La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « calta »

Calta

Définitions de « calta »

Trésor de la Langue Française informatisé

CALETER, CALTER, verbe intrans.

Arg. S'en aller en courant, s'enfuir. Synon. déguerpir, filer.Déguerpis immédiatement, et qu'on ne te revoie plus ici. Inutile de revenir demain. Allez, calte (Queneau, Pierrot mon ami,1942, p. 31).Moi j'ai dans l'idée qu'ils t'ont coincé parce que tu pouvais pas caleter assez vite (Sartre, La Mort dans l'âme,1949, p. 210).
Emploi pronom. Se calter. Même sens : S'en aller en courant, s'enfuir. Vous, caltez-vous, mais en douce, sans courir surtout (P. Vialar, La Mort est un commencement,Les Morts vivants, 1947, p. 113).
Rem. Attesté ds Rob., Lar. encyclop. et Quillet 1965.
Prononc. et Orth. : [kalte]. Les dict. admettent caleter ou calter (cf. Rob., Lar. encyclop., Quillet 1965, Lar. Lang. fr.). Étymol. et Hist. 1. 1798 caloter [o fautif] « s'en aller vivement » (cité ds pièces du procès dit « d'Orgères » ds Esn.); 1847 calleter « disparaître » (P. Féval, Le Fils du diable, t. 5, p. 70); 1878 caleter (L. Rigaud, Dict. du jargon parisien, p. 63); 2. 1844 calte impér. 2epers. « finis, arrête » (Dict. complet de l'arg. empl. dans « Les Mystères de Paris », p. 42). Prob. dér. de caler1* « céder, reculer, fuir »; suff. -eter*. Fréq. abs. littér. Caleter : 3. Calter : 5. Bbg. Sain. Lang. par. 1920, p. 174.

CALETER, CALTER, verbe intrans.

Arg. S'en aller en courant, s'enfuir. Synon. déguerpir, filer.Déguerpis immédiatement, et qu'on ne te revoie plus ici. Inutile de revenir demain. Allez, calte (Queneau, Pierrot mon ami,1942, p. 31).Moi j'ai dans l'idée qu'ils t'ont coincé parce que tu pouvais pas caleter assez vite (Sartre, La Mort dans l'âme,1949, p. 210).
Emploi pronom. Se calter. Même sens : S'en aller en courant, s'enfuir. Vous, caltez-vous, mais en douce, sans courir surtout (P. Vialar, La Mort est un commencement,Les Morts vivants, 1947, p. 113).
Rem. Attesté ds Rob., Lar. encyclop. et Quillet 1965.
Prononc. et Orth. : [kalte]. Les dict. admettent caleter ou calter (cf. Rob., Lar. encyclop., Quillet 1965, Lar. Lang. fr.). Étymol. et Hist. 1. 1798 caloter [o fautif] « s'en aller vivement » (cité ds pièces du procès dit « d'Orgères » ds Esn.); 1847 calleter « disparaître » (P. Féval, Le Fils du diable, t. 5, p. 70); 1878 caleter (L. Rigaud, Dict. du jargon parisien, p. 63); 2. 1844 calte impér. 2epers. « finis, arrête » (Dict. complet de l'arg. empl. dans « Les Mystères de Paris », p. 42). Prob. dér. de caler1* « céder, reculer, fuir »; suff. -eter*. Fréq. abs. littér. Caleter : 3. Calter : 5. Bbg. Sain. Lang. par. 1920, p. 174.

Évolution historique de l’usage du mot « calta »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « calta »

  • Les personnes intéressées par la couture, le tricot et même la décoration devraient trouver leur bonheur avec le Comité d'animation et de loisir du troisième âge (Calta) de Salernes. Var-Matin, Venez en découdre avec le Calta à Salernes! - Var-Matin

Vidéos relatives au mot « calta »

Calta

Retour au sommaire ➦

Partager