurs espoirs, devisent sur le temps qu’il fait, ils nous murmurent la nuit des temps, ils nous susurrent le temps retrouvé, ils chuchotent le temps perdu, ils hurlent aux temps bénis; exaltés, ils chantent à pleine peine d’inénarrables temps sacrés. Ils circonvolutent en fumée brumeuse, ils grandissent, vieillissent, font peau neuve, se déguisent, se modifient, ils se bouleversent, ils se malmènent, ils chahutent indisciplinés. Légitime troupeau des Dieux, ils se disputent ; se bousculant, ils chancellent, ils s’éparpillent en éventail et, s’égrènent en un instant pour rejoindre le néant. , Éternel présent

Traductions du mot « castorine »

Langue Traduction
Anglais beaver
Espagnol castor
Italien castoro
Allemand biber
Chinois 海狸
Arabe سمور
Portugais castor
Russe бобр
Japonais ビーバー
Basque beaver
Corse u castor
Source : Google Translate API

Castorine

Retour au sommaire ➦

Partager