La langue française

Castoréum

Sommaire

  • Définitions du mot castoréum
  • Étymologie de « castoréum »
  • Phonétique de « castoréum »
  • Évolution historique de l’usage du mot « castoréum »
  • Citations contenant le mot « castoréum »
  • Traductions du mot « castoréum »

Définitions du mot castoréum

Trésor de la Langue Française informatisé

CASTORÉUM, subst. masc.

MÉD. et PHARM. Substance sébacée, d'une odeur fétide et d'une saveur âcre, sécrétée par deux glandes abdominales du castor et employée autrefois comme antispasmodique et comme sédatif nerveux. Agitation nerveuse. M. Cisseville lui a ordonné castoréum, musc, thridase (Michelet, Journal,1860, p. 541; v. également J.-B. Kapeler, J.-B. Caventou, Manuel des pharmaciens et des droguistes, t. 1, 1821, p. 171).
Prononc. et Orth. : [kastɔ ʀeɔm]. Pour la prononc. de la finale -um cf. album. Ds Ac. 1798-1878. Étymol. et Hist. xiiies. (d'apr. Delboulle, Recueil de vieux mots, ms. déposé à La Sorbonne ds DG : Castoreum et calament). Empr. au lat.dér. decastor, castoreum attesté dep. Varron comme terme de méd. (TLL s.v., 543, 32). Fréq. abs. littér. : 5. Bbg. Bernelle (A.). Béber le Castor. Vie Lang. 1954, p. 25.

Wiktionnaire

Nom commun

castoréum \ka.stɔ.ʁe.ɔm\ masculin

  1. Matière animale sécrétée par les glandes placées sous la peau de l’abdomen du castor, femelle ou mâle, entre l’origine de la queue et la partie postérieure des cuisses, et qui est employée en médecine comme antispasmodique.
    • (XVIe siècle) Puis les oindrons d’huile laurin, de castoreum, et d’autres de pareil effet. — (Ambroise Paré, XV, 65)
    • La seule observation que je ferai sur ces analyses , c’est que Brandes a pu se tromper sur la nature des castoréums qui en font le sujet, et que celui qu’il nomme castoréum de Russie pouvait être du castoréum du Canada, et réciproquement. — (N. J. -B. G. Guibourt, Histoire naturelle des drogues simples, ou cours d’histoire naturelle professé à l’École de Pharmacie de Paris, Volume 4, 2014)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

CASTORÉUM (ka-sto-ré-om') s. m.
  • Matière animale sécrétée par les glandes placées sous la peau de l'abdomen du castor, de la femelle comme du mâle, entre l'origine de la queue et la partie postérieure des cuisses, et qui est employée en médecine comme antispasmodique.

HISTORIQUE

XVIe s. Puis les oindrons d'huile laurin, de castoreum, et d'autres de pareil effet, Paré, XV, 65.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « castoréum »

Castor 1.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Du latin castoreum.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « castoréum »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
castoréum kastɔreym

Évolution historique de l’usage du mot « castoréum »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « castoréum »

  • Loin de vouloir absolument nous intéresser à l’anatomie du castor, la raison d’évoquer le castoréum est que cette sécrétion est, depuis le début du XXe siècle, massivement utilisée dans l’industrie de l’agroalimentaire pour renforcer les goûts de fraise, de framboise, mais surtout de vanille. Sciencepost, Sans même le savoir, nous avons tous mangé une sécrétion anale du castor !
  • Le castoréum est une substance provenant du castor. Très grasse, à la texture huileuse, elle permet à l’animal d’imperméabiliser et de protéger son poil. Pour recueillir le castoréum produit par deux glandes, il faut tuer l’animal. Cosmopolitan.fr, Le Castoréum, une des matières premières de la parfumerie - Cosmopolitan.fr
  • Vous trouverez du castoréum, une sécrétion huileuse odorante obtenue par broyage d’une glande de la région anale du castor, utilisée comme arôme de fraise, de framboise ou de vanille dans certains bonbons, la gomme, la gélatine et le pudding. gourmandiz.be, Glande anale de castor et autres additifs dégoûtants que vous mangez sans le savoir! | gourmandiz.begourmandiz.be
  • Quatre matières ont principalement été utilisées au fil des siècles: le musc, l’ambre, le castoréum et la civette. On peut ajouter l’hyraceum, la cire d’abeille ou encore l’ambrettolide. Dans Des odeurs des parfums et des cosmétiques (1877), Septimus Piesse mentionne même un rat musqué du nom d’ondatra dont les glandes sécrétaient un liquide à odeur de musc. Slate.fr, On peut encore trouver quelques parfums aux notes animales | Slate.fr
  • « Les barrages construits par les castors permettent de retenir l’eau lors des périodes sèches, aident à réduire les crues éclair en aval et améliorent la qualité de l’eau en retenant le limon », a souligné Ben Eardley, responsable du projet sur l’un des deux sites. Ces rongeurs ont disparu des rivières britanniques depuis le XVIe siècle, chassés pour leur fourrure, leur viande et leurs glandes produisant une sécrétion huileuse odorante, le castoréum, utilisée pour produire des arômes alimentaires. , Royaume-Uni : Des castors réintroduits pour tenter de limiter les inondations

Traductions du mot « castoréum »

Langue Traduction
Anglais castoreum
Espagnol castóreo
Italien castoreo
Allemand bibergeil
Portugais castóreo
Source : Google Translate API
Partager