La langue française

Câprier

Sommaire

  • Définitions du mot câprier
  • Étymologie de « câprier »
  • Phonétique de « câprier »
  • Évolution historique de l’usage du mot « câprier »
  • Citations contenant le mot « câprier »
  • Traductions du mot « câprier »

Définitions du mot câprier

Trésor de la Langue Française informatisé

Câprier, subst. masc.Arbrisseau dont les jeunes boutons (câpres) servent de condiments. Des câpriers épineux piquaient les doigts (Louÿs, Aphrodite,1896, p. 215). [kɑpʀije]. Ds Ac. 1694-1740 : caprier. Ds Ac. 1762-1932 : câprier. 1reattest. 1517 cappier (Le Voyage de la saincte cyté de Hierusalem en 1480, 67 ds Roll. Flore t. 2, p. 146); de câpre1, suff. -ier*. Fréq. abs. littér. : 12.

Wiktionnaire

Nom commun

câprier \kɑ.pʁi.je\ masculin

  1. (Botanique) Genre botanique d’arbres et arbrisseaux regroupant environ 700 espèces et dont l’espèce câprier épineux (nom scientifique : Capparis spinosa) porte les câpres.
    • Des câpriers épineux dressaient au hasard leurs têtes vertes sur la brume fine des graminées. — (Pierre Louÿs, Aphrodite, Mercure de France, Paris, 1896)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CÂPRIER. n. m.
Arbrisseau qui porte les câpres.

Littré (1872-1877)

CÂPRIER (kâ-pri-é ; l'r ne se lie jamais ; au pluriel l's se lie : des kâ-pri-é-z élégants) s. m.
  • Sous-arbrisseau qui porte les câpres (capparis spinosa, L.), et qui croît dans le midi de la France. Bientôt la giroflée et les câpriers verts De réseaux et de fleurs les auront recouverts [les rochers], Lamartine, Joc. III, 100.

HISTORIQUE

XVIe s. La reprinse est très asseurée par marquotes ou plant enraciné prins au pied des vieilles capres, De Serres, 548. La qualité du caprier est du genre des arbustes vivans longuement, De Serres, 550.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « câprier »

De câpre, avec le suffixe -ier qui sert à former des noms d’arbres à partir du nom de leur production.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Câpre.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « câprier »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
câprier kaprie

Évolution historique de l’usage du mot « câprier »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « câprier »

