La langue française

Caïque

Sommaire

  • Définitions du mot caïque
  • Étymologie de « caïque »
  • Phonétique de « caïque »
  • Évolution historique de l’usage du mot « caïque »
  • Citations contenant le mot « caïque »
  • Traductions du mot « caïque »

Définitions du mot « caïque »

Trésor de la Langue Française informatisé

CAÏQUE, subst.

MARINE
A.− Petite embarcation légère à voiles ou à rames, longue de 6 à 7 m, relevée à chaque extrémité :
Ayez seulement soin de dire aux caïkdjis, chaque soir, votre volonté pour le lendemain. C'est un caïque à deux paires de rames. Je vous l'ai choisi tel, parce que les caïques à deux paires passent partout sans être remarqués. Les caïques à trois paires sont rares, et l'on ne peut pas s'en servir discrètement. Farrère, L'Homme qui assassina,1907, p. 103.
Spéc. Caïque-bazar (cf. Farrère, L'Homme qui assassina, 1907, p. 112).
Rem. On rencontre ds la docum. le subst. masc. caïkdji. Batelier embarqué sur un caïque. Les caïkdjis sont trois albanais, à nez droit, à rudes moustaches, habillés de mousseline blanche (Farrère, L'Homme qui assassina, 1907, p. 72).
B.− Bateau de pêche de construction suffisamment légère pour pouvoir être remonté à l'aide d'un cabestan sur les plages de galets (d'apr. Le Clère 1960).
Prononc. et Orth. : [kaik]. Fér. Crit. t. 1 1787 : ,,Il faut mettre deux points sur l'i, pour ne pas prononcer kèke, mais ka-ike.`` Ds Ac. 1694-1932 sous la forme caïque; cf. aussi ds Littré et Rob. Ac. Compl. 1842, DG, Quillet 1965 et Lar. Lang. fr., s.v. caïc renvoient à caïque. La majorité des dict. admet les 2 orth.; cf. Fér. 1768, Fér. Crit. t. 1 1787, Land. 1834, Gattel 1841, Besch. 1845; Lar. 19e, Lar. encyclop. donnent caïque ou caïc ou caïk. Étymol. et Hist. 1. 1579 masc. caïq « embarcation longue et étroite, en usage dans les mers du Levant » (Lettre de Villeroy, citée par Charrière, Négociations [...] Levant, Paris, t. 3, 1853, p. 809); 1680, 22 mai fém. caïque (Lettre de d'Estrées à Seignelay, ds Jal1); 2. 1619 fém. caïque « esquif destiné au service d'une galère » (Relation [...] du Levant, par Henry de Beauveau, Nancy, 102 ds Jal1, s.v. fragata); av. 1752 masc. caïque (Du Loir ds Trév. Suppl.). Empr. au turc qāyïq « sorte de bateau à rames »; il est difficile de dire si le mot a été empr. directement (v. FEW t. 19, p. 92; Vidos, p. 261; Lok., no1014) ou par l'intermédiaire de l'ital. (Kemna, p. 210; EWFS2; Hope, p. 171), attesté au sens 1 dep. xvie-xviies. (F. Carletti ds Vidos, loc. cit.); l'orig. de la 1reattest. peut faire pencher pour la 1rehypothèse. Fréq. abs. littér. : 123. Bbg. Hope 1971, p. 149, 171. − Kemna 1901, p. 210.

Wiktionnaire

Nom commun 1

caïque \ka.ik\ masculin

  1. Sorte de petit bateau d’origine turque et grecque.
    • Je retournai un moment au vaisseau, sur un caïque qui devait ensuite me ramener au rivage. — (François-René de Chateaubriand, Itinéraire de Paris à Jérusalem, 1811)
    • Les yalis se miraient dans l’eau calme et bleue que sillonnaient des caïques dorés. — (Pierre Loti, Aziyadé, 1879)
    • Au retour de Délos, tu as donné la main à Micheline Pavin pour sortir du caïque chargé de touristes. — (Michel Butor, Degrés -1960)

Nom commun 2

caïque \ka.ik\ masculin

  1. (Ornithologie) Nom normalisé donné à cinq genres d'oiseaux grimpeurs et granivores de la famille des psittacidés (e.g. perroquets, aras, etc.), caractérisés par leur bec fort, par leur queue assez courte, par la présence chez quelques genres d'un large anneau périoculaire de couleur claire, par leurs couvertures sous-alaires rouges, et par le contraste net entre le plumage de la tête et celui du reste du corps, et qui résident dans les forêts humides de l’Amérique du Sud tropicale (genres Pyrilia, Hapalopsittaca, Graydidascalus, etc.).
    • Les Caïques sont des oiseaux qui mangent énormément proportionnellement à leur taille et il ne faut pas les « sous nourrir », car ils en souffrent très vite. — (C. David, Expérience d’élevage : Caïque à tête orange, cuisses jaunes, site de ProNaturA France.)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CAÏQUE. n. m.
Petite embarcation en usage dans l'Archipel et à Constantinople.

