La langue française

Califat, khalifat

Définitions du mot « califat, khalifat »

Trésor de la Langue Française informatisé

CALIFAT, KHALIFAT, subst. masc.

HISTOIRE
A.− Fonction, titre de calife; régime politique dont le chef est un calife. Les partisans d'Ali maudissent Omar comme usurpateur du califat (Lamartine, Voyage en Orient, t. 2, 1835, p. 115); le Khalifat fâtimide du Caire (Grousset, L'Épopée des croisades,1939, p. 34).
P. ext. Pouvoir excessif détenu par une personne physique ou morale :
Après l'aristocratie de la naissance, c'était maintenant l'aristocratie de l'argent; c'était le califat des comptors, le despotisme de la rue du Sentier, ... Huysmans, À rebours,1884, p. 291
B.− P. méton.
1. Territoire sur lequel un calife exerce sa souveraineté. De cette immense exposition de splendeurs qu'est le Khalifat de Cordoue (Barrès, Mes cahiers,t. 4, 1904-1906, p. 254).
2. Durée de gouvernement d'un calife ou d'une dynastie. Sous le califat d'Haroun-al-Raschid (DG).
Prononc. et Orth. : [kalifa]. Ds Ac. 1835-1932 s.v. califat (cf. aussi Besch. 1845, Littré, DG, Guérin 1892, Pt Lar. 1906, Rob. et Lar. Lang. fr.). Ac. Compl. 1842 : ,,Califat ou mieux khaliphat.`` Lar. 19eadmet califat, khalifat ou khaliphat. Nouv. Lar. ill.-Lar. encyclop. et Quillet 1965 donnent califat ou khalifat. Étymol. et Hist. 1. 1560 califat « dignité de calife » (G. Postel, De la république des Turcs, Poitiers, 2epart., p. 17); 2. 1863 « durée du règne d'un calife » (Littré). Dér. de calife*; suff. -at*. Fréq. abs. littér. Califat : 30.

califat, -

califat, -

califat, -

Wiktionnaire

Nom commun

califat \ka.li.fa\ masculin

  1. (Islam) Dignité de calife.
    • La faiblesse du califat permit aux gouverneurs de provinces et autres satrapes d'usurper le pouvoir et de fonder ainsi, à leur gré, des dynasties de courte ou de longue durée. — (Panayiotis Jerasimof Vatikiotis, L’Islam et l’État, 1987, traduction d’Odette Guitard, 1992)
  2. Période pendant laquelle un calife exerce son autorité.
  3. Territoires sur lesquels s'exerce l'autorité d'un calife.
    • Le califat de Cordoue.
    • L’établissement de plusieurs califats en Arabie et en Syrie, la chute de la dynastie des Ommiades et l’élévation de celle des Abassides, remplirent la Judée de troubles et de malheurs pendant plus de deux cents ans. — (François-René de Chateaubriand, Itinéraire de Paris à Jérusalem, 1811)
  4. Despotisme.
    • Après l’aristocratie de la naissance, c’était maintenant l’aristocratie de l’argent ; c’était le califat des comptoirs, le despotisme de la rue du Sentier, la tyrannie du commerce aux idées vénales et étroites, aux instincts vaniteux et fourbes. — (Joris-Karl Huysmans, À rebours, 1884)

Nom commun

califat [kəliˈfat] (or.), [kaliˈfat] (occ.) masculin

  1. Califat.

Nom commun

khalifat \ka.li.fa\ masculin

  1. Variante orthographique de califat.
    • Mais ce ne fut qu'en l'année 363 de l’hégire, sous le khalifat de Mothi l'Illah l'Abbasside, que les Sunnites et les Schiites se partagèrent pour ainsi dire en deux peuples distincts ; les Sunnites se rangèrent du côté des Turcs alors tout-puissants à la cour des khalifes, et les Schiites embrassèrent le parti des Bouïdes, qui se rendirent maîtres de la Perse et de quelques autres provinces. — (Encyclopédie théologique, publiée pa l'abbé Migne, Paris, 1851, , vol. 27, p. 415)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CALIFAT. n. m.
Dignité de calife.

Littré (1872-1877)

CALIFAT (ka-li-fa ; le t ne se lie pas dans le parler ordinaire) s. m.
  • Dignité de calife ; le temps pendant lequel un calife a régné.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « califat »

(XVIe siècle) De calife avec le suffixe -at.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

 Dérivé de califa avec le suffixe -at.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Calife.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « califat »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
califat kalifa

Évolution historique de l’usage du mot « califat »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « califat »

