La langue française

Carolopolitain

Définitions du mot « carolopolitain »

Wiktionnaire

Adjectif

carolopolitain \ka.ʁɔ.lo.pɔ.li.tɛ̃\

  1. (Géographie) Relatif à Charleville, commune française située dans le département de la Marne.
  2. (Géographie) (Vieilli) Relatif à Charleville, ancienne commune française située dans le département des Ardennes.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « carolopolitain »

(Date à préciser) Gentilé formé sur le latin Carolus (« Charles ») → voir Théopolitain au sujet de la finale -politain.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « carolopolitain »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
carolopolitain karɔlɔpɔlitɛ̃

Évolution historique de l’usage du mot « carolopolitain »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « carolopolitain »

  • L’œuvre proprement dite s’ouvre sur les vers latins composés au collège de Charleville par l’élève Rimbaud lors de divers concours académiques. Une place considérable – trente pages – est accordée à ces compositions, alors qu’il est manifeste que ces dactyles et ces spondées ne font pas réellement partie de l’« œuvre » poétique qui vaut sa gloire au rimeur carolopolitain. Ces devoirs scolaires n’étaient que des écrits de circonstance, auquel il est certes de mode, depuis quelque temps, de vouer de l’admiration – une mode soutenue, il est vrai, par de nouvelles analyses de ces textes long-temps délaissés. Ils ne diffèrent guère, pour peu qu’on aille y voir, des compositions latines des autres bêtes à concours du Second Empire, que les Livres d’or des lycées et des collèges nous ont conservées. Certaines, pour être signées de noms inconnus, n’en sont pas moins – ou aussi peu – intéressantes que les textes latins de l’élève de rhétorique Arthur Rimbaud. Dans cette édition de la Pléiade, l’insertion de ces textes en tête de volume relève d’une soumission à la biographie et à la chronologie de l’œuvre à laquelle l’Université ne nous avait guère habitués et dont le présent éditeur se défend, quoique de manière confuse et bien embarrassée, dans son introduction. Encore une « œuvre-vie » d’arléanesque mémoire ? En tout cas, rarement une édition aura autant « collé » à la biographie, contraignant même son maître d’œuvre à des acrobaties comme celle qui lui fait glisser Les Étrennes des Orphelins – le premier et un des très rares poèmes publiés par Rimbaud lui-même – entre deux séries de textes latins. Curieusement, sur l’œuvre en vers de Rimbaud, on ne trouve pas de véritable notice dans cette édition. Cette carence permet à M. Guyaux de noyer d’innombrables petits poissons et même une baleine de la grande espèce : l’abandon de toute subdivision dans la présentation de la première partie de l’œuvre. Les précédents éditeurs, les plus récents en tout cas, avaient au moins eu soin de respecter les « projets de recueils » conçus par Rimbaud lui- même, en les coiffant parfois de titres factices comme « Dossier Demeny » ou « Dossier Verlaine ». M. Guyaux a choisi de rejeter toute présentation basée sur ces ensembles. Il doute même, contre l’évidence, qu’il y ait eu chez Rimbaud des intentions de tels recueils et va même jusqu’à poser des questions presque délirantes, du genre : « Les Illuminations étaient-elles destinées à paraître, dans son esprit ? » , Rimbaud dans une Pléiade sans étoiles - La Revue des Ressources

Traductions du mot « carolopolitain »

Langue Traduction
Anglais carolopolitan
Espagnol carolopolita
Italien carolopolitan
Allemand carolopolitan
Chinois 大都市人
Arabe كارولوبوليتان
Portugais carolopolita
Russe carolopolitan
Japonais カロポリタン
Basque carolopolitan
Corse carolopolitan
Source : Google Translate API

Carolopolitain

Retour au sommaire ➦

Partager