La langue française

Carcinose

Définitions du mot « carcinose »

Trésor de la Langue Française informatisé

carcinose, subst. fém.Atteinte diffuse et généralisée d'un sujet par un carcinome. Le cancer essaimant ses nodules dans les séreuses, le péritoine ou la plèvre notamment: c'est ce que l'on appelle la carcinose aiguë (Roussy dsNouv. Traité Méd.fasc. 5, 21929, p.648).

Phonétique du mot « carcinose »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
carcinose karsɛ̃ɔs

Évolution historique de l’usage du mot « carcinose »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « carcinose »

  • Le plus souvent la carcinose péritonéale est liée à un autre cancer digestif ou ovarien. Medisite, Carcinose péritonéale ou cancer du péritoine : symptômes, évolution, traitements
  • Le CHU Grenoble Alpes est l'un des 5 centres français, et le seul de l'arc alpin, qui expérimentent un nouveau traitement de chimiothérapie contre la "carcinose péritonéale". Nous avons pu assister à l'intervention.  France 3 Auvergne-Rhône-Alpes, Le CHU Grenoble Alpes expérimente une nouvelle chimiothérapie contre le cancer du péritoine
  • Pour l'heure, la Pipac est proposée en plus du suivi d'une chimiothérapie classique et s'adresse uniquement à des malades atteints d’une carcinose péritonéale, soit un cancer disséminé dans le péritoine. Cette légère membrane recouvrant l'ensemble des intestins ne présente que peu de vaisseaux, ce qui rend assez peu efficace une chimiothérapie qui passe par le sang. LCI, Qu'est-ce que la chimiothérapie par aérosol, qui donne un nouvel espoir aux malades du cancer ? | LCI
  • Elle souffre d'un carcinose péritonéale, cancer diagnostiqué en avril 2017, inopérable et inguérissable après l'échec d'un premier protocole de chimiothérapie. ladepeche.fr, Sylvie Richard, atteinte d'un cancer incurable, se bat pour quitter la vie - ladepeche.fr
  • Sa forme la plus fréquente (cancer épithélial séreux de haut grade) se manifeste surtout entre 50 et 60 ans. Les premiers symptômes étant discrets - vagues douleurs au dos ou au ventre, sensation de ballonnements -, 7 fois sur 10, la maladie est repérée à un stade avancé, alors qu'elle a déjà saupoudré la cavité abdominale de petits nodules cancéreux (on parle de «carcinose »). Une coelioscopie confirme le diagnostic par l'analyse d'un prélèvement, évalue l'étendue du cancer et s'il est opérable en l'état. Topsante.com, Cancer de l'ovaire : quel pronostic ? peut-on en guérir ? - Top Santé
  • Le chirurgien devient aussi chimiothérapeute… Au cours même de l'acte opératoire, il peut combiner la chirurgie avec une chimiothérapie liquide dans la cavité abdominale à une température de 42-43°, ce qui en décuple l'effet tout en faisant d'emblée barrage à une éventuelle dissémination de cellules malignes. Et, dans 18 % des cas, il est aujourd'hui démontré que même s'il y a dissémination de métastases dans le péritoine, le patient guérit… Une avancée impensable il y a encore quelques années dans le cas de certains cancers de la sphère abdominale, les cancers colorectaux ou de l'estomac en particulier. On envisage aujourd'hui non seulement de traiter, mais de diagnostiquer précocement ces carcinoses et même de les prévenir chez les patients à risque… , La chirurgie peut-elle guérir le cancer ?
  • Cette voie de recherche et de traitement qui n’est pas récente est intéressante et donne des résultats très positifs pour de nombreux malades. Les patients traités par cette méthode n’avaient devant eux qu’une espérance de vie très courte de quelques mois maximum au prix de souffrances physiques intenses. Cette modalité de traitement couplée leur apporte pour au moins la moitié d’entre eux une espérance de vie de plusieurs années. La mortalité supposée à près de 5% est probablement plus faible entre de bonnes mains. A titre d’exemple, une publication hollandaise de 2009 rapporte son expérience de cette technique chez 67 patients atteints d’une carcinose péritonéale en rapport avec un cancer du colon ou gastrique dont 53 ont pu bénéficié de la procédure complète associant chirurgie et chimiothérapie locale avec réchauffement associé. Dans cette étude assez large, la mortalité a été nulle dans les trente jours post opératoires. Les ennuis secondaires notés ont été une paresse gastrique (11%), des abcès abdominaux (9%), une rupture d’anastomose (11%). Il ne faut pas oublier que parmi ces complications certaines seraient éventuellement survenues sans la CHIP sur un ventre plein de nodules cancéreux. La survie à 2 ans des patients est de 75 % dans cette étude ce qui n’est pas négligeable dans une situation aussi désespérée avec les chimiothérapies classiques[1]. Atlantico.fr, Y a-t-il des cancers contre lesquels il est inutile de s'acharner ? | Atlantico.fr

Traductions du mot « carcinose »

Langue Traduction
Anglais carcinosis
Source : Google Translate API

Carcinose

Retour au sommaire ➦

Partager