  • La journaliste Sophie Nivelle-Cardinale filme le sort des enfants nés sous le califat islamique, privés d’identité. Le Monde.fr, « Les Fantômes de Mossoul » : le destin misérable des femmes et des enfants de djihadistes
  • Des milliers de Russes accompagnés souvent de leur famille ont rejoint Daech en Syrie et en Irak à partir de 2014, constituant l’un des plus gros contingents étrangers au sein des combattants extrémistes. Issus pour la plupart des minorités ethniques de Russie dont l’islam est la religion, ils sont originaires du Caucase, du Tatarstan, voire de Sibérie. Avec la fin du « califat », une partie des proches des djihadistes – les autorités russes évoquent le chiffre de 1 770 femmes et enfants – ont émis le souhait de rentrer chez eux. La Croix, La Russie prône le retour des enfants du « califat »
  • Un combattant des Forces démocratiques syriennes (FDS) fait le V de la victoire le 23 mars 2019 près du champ pétrolier d'Al-Omar, dans l'est de la Syrie, après l'annonce de la chute du "califat" du groupe Etat islamique (EI) LExpress.fr, Donald Trump salue la fin du "califat" de Daech - L'Express
  • Déjà réduite au Machreq et à une fonction religieuse par rapport aux sultans, la dignité califale devient purement honorifique lorsque, fuyant le sac de Bagdad par les Mongols en 1258, les califes se réfugient au Caire. Aussi, lorsque les sultans ottomans prétendent avoir reçu le titre de califat comme trésor de guerre lorsqu’ils s’emparent du Caire en 1517, cela a tout l’air d’un récit fabriqué après coup. Preuve en est donnée par la réponse à François 1er par laquelle est scellée l’alliance franco-ottomane en 1536, et que Soliman le Magnifique entame ainsi : « Moi, le sultan des sultans, le souverain des souverains, le distributeur des couronnes aux monarques de la surface du globe, l’ombre de Dieu sur la terre, le sultan et le padichah de [suivent le nom de dix-sept régions, provinces et cités] et de plusieurs autres contrées1 », etc. Alors que l’opulence de cette liste plaide pour l’exhaustivité, si elle livre un titre religieux, « l’ombre de Dieu sur la terre », n’y figure pas celui de calife. Orient XXI, Califat
  • Il a pour objectif de remplacer les gouvernements mondiaux par un califat basé sur la règle de la charia. News 24, Ismail al-Wahwah, chef du Hizb ut-Tahrir, a déclaré que les émeutes américaines entraîneraient la chute des États-Unis - News 24
  • Omar ne profite pas longtemps de son succès militaire. En 644 – l’an 22 du calendrier musulman – il est assassiné à Médine. Sa succession provoque des dissensions au sein de la tribu des Quaraychites. Un gendre de Mahomet, Othman, qui appartient au clan des Omeyyades, une puissante famille de La Mecque, lui succède. Alors que les Arabes poursuivent leurs conquêtes au Moyen-Orient et en Afrique du Nord, Othman est assassiné à son tour. L’accession au califat d’Ali, l’époux de Fatima, une autre fille du Prophète, provoque un schisme entre ses partisans, les chiites, et les musulmans orthodoxes, les sunnites. La première fitna (guerre civile), appelée la « Grande discorde », va durer cinq ans. En 661, à la mort d’Ali, Mouawyia, un parent d’Othman jusque-là gouverneur de la province de Syrie, se fait proclamer commandeur des croyants. Geo.fr, Jérusalem au temps du califat - Geo.fr
  • Le « califat » a été proclamé en juin 2014, après la prise de Mossoul, en Irak. Cinq ans plus tard, les territoires conquis par l’organisation Etat islamique (EI) ont tous été repris : en décembre 2017 en Irak, et en mars 2019, en Syrie. Le Monde.fr, Les métamorphoses du « califat »
  • Selon Gilles de Kerchove, coordinateur de l'UE pour la lutte contre le terrorisme, un grand nombre d'antiquités volées en Syrie et en Irak pendant le "califat" du groupe État islamique (EI) ont par ailleurs été cachées dans la région en attendant d'être revendues. En Egypte, les tentatives de faire sortir clandestinement des antiquités s'étaient multipliées après la chute de Moubarak, lors de la révolte de 2011. Franceinfo, Cinq personnalités du monde des arts soupçonnées de trafic d'antiquités interpellées à Paris
  • Mourad (le prénom a été changé) a eu 18 ans, jeudi 31 octobre, et il ne se souvient plus des titres des livres qu’il aimait emprunter à la bibliothèque de son école primaire. C’était à Roubaix (Nord). Là où il était la veille, mercredi 30, dans une prison du nord-est de la Syrie, il n’y a pas de livres. Pas d’images. Quand ses parents l’ont emmené de force sur les terres de l’organisation Etat islamique (EI), il avait 12 ans. Et si le « califat » n’est plus, il en est resté prisonnier : « J’oublie les choses… » Le Monde.fr, Mourad, entraîné à 12 ans par ses parents dans le « califat » de l’EI, oublié par la France dans une prison du Nord-Est syrien
  • Ce déploiement est le troisième du genre, après une participation en 2014-2015 et en 2016-2017. Malgré l’écroulement du « califat », Daesh a conservé sa capacité de nuisance, a expliqué l’état-major de la Défense devant les députés au début de ce mois. Il continue à mener des opérations terroristes et répand toujours sa propagande dans les prisons où se trouvent des milliers de ses combattants. Si la pression se relâche, l’organisation risque de « reprendre du poil de la bête », selon les mots d’un des officiers. sudinfo.be, Lutte contre l’Etat islamique: la Chambre avalisera l’envoi de F-16 au Proche-Orient pour une troisième mission
