La langue française

Caravagesque

Sommaire

  • Définitions du mot caravagesque
  • Étymologie de « caravagesque »
  • Phonétique de « caravagesque »
  • Évolution historique de l’usage du mot « caravagesque »
  • Citations contenant le mot « caravagesque »
  • Traductions du mot « caravagesque »

Définitions du mot « caravagesque »

Trésor de la Langue Française informatisé

CARAVAGESQUE, adj. et subst. masc.

A.− Adj., PEINT. Qui caractérise ou rappelle la technique picturale du peintre italien appelé Le Caravage dont les tableaux présentent un violent contraste entre le noir et le blanc notamment dans les visages. L'éclairage caravagesque (Huyghe, Dialogue avec le visible,1955, p. 158).
B.− Subst. masc. Peintre se réclamant du caravagisme (cf. rem. infra). La lumière des caravagesques tend d'abord à séparer leurs personnages de l'obscurité (Malraux, Les Voix du silence,1951, p. 388).
Rem. 1. On dit aussi caravagiste ou caravagien. 2. On rencontre, dér. du nom du peintre, le subst. masc. caravagisme. Courant esthétique se réclamant de l'œuvre du Caravage. Le caravagisme remplace la lumière picturale qui nivelle doucement les plans (Lhote, Peint. d'abord, 1942, p. 58).
Étymol. et Hist. 1951, supra. Dér. du surnom de Michel-Ange Amerighi ou Merisi dit Le Caravage, peintre italien (1569-1609); suff. -esque*. Fréq. abs. littér. : 1.

Wiktionnaire

Adjectif

caravagesque \Prononciation ?\ masculin et féminin identiques

  1. Relatif à la vie et la peinture du Caravage.
    • L’école caravagesque.
  2. (Arts) Se dit de la peinture baroque caractérisée par un clair-obscur prononcé.
    • Les peintres caravagesques.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « caravagesque »

(Siècle à préciser) De Caravage, avec le suffixe -esque.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « caravagesque »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
caravagesque karavaʒɛsk

Évolution historique de l’usage du mot « caravagesque »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « caravagesque »

  • On invoque habituellement le nom de Caravage, l’influence de son art dans la Péninsule pour expliquer le naturalisme de Velázquez à Séville, son choix de sujets tirés de la réalité quotidienne la plus humble, avec de forts contrastes d’ombre et de lumière. En dehors du fait qu’on ne sait pas ce qui, du courant caravagesque, était alors parvenu dans la cité andalouse, Guillaume Kientz, commissaire de l’exposition Velázquez au Grand Palais en 2015, défend quant à lui une autre thèse, à savoir l’existence d’un naturalisme espagnol, en parallèle du développement de la littérature picaresque née au siècle précédent et contemporain des courants réalistes qui se manifestent ailleurs en Europe, notamment dans les Flandres. Et certes, l’on peut invoquer certains antécédents espagnols comme les natures mortes austères de Sánchez Cotán. Pacheco nous dit que son élève dessinait d’après le modèle vivant, pratique peu courante à l’époque, et l’on sait quelles importantes conséquences cette pratique eut chez les Carrache, à Bologne dans les années 1580, quel rôle elle joua dans leur conquête du « naturel ». Par ailleurs, la polychromie des statues incombant aux peintres dans les ateliers de Séville, Velázquez fut confronté au travail du sculpteur sur bois, à cet art de faire saillir les reliefs et, sans doute, cela contribua à aiguiser son sentiment de la forme, la volumétrie appuyée des objets dans l’espace, l’âpreté de leur matière, leur existence concrète dans le tableau. Connaissance des Arts, Bodegones et caravagisme : aux sources de la peinture de Velázquez | Connaissance des Arts
  • Ce dernier est une invention de l’historien britannique Lionel Benedict Nicolson, spécialiste de la peinture caravagesque, qui, à la fin des années 1950, attribua des tableaux anonymes romains auxquels il trouvait des caractéristiques communes à un artiste qu’il baptisa le Maître à la chandelle. Puis, en 1964, il affina sa recherche en proposant un nom à ce mystérieux maître : Trophime Bigot, un peintre arlésien qui aurait, à partir de 1605, séjourné une trentaine d’années à Rome où il était connu sous le nom de Trophamone. Mais cette séduisante théorie se heurte à un fait : on ne connaît avec certitude que trois tableaux de Bigot, tous médiocres – ayant vu son Assomption de la Vierge, dans l’église Sainte-Trophine d’Arles, je peux modestement attester de la banalité du talent de ce peintre. Il faudrait donc imaginer que Bigot revenant en Provence perde d’un seul coup ses qualités, ce qui paraît très peu probable. En revanche, il est à peu près certain, comme le pensait Nicolson, que L’Allégorie de la Vanité (palais Barberini à Rome), l’autre Saint Sébastien soigné par Irène (musée du Vatican) ou le tableau de Bordeaux sont de la même main, toujours anonyme. Télérama, L’art au format carte postale : avec Saint Sébastien, une visite virtuelle du musée des Beaux-Arts de Bordeaux
  • La critique actuelle ne connaît pas de réalisation de la période italienne, sauf une «Pieta» trop évidemment dérivée d'un modèle de Marco Pino pour avoir été réalisée ailleurs. Ce qui est montré a donc été réalisé sur commande en Flandre à l'intention d'églises et de congrégations. Ce sont là des tableaux vigoureux, comportant des éléments caravagesques. Van Loon aime les clair obscurs. Les figures non idéalisées. Les compositions plutôt simples. Il n'y a pas chez lui d'inclination au grand baroque. Van Loon ne regarde pas du côté de Rubens, même s'il partage son goût pour les blondes aux yeux noirs. Beaucoup de toiles proviennent de collections particulières comme l'étrange «Naissance de Samson» ou l'esquisse de «L'Assomption de la Vierge», qui peut du coup se voir confrontée au produit final, conservé au Musées royaux des beaux-arts de Belgique voisins (1). Bilan, Bruxelles sort le peintre caravagesque Théodore Van Loon de l'ombre - Bilan
  • Auteur de grands décors et de milliers de peintures, ce virtuose tourna définitivement la page du courant caravagesque à Naples. La Croix, Luca Giordano, caméléon baroque

Traductions du mot « caravagesque »

Langue Traduction
Anglais caravaggesque
Italien caravaggesco
Source : Google Translate API
Partager