  • Moins salée que la version européenne de la fleur du câprier — un condiment phare de la cuisine méditerranéenne et facilement accessible en épicerie —, la câpre de bouton de la marguerite se faufile de plus belle dans l’assiette des Québécois. Radio-Canada.ca, Engouement pour le bouton de marguerite | Radio-Canada.ca
  • Andrea Mavrommatis – seul chef grec étoilé à l’étranger – a décidé de partager sa passion en nous offrant le meilleur des saveurs et parfums de la Méditerranée. Outre sa table gastro, on peut goûter à ses produits de folie côté bistrot ! Il faut dire que la salade crétoise à la féta d’Epiros, feuilles de câprier, olives, concombres, tomates et biscotte d’orge crétoise nous transporte illico presto en Méditerranée. Le Bonbon, Les meilleures salades gourmandes et rafraîchissantes de Paris
  • Au détour d’un chemin nous pouvons découvrir sur des murs ou des talus bien ensoleillés quelques câpriers. Cette plante de la famille des capparidacées croît autour du bassin méditerranéen pas loin de la mer. Elle se présente comme un arbrisseau dont les tiges minces et pendantes portent des feuilles ovales avec des stipules épineuses. Le câprier pousse en abondance dans la plupart des îles méditerranéennes. Il y est cultivé pour ses boutons floraux qui, à maturité, donnent des fruits " les caprons " utilisés en cuisine. La cueillette se fait tous les 2 ou 3 jours pour éviter que le bouton se transforme en grande fleur d’une nuance blanc rose. Les câpres sont soit confits dans le vinaigre ou dans le sel pour ôter l’amertume. lindependant.fr, Mirepeisset : la saison des câpres a commencé - lindependant.fr
  • Le câprier (Capparis spinosa), « al-koubbar » en arabe, est une espèce méditerranéenne qui pousse à l'état sauvage au Liban. Le mot grec « capparis » signifie grignoter et « spinosa » épineux.Le câprier est un arbrisseau très robuste qui pousse facilement dans tout type de sol. Au Liban, on le trouve souvent entre les murailles et les fissures murales. Et pour cause, puisque le câprier s'adapte facilement aux sols pauvres et résiste aux chaleurs et à l'ensoleillement. D'ailleurs c'est l'une des plantes qui ont été proposées comme une alternative à la culture du chanvre (cannabis) au Liban.Le câprier pousse à l'état sauvage. Néanmoins, il est cultivé dans de nombreux pays pour ses boutons floraux (fleurs avant floraison), les câpres. Celles-ci sont cueillies lorsqu'elles atteignent la taille d'un petit pois. Elles sont consommées confites dans du vinaigre.Plus une câpre est petite, plus sa saveur est délicate et plus elle est chère et prisée. Dans le commerce, les câpres sont répertoriées selon les calibres suivants : non pareille (jusqu'à 7 mm de diamètre), surfine (7 à 8 mm), capucine (8 à 9 mm), capote (9 à 11 mm), fine (11 à 12 mm) et hors calibre (supérieur à 12 mm).Les câpres sont récoltées tous les deux à trois jours. Puisqu'elles perdent tout leur arôme en séchant, elles sont conservées dans du vinaigre quelques heures après leur cueillette.Sur le plan culinaire, les câpres sont surtout prisées pour leur goût aigrelet que leur profère la capparidine, un alcaloïde. Les câpres servent à relever les mayonnaises, les salades et les sauces. Confites, elles accompagnent parfaitement le saumon. Les câpres sont également utilisées en tapenade pour accompagner quelques poissons. Elles constituent également l'un des principaux ingrédients de la sauce tartare.Lorsque les boutons du câprier atteignent leur maturité, ils donnent un fruit, le capron. Également appelé pomme de câpres, il est confit dans le vinaigre et consommé au même titre qu'un cornichon.Bien que les boutons floraux du câprier sont utilisés pour stimuler l'appétit, c'est surtout la racine de cette plante qui est utilisée dans la médecine traditionnelle, en infusion ou en décoction, en guise d'apéritif, mais aussi comme un diurétique ou encore pour lutter contre l'arthrite et le rhumatisme.Plusieurs études ont en outre montré qu'une infusion de racines du câprier aide à soulager lesconstipations.Les feuilles de cette plante sont aussi prescrites contre les piqûres d'insectes. Il suffit de les frotter sur la zone affectée. L'Orient-Le Jour, Le câprier, un arbuste aux multiples bienfaits - L'Orient-Le Jour
  • Après deux mois de fermeture, l’abbaye Saint-André rouvre ses portes samedi 16 mai, avec toutes les précautions sanitaires requises. Enfin, il va être possible de découvrir le nouveau sentier botanique, ses terrasses en pierres sèches et ses soixante-quinze espèces méditerranéennes, (asphodèle, arbousier, ciste, sédum, câprier, euphorbe, barbe de Jupiter…). En ce moment, il pourrait s’appeler Le Chemin des coquelicots. C’est une splendeur ! midilibre.fr, L’Abbaye Saint-André se déconfine - midilibre.fr
  • Boutons floraux à la saveur aigre et amère, les câpres dynamisent les préparations culinaires spécialement du pourtour méditerranéen. Simple à cultiver, le câprier trouvera se place au jardin, grâce à ses qualités esthétiques. Maison.com, Les câpres, une puissance aromatique hors du commun

Traductions du mot « câprier »

Langue Traduction
Anglais caper
Espagnol alcaparro
Italien cappero
Source : Google Translate API
Partager