  • Dans un parc de la banlieue parisienne, deux frères jouent sur une balançoire. Comme n’importe quels enfants de leur âge. Sauf qu’à 3 et 6 ans, Hakim et Hicham ont passé une grande partie de leur vie sous le califat de Daech. En 2014, leur mère, Gladys, est partie en Syrie rejoindre son époux, rencontré sur internet. De retour en France, elle a été mise en détention provisoire. Leur père, lui, a été incarcéré. Et les enfants, placés dans une famille d’accueil. Libre dans l’attente de son procès - à l’issue duquel elle risque dix ans d’emprisonnement -, la jeune femme voudrait récupérer leur garde. Mais la situation de ces enfants, qui ont grandi au cœur de l’Etat islamique, inquiète : et s’ils étaient des « bombes à retardement » ? Plus de 300 d’entre eux sont encore retenus pour cette raison dans des camps ou des prisons en Syrie et en Irak. La moitié d’entre eux a moins de 5 ans. Afin de ne pas heurter l’opinion publique, le gouvernement a décidé de ne pas les rapatrier et préfère régler chaque cas individuellement. L'Obs, « Daech, les enfants du soupçon », le difficile retour des gamins du califat
  • Nos reporters ont parcouru l’immense plaine du Rojava sur la trace des Belges du califat déchu de Daech. Celles et ceux qui étaient partis pour la Syrie à l’appel d’Abou Bakr al-Baghdadi, le leader autoproclamé de l’organisation terroriste, et qui ont survécu à la chute de l’État islamique. Selon les cas, ils vivent dans des camps surpeuplés ou sont détenus dans des prisons qui le sont plus encore. On dénombre actuellement une quinzaine de combattants, 23 mères, épouses de djihadistes vivants ou morts, et leurs 42 enfants. parismatch.be, Sur la trace des Belges du califat de Daech
  • Ce déploiement est le troisième du genre, après une participation en 2014-2015 et en 2016-2017. Malgré l’écroulement du « califat », Daech a conservé sa capacité de nuisance, a expliqué l’état-major de la Défense devant les députés au début de ce mois. Il continue à mener des opérations terroristes et répand toujours sa propagande dans les prisons où se trouvent des milliers de ses combattants. Si la pression se relâche, l’organisation risque de « reprendre du poil de la bête », selon les mots d’un des officiers. sudinfo.be, Lutte contre l’Etat islamique: feu vert du gouvernement à la mission des F-16 contre Daech au départ de la Jordanie
  • Partout en Syrie et dans la majeure partie de l’Irak, l’État islamique a perdu le contrôle de ses territoires, et l’organisation a basculé dans la clandestinité. Elle a troqué ses opérations militaires conventionnelles contre des opérations coup de poing: attentats, assassinats, embuscades. Le rapport du Pentagone fait état de la multiplication des cellules dormantes de l’organisation en Syrie, «selon la même stratégie que celle déployée en Irak depuis 2017». Ce processus de reconversion de l’activité terroriste de l’EI est plus avancé en Irak, où le califat est très atifs dans les provinces de Diyala au nord-est de Bagdad, de Dijlah (Tigre), au sud et à l’ouest de la province de Ninive et le nord-ouest de celle de Kirkouk, sur la ligne séparant les Kurdes du gouvernement de Bagdad. Le Figaro.fr, Le groupe État islamique prépare la résurgence de son califat
  • «L'EI ne retrouvera pas son ancienne forme», celle d'un «califat» autoproclamé grand comme la Grande-Bretagne, à cheval sur Irak et Syrie, affirme M. Abou Reghif. La Croix, En Irak, l'EI reprend de la vigueur mais le califat appartient au passé
  • L'existence éphémère du califat de la milice Etat islamique en Irak et en Syrie a provoqué de nombreux déplacés DW.COM, L′EIGS peut-il instaurer un califat au Sahel ? | Afrique | DW | 15.01.2020
  • P. P. — Vous dites que le califat n’a pas tout à fait disparu puisque le colonisateur britannique en a fait le modèle de l’application de son concept de l’indirect rule… Orient XXI, Afrique. La mémoire vivante du califat d'Ousmane Dan Fodio
  • Un émir par bâtiment, des entraînements paramilitaires en cours de promenade : le califat a été reconstitué à l’intérieur des enceintes pénitentiaires. Mediapart raconte comment les djihadistes et leurs recrues, piochées parmi les détenus de droit commun, font la loi en prison. Mediapart, Comment les mentors du califat font la loi en prison | Mediapart
  • Dimanche, Donald Trump a annoncé la mort du chef de l'Etat islamique, Abou Bakr al-Baghdadi. L'on s'interroge alors si cette disparition impacte l'Etat islamique, car un calife est avant tout le chef spirituel et temporel d'un califat. Toutefois, François-Bernard Huyghe, directeur de recherche à l'Iris, explique qu'il y aura une autre personne qui succédera à Al-Baghdadi. Quels sont les enjeux de la disparition de ce calife ? Quid de ce système dynastique de Daesh ? Ce lundi 28 octobre 2019, dans la chronique "L'invité", François-Bernard Huyghe parle de la mort d'Al-Baghdadi annoncée par Donald Trump. Cette chronique a été diffusée dans La Matinale du 28/10/2019 présentée par Pascale de La Tour du Pin sur LCI. Du lundi au vendredi, dès 5h45, Pascale de La Tour du Pin vous présente la Matinale entourée de ses chroniqueurs. LCI, François-Bernard Huyghe : "Quand on est un califat, c'est toujours un coup dur de perdre son calife" | LCI
  • "Le califat ressemblait un peu à un bordel géant", a encore confié l'une des personnes ayant témoigné auprès de Marion Van San. Dans son ouvrage, la sociologue rapporte ainsi qu'à leur arrivée, les femmes avaient le choix entre le mariage ou la prostitution.  , "Le califat ressemblait un peu à un bordel géant": des femmes de l'EI révèlent au grand jour certaines pratiques des djihadistes - La Libre
  • A cette époque, toute la famille Clain, sauf Anne Diana, vivait déjà dans le "califat" de l'EI en Syrie: sa mère, ses frères, sa demi-soeur, ses filles aînées, avec conjoints et enfants. Le Point, Après l'idéalisation du "califat", la lente introspection de l'aînée des frères Clain - Le Point