Littré (1872-1877)

CAÏQUE (ka-i-k') s. m.
  • Sorte d'esquif d'une forme gracieuse et légère, en usage dans l'Archipel et à Constantinople. Je retournai au vaisseau sur un caïque, Chateaubriand, Itin. 26.

    Autrefois, sorte de chaloupe qui servait ordinairement avec les galères dans la Méditerranée. On envoya le caïque reconnaître les ennemis.

    Dans le XVIIe siècle, le genre ni l'orthographe n'étaient déterminés. La cahique de Vinceguerre ayant rencontré un bateau pêcheur, le mena à la capitaine, Relation du marquis de Brézé, 1642, dans JAL. [Les pirates de la Russie méridionale] vont quelquefois jusques à trois ou quatre lieues de Constantinople avec leurs caïcs tant seulement, qui sont de petits vaisseaux de rame, en chascun desquels il n'y a la plupart du temps que trente ou quarante soldats, Le père DAN, Hist. de Barbarie, 1649, liv. I, p. 10, dans JAL.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « caïque »

(Nom commun 1) Du turc kayik.
(Nom commun 2) (1779) Du kali’na caica, tel qu'attesté par Buffon, qui baptisa les deux premières espèces de caïques de la Guyane, maïpourri (caïque maïpourri) et caïca (caïque à tête noire). Cependant, la francisation du terme en caïque ne s'est faite concrètement qu'en 1986 via la première normalisation des noms vernaculaires aviaires par la Commission internationale des noms français des oiseaux; les lexiques et dictionnaires ne répertoriaient que la seule graphie caïca[1], i.e. celle que Buffon avait choisie dans son Histoire naturelle des oiseaux[2].
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Mot turc, kāik.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « caïque »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
caïque kaik

Évolution historique de l’usage du mot « caïque »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « caïque »

  • Après trois heures trente de vol pour Athènes et un transfert au port du Pirée et quatre heures de navigation en ferry, voilà Paros et le petit port de Naoussa, où nous attend notre bateau. Les pêcheurs réparent les filets, tandis que les chats filent entre les escaliers et les bougainvilliers. Les îles grecques sont ainsi, fleuries et blanches chaulées, comme éternelles. Cahin-caïque, le bateau de pêche traditionnel reconverti en bateau de plaisance navigue sur la mer Égée : 250 îles, dont 24 habitées. Le Telegramme, Les Cyclades en caïque - Voyage en Europe - Le Télégramme
  • Labellisée BIP, pour Bateau d’Intérêt Patrimonial, elle fait partie du patrimoine maritime normand. Cette année, elle fête ses 70 printemps. La caïque Vierge de Lourdes est aujourd’hui hors de l’eau pour une remise en état complète, à Fécamp. Luc Prouveur, président de l’association « La Caïque Vierge de Lourdes », fait le point sur l’avancement des travaux. « Les quelques soucis préoccupants ont très vite été identifiés. Avec, tout d’abord, la fragilité de l’étrave, l’avant du bateau, qui à force d’échouages répétés sur le galet, était très endommagée. » www.paris-normandie.fr, Fécamp : la caïque « Vierge de Lourdes » remise en état de navigation par des bénévoles
  • La durée de vie d’une caïque est d’environ une vingtaine d’années maximum, le plus souvent entre dix et quinze ans, explique le secrétaire Yannick Naze dans le journal de bord de l’association. « Elle pouvait alors être vendue pour un patron artisan se lançant dans le métier afin de se faire la main, avant d’en faire construire une neuve dans un des chantiers locaux ; sinon, elle était remisée en haut de la grève pour devenir une caloge. À Etretat, on peut en voir une, vers l’aval de la plage, c’est une ancienne caïque d’Yport du nom de Dieu le Protège. Elle reflète bien les caloges d’antan. » www.paris-normandie.fr, La caïque, emblème incontournable des Fêtes de la mer à Yport
  • Spécialiste de la Grèce, le voyagiste Héliades vous invite à bord de caïques pour voguer vers les îles grecques. Marie France, magazine féminin, Héliades: voguer vers les îles grecques

Traductions du mot « caïque »

Langue Traduction
Anglais caique
Espagnol caicos
Italien caicco
Source : Google Translate API
Partager