La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « carême-entrant »

Carême-entrant

Définitions de « carême-entrant »

Wiktionnaire

Nom commun - français

carême-entrant \ka.ʁɛ.m‿ɑ̃.tʁɑ̃\ masculin

  1. (Christianisme) Les trois jours gras qui précèdent immédiatement le mercredi des cendres.
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
  2. (En particulier) (Vieilli) Mardi-gras.
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
  3. (Par extension) (Vieilli) Gens masqués et déguisés qui courent les rues pendant les jours gras.
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « carême-entrant »

De carême et entrer.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « carême-entrant »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
carême-entrant

Évolution historique de l’usage du mot « carême-entrant »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « carême-entrant »

  • À l’origine "carême-entrant", il désignait les trois jours gras (dimanche, lundi, mardi) qui précèdent le mercredi des Cendres marquant l’entrée en carême. Ces jours gras devaient exorciser la pauvreté et préparer à la mauvaise saison. Puis Caramentran est devenu le personnage incarnant représentant le Carnaval que l’on promène dans les rues et que l’on brûle ensuite sur la place publique. midilibre.fr, Carmantran brûlé vif sur la place publique - midilibre.fr
  • Après avoir été accusé de tous les maux de la terre, il a été condamné à mort : brûlé vif sur la place publique ! Qui ? Caramantran, le personnage emblématique du Carnaval provençal. La tradition du Caramantran (terme provençal et contraction de carême-entrant) a eu lieu ce mardi, jour du Mardi gras, au village de Giens. Cette date correspond dans la tradition catholique au dernier jour de faste avant le mercredi des Cendres qui entame les 40 jours de maigres. Les acteurs de cette farce - qui perdure à Giens grâce à l’association Arbanenco-, étaient accoutrés de nuisettes blanches, les hommes travestis et les enfants défilant joyeusement. Cette fête traditionnelle a connu un grand succès populaire malgré un vent froid soufflant sur la cérémonie. Les pleurs de l’épouse de Caramantran et ses nombreux enfants n’ont pas suffi, la sentence donnée par les spectateurs est tombée et le personnage s’est consumé sous le regard du public, et la lance d’eau du CCFF. Ch. M. Var-Matin, La tradition du Caramantran est toujours bien vivante à Giens - Var-Matin

Images d'illustration du mot « carême-entrant »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Carême-entrant

Retour au sommaire ➦

Partager