  • Les opérations militaires sous la direction la coalition internationale commencent au début de l’année 2015. En Syrie, l’appui aérien décisif aux forces kurdes qui se battent pour la prise de Kobané à l’EI permet la libération de la ville fin janvier, au terme d’une bataille dévastatrice de quatre mois. Fin mars, les forces irakiennes remportent une première victoire importante en reprenant la ville de Tikrit, au nord de Bagdad. Tandis que les revers se multiplient pour les jihadistes sur les territoires de leur califat, des actions terroristes sont lancées à l’extérieur, visant en particulier les pays membres de la coalition internationale. Les attentats les plus meurtriers seront ceux de la soirée du 13 novembre à Paris. Les tueurs kamikazes de nationalités française ou belge qui les commettent sont issus des rangs de l’EI et ont été formés à Raqqa. La capitale syrienne de l’organisation devient une cible privilégiée pour l’armée française. De nombreux autres attentats sont revendiqués par «les soldats de l’Etat islamique», comme ils sont présentés par la propagande de l’organisation, en France et en Europe. Libération.fr, Le califat de l'Etat islamique en sept dates - Libération
  • Cela pourrait s'appeler le procès des fantômes du jihad : la cour d'assises spéciale de Paris juge à partir de lundi 24 personnes, dont la plupart sont parties en 2014-2015 en Irak ou en Syrie et y sont mortes au nom du "califat". Convertis à l'islam radical dans une mosquée clandestine ou auprès de mentors, ils ont pour certains été galvanisés par une dynamique de groupe renforcée par la proclamation du "califat" jihadiste en juin 2014. Français, Marocain, Mauritanien ou Algérien, ils avaient entre 20 et 30 ans quand ils ont quitté la France, juste avant ou après les attentats de janvier 2015 perpétrés dans ce pays contre l'hebdomadaire Charlie Hebdo et le supermarché Hyper Cacher. L'Orient-Le Jour, Des combattants du ''califat'', morts ou recherchés, jugés à Paris à partir de lundi - L'Orient-Le Jour
  • « Ce risque d'aider Daech à reconstruire son califat, c'est la responsabilité que prend la Turquie », a-t-il dénoncé lors d'un déplacement à Lyon. Les Echos, Syrie : la Turquie « risque d'aider Daech à reconstruire son califat », selon Macron | Les Echos
  • Indéniablement, le califat fait rêver les djihadistes, salafistes et autres partisans d’un retour – fantasmé – aux origines de l’islam, et ce pour plusieurs raisons : le califat est d’abord « une manifestation supposée d’union du monde musulman, et de surcroît à une époque où celui-ci constituait un empire », rappelle Gabriel Martinez-Gros. De surcroît, il est associé à l’islam arabe, celui qui – dans l’imaginaire des radicaux – « exprime le mieux l’islam dans sa pureté ». La Croix, Irak, qu’est-ce qu’un califat ?
  • DécryptagesLe « califat » a été proclamé en juin 2014 à Mossoul, en Irak. L’emprise territoriale de l’Etat islamique s’est terminée 58 mois plus tard à Baghouz, en Syrie. Le Monde.fr, Du « califat » à la chute : l’emprise territoriale de l’Etat islamique en 58 cartes
  • Cette opération militaire américaine est la plus importante visant un haut responsable djihadiste depuis la mort, le 2 mai 2011, d'Oussama Ben Laden. Elle constitue un revers majeur pour Daech qui perd son fondateur, lequel a un jour présidé aux destinées de sept millions d'habitants dans de larges pans de la Syrie et près d'un tiers de l'Irak. Un "califat" échafaudé par cet homme dont, même en 2019, on sait peu de choses : il serait né en 1971 à Samarra, à 125 kilomètres au nord de Bagdad, et aurait étudié l’islam dans la capitale irakienne. Un temps, ce passionné de football au destin d'avocat ou de militaire contrarié par des résultats scolaires insuffisants et une mauvaise vue, a été imam à Bagdad. LCI, VIDÉO - Il a été tué par un raid américain : Abou Bakr al-Baghdadi, du "califat" à la fuite dans le désert | LCI
  • Le dernier îlot du « califat » autoproclamé par l’organisation Etat islamique (EI) en 2014 vit ses dernières heures. Vendredi 25 janvier, les Forces démocratiques syriennes (FDS) encerclaient Al-Marachida, la dernière localité contrôlée par l’EI dans la vallée du Moyen-Euphrate, une petite bourgade rurale isolée entre deux bras du fleuve. Le Monde.fr, En Syrie, le « califat » de l’EI perd son dernier territoire
  • Usman dan Fodio est né le 15 décembre 1754 dans le village de Maratta, dans l'Etat du Gobir, ville de langue haoussa, dans le nord de l'actuel Nigeria. Il est le fondateur du califat de Sokoto. DW.COM, Les origines d′Usman dan Fodio | Histoire africaine | DW | 06.03.2020
  • Si le regard d’une personne passionnée de géopolitique avait dû se poser sur une seule région du monde en 2019, cela aurait certainement été l’Est syrien. Sans intérêt stratégique majeur à l’échelle planétaire, cette région a pourtant connu deux événements de premier plan en une seule année : la fin du califat de l’État islamique en mars, et l’offensive turque contre les Kurdes syriens après le vrai-faux départ des Américains en octobre. Les grandes puissances ont repris la main et ont rappelé que malgré leurs limites, c’est bel et bien elles qui faisaient encore la pluie et le beau temps face aux milices proto-étatiques. L'Orient-Le Jour, L’Est syrien, de la fin du califat au vrai-faux départ des Américains - L'Orient-Le Jour
  • Le pire semble donc à venir pour les « enfants du Califat ». Symboles éminemment politique et religieux, ces enfants nés sur place injustement appelés dans les médias « Enfants de Daesh », ou « Lionceaux du Califat », ont une dimension inédite par leur nombre : produits de la résurrection du califat, enfants issus de la terre purifiée, Daesh comptait sur eux pour l’avenir de son projet. Désormais, enfants du malheur, meurtris, détruits, orphelins, ils ne sont plus que l’ombre d’eux-mêmes. Mais de parents belges, ils sont Belges. Pour ceux qui sont nés en Belgique et qui vont revenir, sans ou avec leurs parents, il faut reconstruire une vie, les dégager de leur ancien cadre idéologique de vie, et les réenraciner dans les valeurs de la société originelle. Le Soir Plus, L’impossible retour des «enfants du Califat» en Belgique: l’abandon ou la mort? - Le Soir Plus
  • A son apogée, le "califat" de l’EI a soumis une population de plusieurs millions d’habitants à toute sorte d’impôts, de taxes et d’amendes. Une manne évaluée à environ 10 millions d’euros par mois. Daech avait ainsi mis la main sur 12 champs de pétrole, avec leurs raffineries, rapportant près de deux millions d’euros par jour. L’organisation djihadiste, qui a été le mouvement terroriste le plus riche de l’histoire, a désormais perdu une grande partie de son autonomie financière. Europe 1, Chute du "califat" de l’État islamique : que perd vraiment Daech ?
  • Les djihadistes de l'Etat islamique en Irak et au Levant (EIIL), engagés dans les combats en Syrie et en Irak, ont annoncé dimanche 29 juin le rétablissement du califat, le régime politique islamique disparu il y a près d'un siècle, et le changement de nom de l'organisation en « l'Etat islamique ». Le Monde.fr, Les islamistes de l'EIIL proclament un « califat islamique » entre l'Irak et la Syrie
  • « Avec la Coalition mondiale pour vaincre l’Etat islamique, les États-Unis ont achevé en mars la destruction du soi-disant « califat » en Irak et en Syrie. En octobre, les États-Unis ont lancé une opération militaire qui a entraîné la mort d’Abou Bakr al-Baghdadi, le « calife » autoproclamé de l’EI », s’est félicité l’ambassadeur Sales. H24info, Anti-terrorisme: la stratégie marocaine salué par le département d’Etat américain | H24info
  • "Le califat est là pour rester". A l'entrée de Hajine, dans l'est de la Syrie, des slogans peints par le groupe Etat islamique (EI) recouvrent encore les murs de l'ancien bastion jihadiste. Le Point, Dans la localité syrienne de Hajine, les vestiges du "califat" - Le Point
  • Mais le califat n'emporte pas Le Figaro.fr, Nicolas Baverez: «Le califat est mort mais pas l'État islamique»
  • Oum Youssef a foulé le sol du "califat" en 2014 pour porter, dit-elle, librement son niqab. Cette Franco-Tunisienne rêve toujours d'un "Etat islamique" en dépit de la déroute du groupe EI, confiné dans moins d'un demi-kilomètre carré dans l'est syrien. Le Point, Syrie: pour une jihadiste franco-tunisienne, le "califat n'est pas fini" - Le Point
  • Le 10 février 1258, c’était la chute de Bagdad, sous les derniers coups de boutoir de Houlagou Khan, le petit-fils de Gengis Khan, le fondateur de l’Empire mongol : le califat abbasside, fierté des musulmans, prenait fin. Le 23 mars 2019, c’était la chute de Baghouz, petite ville de Syrie située dans le district d’Abou Kamal de la province de Deir ez-Zor, frontalière avec l’Irak. Les Forces démocratiques syriennes, ces fameuses FDS soutenues par la coalition internationale emmenée par les États-Unis, en finissent avec le dernier bastion du territoire physique détenu par l’État islamique. Le califat autoproclamé d’Abou Bakr al-Bagdadi, fierté des fondamentalistes, est anéanti. Courrier international, La mort du califat de Daech ne rime pas avec victoire
  • Depuis deux ans, cette restauration du «califat» est devenu l’un des marqueurs distinguant Daech (acronyme de l’Etat islamique) des autres réseaux djihadistes plus anciens comme al-Qaïda, dont les observateurs avaient longtemps pensé que l’EI n’était qu’un simple avorton. Elle est désormais l’un des attraits les plus puissants pour les jeunes djihadistes (y compris européens et convertis) qui rêvent d’un retour insensé à l’islam des origines, à la communauté universelle des premiers croyants, à ce modèle archétypal de gouvernement islamique fantasmé depuis treize siècles et appelé «califat» (du mot arabe khilafa) qui veut dire «succession» du Prophète à la tête de l’islam. Slate.fr, Ce califat mystérieux qui fascine tous les djihadistes | Slate.fr
  • Le califat est une institution politico-religieuse qui a été mise en place à la mort du prophète dans un contexte conflictuel : il y avait alors des querelles sur sa succession. Le calife est celui qui est censé prendre la direction religieuse et politique de la oumma, c'est-à-dire de la communauté des croyants. Cette institution a connu son heure de gloire mais son pouvoir a décliné à mesure que l'empire musulman s'est étendu. Le dernier califat est le califat ottoman, aboli en 1924 par Atatürk qui dirige alors cet empire. La restauration du califat devient alors l’un des thèmes de prédilection des islamistes. France Inter, Le califat, enjeux territoriaux et pouvoirs poltiques
  • Dans l’est de la Syrie, les Forces démocratiques syriennes (FDS, à dominante kurde), appuyées par la coalition internationale dirigée par les Etats-Unis, ont relancé début mai un assaut contre 2 000 djihadistes retranchés dans la vallée de l’Euphrate. A 1 500 km au nord-ouest, une opération conjointe des services de renseignement irakiens, américains et turcs dans la ville de Sakarya (dans le nord-ouest de la Turquie) a permis de confirmer que, depuis la chute du « califat », symbolisée par la défaite de l’EI à Rakka, en octobre 2017, l’EI préparait activement la suite. Le Monde.fr, L’organisation Etat islamique, du « califat » à la guérilla mondiale
  • Le média Brut a pu se rendre dans le camp de réfugiés d’Al-Hol, qui abrite des personnes déplacées du territoire jadis occupé par l’État islamique. Les Françaises rencontrées là-bas témoignent de la vie dans l’ex-califat, qu’elles critiquent amèrement. Valeurs actuelles, “On pouvait vivre notre islam en paix” : des Françaises de Daech interrogées dans un camp en Syrie | Valeurs actuelles
  • Pour aller plus loin : Marc Hecker et Elie Tenenbaum, « Quel avenir pour le djihadisme ? Al-Qaida et Daech après le califat », Ifri, Focus stratégique, janvier 2019. Cette étude est disponible sur le site www.ifri.org. La Croix, Quel avenir pour les groupes djihadistes avec la fin annoncée du « Califat » de Daech en Syrie ?
  • Ce pseudonyme et le choix de la mise en scène n'est en rien fortuite. Daech prétendit restaurer en pays de Cham une théocratie défaisant la division de l'oumma par la création des Etats modernes du Moyen-Orient lors du Traité de Sèvres du 10 août 1920. Très symboliquement l'EI établit sa capitale religieuse à Mossoul (Irak) et sa capitale administrative à Raqqa (Syrie), effaçant l'infamante ligne tracée dans le désert syro-irakien par les accords Sykes-Picot du 16 mai 2016. Dans une vision eschatologique, le pseudo Califat islamique dénomma son magazine de propagande Dabiq qui en arabe désigne le lieu d'une bataille remportée le 29 mai 1453 par les armées turques mettant fin au califat des Abbasides d'Egypte, lieu qui selon certains hadiths sera celui d'une ultime bataille avant le Jugement dernier, bataille lors de laquelle les musulmans déferont définitivement les armées chrétiennes pour conquérir Byzance puis Rome. , Du Califat bien guidé au pseudo Califat islamique
  • D’octobre 2016 à juillet 2017, l’armée irakienne, épaulée par des milices chiites, des combattants kurdes et la coalition internationale, affronte Daech à Mossoul. L’organisation y avait proclamé le califat en juin 2014. Après neuf mois d’une guerre resserrée, les forces de Daech y seront écrasées. D’après une enquête de l’agence Associated Press, 9 000 à 11 000 civils ont été tués. La Croix, En Syrie, les derniers jours du « califat » de Daech
  • Parallèlement, les autorités locales kurdes ont prévenu la communauté internationale du « danger » posé par les cellules dormantes de Daesh ainsi que par les « milliers » de djihadistes étrangers et leurs familles retenus en Syrie. Dimanche, au pied de la colline surplombant ce qui fut le dernier lambeau du « califat », une équipe de l’AFP a pu voir des dizaines d’hommes avançant en file indienne sous une pluie fine pour grimper dans des camions. , Syrie: Des djihadistes cachés dans des tunnels se rendent après la fin du «califat»
  • Sous le feu des bombardiers américains, des milliers de familles djihadistes fuient l’ultime bastion du califat, mais restent fidèles à son idéologie. La Croix, En Syrie, les djihadistes abandonnent le califat, mais pas son idéologie
  • Nommé à la tête d'un califat sans territoire, comment Abou Ibrahim al-Hachimi al-Qourashi peut-il rallier de nouveaux adeptes ? "L'allégeance au nouveau calife doit être renouvelée personnellement, par chaque groupe et chaque partisan, souligne Wassim Nasr, journaliste à France 24, spécialiste des mouvements djihadistes. Ce dernier va devoir sortir de l'ombre à un moment donné afin de donner un visage au califat, pour renforcer sa crédibilité et attirer des partisans." Les prochains éléments d'identification devraient donc provenir directement de l'État islamique lui-même, même si Donald Trump a déjà claironné qu'il connaissait sa véritable identité.  LExpress.fr, Ce que l'on sait de "al-Hachimi al-Qourachi", le nouveau calife de Daech - L'Express
  • Le réalisateur a, par ailleurs, eu accès à des archives exceptionnelles, internes au califat. Il le doit, pour partie, au Syrien Nihad. Depuis 4 ans, l’homme qui a vu son neveu décapité par un Français, collecte, au péril de sa vie, toutes les preuves de l’implication des combattants occidentaux. Le documentaire nous montre le document de trente pages que ces derniers remplissaient à leur arrivée. Ou encore, une vidéo de la formation militaire qu’ils suivaient pendant sept mois. Des vidéos, retrouvées sur les djihadistes, relatent aussi les exactions perpétrées par des combattants en déroute. On y voit un émir blessé, abandonné par ses hommes alors qu’il les supplie de ne pas le laisser, des enfants armés et des prisonniers dont la dépouille est traînée sur le sol… L'Obs, « Djihadistes français - la part du monstre », 1700 Français auraient vécu à Raqqa
  • Après une succession de défaites ces derniers mois, le "califat" instauré par l'Etat islamique est quasiment démantelé en totalité. Le groupe n'aura plus aucun territoire au Levant "avant la fin de l'année, sans doute à la fin de l'automne", a assuré jeudi le chef d'état-major des armées françaises, le général François Lecointre. "Dès que je pourrai, je diminuerai" les effectifs militaires français déployés au Levant, a-t-il précisé. "Je saisirai chaque occasion de réduire l'empreinte en opérations, dès lors que celles-ci ne se justifient pas." Mais peut-on vraiment être certain d'éliminer la menace que constitue l'Etat islamique? lejdd.fr, "Fin du califat de Daech" : le pari risqué de l'état-major français
  • Quand, le 29 juin 2014, premier jour du mois de ramadan, l’organisation terroriste qui se nomme « l’Etat islamique en Irak et au Levant » (EIIL, ou « Daech » en arabe) a proclamé la reconstitution du califat sur toute une partie des territoires de l’Irak et de la Syrie, et que l’on a découvert la ­silhouette vêtue de noir et entendu la voix du calife qui avait été désigné, beaucoup de gens, en Occident et ailleurs, ont eu l’impression d’être transportés plusieurs siècles en arrière. Le Monde.fr, Le califat, tour d’horizon
  • Le 29 juin 2014, lorsque Abou Bakr al-Bagdadi annonce la restauration du califat du haut de la chaire de la grande mosquée de Mossoul, la présence toute fraîche dans la ville de ce qui s’appelle encore l’EIIL (Etat islamique en Irak et au Levant) est avant tout interprétée en termes de menace pour Bagdad. Peu notent qu’un siècle plus tôt, le réformiste musulman Mohammed Rachid Rida désignait justement Mossoul comme le centre d’un califat à reconstituer pour rendre, sous houlette arabe, sa grandeur perdue à l’islam. Le Temps, Le califat, histoire d'un mythe politique - Le Temps
  • Les Omeyyades sont une dynastie arabe de califes qui gouvernent le monde musulman de 661 à 750. Ils fondent le califat omeyyade de Damas en prenant la ville comme capitale : l'expansion est foudroyante et c'est un véritable empire qui s'étend de l'Indus jusqu'à la péninsule ibérique, en passant par le Maghreb. Cette dernière région s'avère plus difficile à conquérir en raison de la résistance des tribus berbères qui occupent le territoire. Après la défaite des Berbères en 702, les Omeyyades imposent l'islamisation aux tribus nomades et les enrôlent dans leur armée. Dès avril 711, l'invasion rapide de la péninsule ibérique est entreprise avec l'aide des Berbères, en espérant un appui de la population juive opprimée par les rois wisigoths. Futura, Al Andalus : à la découverte de l'Espagne musulmane
  • Ils sont nés dans un "Etat" disparu, de pères souvent décédés et de mères dont les pays d'origine ne veulent plus: ces enfants fuient en masse ce qui reste du "califat" du groupe Etat islamique (EI) en Syrie. Le Point, Dans l'est syrien, les enfants du "califat" moribond de l'EI - Le Point
  • Dans l’esprit d’Abou Bakr Al-Baghdadi et de ses condisciples au sein de l’organisation Etat islamique (EI), le califat était bien plus qu’un fantasme. Lorsqu’ils l’ont proclamé, le 28 juin 2014, sur les territoires conquis en Syrie et en Irak, les djihadistes avaient déjà conçu un véritable projet étatique et imaginé une rigoureuse administration pour imposer dans la durée leur idéologie totalitaire à un territoire et sa population. Le succès de cette entreprise a fait mentir les pays occidentaux et arabes qui ont voulu voir dans l’EI un simple avorton d’Al-Qaida, voué à l’échec. « Si une équipe de jeunes met un maillot des Lakers, cela ne fait pas d’elle Kobe Bryant », star américaine de basket-ball, avait raillé Barack Obama, en septembre 2014. Le Monde.fr, Comment l’Etat islamique a organisé son « califat »
  • En 909, l'unité du califat est rompue par la création d'un califat dissident d'obédience fatimide (une branche du chiisme) à Kairouan, en Ifrikiya (Tunisie). En 929, l'émir omeyyade de Cordoue se pare à son tour du titre de calife. En 1258, le califat de Bagdad est anéanti par les Mongols. Il se reconstitue au Caire sous l'égide des Mamelouks et le titre sera enfin relevé par les Ottomans de Constantinople (ou Istamboul) en 1517. Le dernier calife s'est vu retirer son titre et ses fonctions par les députés turcs en 1924. , Le dictionnaire de l'Histoire - calife, califat - Herodote.net
  • L'élimination du "califat" territorial du groupe Etat islamique (EI) clôt un long et tragique chapitre du conflit en Syrie, mais la guerre qui ravage ce pays depuis plus de huit ans est loin d'être terminée, estiment des analystes interrogés par l'AFP. Le Point, Le "califat" de l'EI éradiqué, quelles perspectives pour la Syrie en guerre? - Le Point
  • Conquise à l’automne 2013 par les djihadistes de l’organisation Etat islamique (EI), la ville de Rakka, dans le nord de la Syrie, avait été déclarée « capitale » de l’autoproclamé « califat », en juin 2014. Après quatre ans d’occupation, marqués par la violence et la répression, les troupes arabo-kurdes l’ont reprise le 17 octobre. Le Monde.fr, L’Etat islamique, du « califat » à la chute de Rakka
  • L'héritage du prophète est à l'origine du califat. Les califes sont littéralement "ceux qui suivent", les descendants. Les musulmans ont une vision idéalisée de l'époque des quatre premiers califes : Abou Bakr, Omar, Othman et Ali, qui précédèrent la scission d'avec les chiites. Le califat s'oppose au sultanat ("pouvoir"), qui apparaît au XIe siècle et marque la séparation des pouvoirs. Les califes ne sont dès lors plus guère des chefs politiques. Leur fonction temporelle se résume à nommer les sultans. Le Point, De quoi le califat est-il le nom ? - Le Point
  • Moins d’un kilomètre carré. C’est ce qu’il restait vendredi du califat de l’Etat islamique (EI). Quelques rues et bâtiments du village d’Al-Baghouz, dans le Sud-Est syrien, entre l’Euphrate et la frontière irakienne. L’EI n’aura très bientôt plus de territoire revendiqué. Son proto-Etat, où il avait imposé sa loi sauvage, s’est rendu coupable de crimes contre l’humanité et a fomenté des attentats à travers le monde, dont ceux du 13 Novembre à Paris et à Saint-Denis, sera annihilé. Fin 2014, il s’étendait sur un tiers de la Syrie et une bonne part de l’Irak, soit la moitié de la superficie de la France. Libération.fr, Syrie-Irak: le «califat», paradis perdu de la terreur - Libération
  • La série, qui a été diffusée sur la chaîne de télévision suédoise publique SVT et a battu des records de visionnage en replay, entrecroise avec agilité et un suspense très bien maîtrisé le destin de ces trois femmes. Alors que Pervin est prête à tout pour quitter Raqqa (y compris à risquer sa vie en collaborant avec les services secrets suédois), Sulle, elle, rêve de s’y rendre. L’adolescente, élevée dans une famille laïque, s’intéresse à la question syrienne et est peu à peu embrigadée par un assistant de son lycée. Ce criminel, dissimulé sous les traits d’un adulte bienveillant, encourage insidieusement sa radicalisation et celle de son amie Kerima ー certes, scellée en quelques épisodes à peine ー à la faveur, notamment, d’images idylliques du califat. Télérama, La minisérie “Kalifat” sur Netflix : Raqqa, celle qui en rêve, celle qui la fuit
  • L’Etat islamique arrive au bout de son existence territoriale. Les derniers jours du califat autoproclamé se jouent dans l’Est de la Syrie, le tiers du pays contrôlé par l’administration kurde, qui n’est reconnue par personne. ARTE, Syrie : les plaies du califat - ARTE Reportage | ARTE
  • Camp d'Al-Hol (Syrie) (AFP) - Traînant son niqab noir dans les allées poussiéreuses du camp d'Al-Hol en Syrie, Oum Oussama affiche fièrement son appartenance au groupe Etat islamique. Avec l'offensive turque, elle rêve d'un retour du "califat" et se voit déjà fuir avec des milliers de femmes de l'EI. L'Obs, Syrie: avec l'offensive turque, des femmes de l'EI rêvent de s'enfuir
  • "On ne partira pas sans nos maris emprisonnés", avertit la Syrienne de 25 ans, rescapée des violents combats à Baghouz, dernier bastion jihadiste où s'est éteint le "califat" de l'EI en mars et reconquis par les forces kurdes soutenues par Washington. Le Point, Avec l'offensive turque en Syrie, des femmes de l'EI rêvent de s'enfuir - Le Point
  • Rarement assaut final contre le « califat » aura été tant attendu et mis en scène. Annoncée comme imminente depuis début février, la prise de Baghouz, dernier bourg au sud-est de la Syrie tenu par l’Etat islamique (Daech en arabe), a finalement commencé le week-end des 2-3 mars. Selon des sources interrogées par La Croix, des otages occidentaux se trouveraient là entre les mains des djihadistes, dont le père Paolo Dall’Oglio. Des otages libérés fin février l’ont vu en vie, a confirmé un commandant aux proches du jésuite italien. La Croix, Syrie : À Baghouz, l’ultime bataille contre le « califat »
  • En juin, l’Émirat islamique lance une attaque d’abord en Irak, puis en Syrie et proclame un califat. Jusque là, Daech — c’est ainsi qu’on le nomme désormais d’après son acronyme arabe — était censé n’être formé que de quelques centaines de combattants, mais miraculeusement il dispose soudain de plusieurs centaines de milliers d’hommes. Les portes de l’Irak lui sont ouvertes par les anciens officiers de Saddam Hussein qui se vengent ainsi du gouvernement de Bagdad et par des officiers chiites qui émigrent alors aux États-Unis. Daech se saisit des armes de l’armée irakienne que le Pentagone vient tout juste de livrer, et des réserves de la Banque centrale de Mossoul. Simultanément et de manière coordonnée, le Gouvernement régional du Kurdistan annexe Kirkouk et annonce la tenue d’un référendum d’autodétermination. De manière à éviter que les jihadistes de groupes concurrents de l’Émirat islamique ne refluent en Turquie, Ankara ferme sa frontière avec la Syrie. Réseau Voltaire, Daesh réalise le rêve des Frères musulmans : le Califat, par Thierry Meyssan
  • Le califat de Daech n'est plus. La chute de Baghouz, ultime réduit djihadiste en mars 2019, a marqué la fin de l'emprise territoriale de l'État islamique (EI), proclamé en 2014 à cheval entre la Syrie et l'Irak par Abou Bakr al-Baghdadi. Mais si le chef de l'EI, éliminé dans un raid américain le 26 octobre dernier, a disparu en même temps que son califat, l'organisation qu'il a créée reste active au Moyen-Orient. « Bien que Daech ait été défait sur le plan militaire, son idéologie perdure et il conserve des agents dormants dans la région », souligne Alain Dieckhoff, directeur de recherche a... Le Point, Le monde en 2030 – Le Moyen-Orient connaîtra-t-il la paix ? - Le Point
  • Kalifat suit le destin croisé de trois Suédoises issues de l’immigration. Il y a Fatima, une agente de la police nationale de Suède peu sympathique, mais tenace. Il y a Pervin, la jeune épouse d’un combattant de l’EI qui habite le califat. Et il y a Sulle, une lycéenne musulmane peu pratiquante de Stockholm sur laquelle se referme le piège de l’endoctrinement. Mini-divulgâcheur ici : pauvre fille. La Presse, Kalifat, il faut regarder ça!
  • Elles ont quitté la France pour le califat, se sont mariées avec des djihadistes du groupe État islamique (EI) et se retrouvent aujourd'hui avec leurs enfants dans un camp géré par les autorités kurdes dans le nord-est syrien. Le Figaro.fr, «Nous voulions être dans une terre où on applique sa religion» : témoignages de femmes djihadistes
  • Pistolets, ordinateurs portables, pièces d'or, lait en poudre: les combattants antijihadistes fouillant les femmes qui fuient les ruines du "califat" du groupe Etat islamique (EI), dans l'est de la Syrie, font parfois des découvertes surprenantes. Le Point, Lait, armes, ordinateurs: dans les sacs des femmes du "califat" - Le Point
  • Les responsables du mouvement irakien EIIL affirment vouloir constituer un califat sur le Proche-Orient. Une sorte de retour aux sources pour Bagdad qui a abrité un des plus brillants califats de la région avant sa chute sous le coup des invasions mongoles. Un califat qui ignore bien sûr les frontières héritées du partage de la région par les grandes puissances en 1918. Franceinfo, Irak-Syrie: le mythe du califat pour faire tomber les frontières
  • Thiènaba : de Serigne Amary Ndack Seck à Serigne Abdourahim Seck Après la disparition du fondateur de la cité religieuse de Thiènaba, Amary Ndack Seck, en 1899, c’est Serigne Momar Talla Seck (1899-1946), l’architecte de la confrérie, qui héritera du khalifat, pendant 47 années. Le fondateur de Thiénaba Gossas et restaurateur de Thiénaba Kajoor est remplacé par Serigne Ibrahima Seck, dont le règne durera 27 ans. De lui, l’histoire retiendra la relation tumultueuse avec Senghor, son opposition catégorique au Code de la famille. Leader global, khalife absolu, Serigne Ibrahima Seck était pétri de «Baatin», charismatique, autoritaire et généreux tout à la fois. Il était aussi un bâtisseur infatigable. Il a entamé le processus d’urbanisation et de modernisation de Thiènaba. Ce fut ensuite au tour de Serigne Alpha Mamadou Seck (1973-1988), Serigne Mouhamadou Ly Seck, (1988-1992), Serigne Ousseynou Khoudia Seck (1992-1999). Le 5e Khalife de Thiènaba, et initiateur de la restauration de la mosquée de Thiènaba Seck, a passé le témoin à Serigne Ousseynou Khar Seck, sixième khalife, qui a ouvert l’arrivée à la tête de la confrérie de la famille de Ibra Penda, second fils de Amary Ndack. Il a entrepris la restauration de la maison de Amary Ndack et son magistère se distingue par l’excellence de ses relations avec Touba et Tivaouane. Après lui, la charge est revenue au défunt khalife Serigne Cheikh Ahmed Tidiane Seck, qui restera 12 ans à la tête du khalifat. Il cède ainsi la place à Serigne Abdourahim Seck, fils de Serigne Momar Talla Seck, premier khalife de Amary Ndack Seck. , Rappel à Dieu du khalife de Thiènaba : Serigne Abdourahim Seck intronisé | Lequotidien Journal d'informations Générales

Traductions du mot « califat »

Langue Traduction
Anglais caliphate
Espagnol califato
Italien califfato
Allemand kalifat
Portugais califado
Source : Google Translate API

Synonymes de « califat »

Source : synonymes de califat sur lebonsynonyme.fr

Califat

Retour au sommaire ➦

Partager