La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « caillante »

Caillante

Définitions de « caillante »

Wiktionnaire

Nom commun - français

caillante \ka.jɑ̃t\ féminin

  1. (Populaire) Temps très froid, glacial ; sensation pénible de froid.
    • Grosse caillante, vent qui siffle un peu dans les tuiles, les tôles et fait bouger quelques petits brins qui tiennent encore sur la terre gelée. — (Éric Savoyaud, Petite fugue équinoxe, Stock, 1974, page 71)
    • Pas un seul instant la sécurité ne doit être négligée sous prétexte que l’onglée fait cruellement souffrir ou qu’il « y en a marre ». Certains noms donnés à des puits ou à des galeries évoquent cette ambiance polaire : « Puits de la Caillante », « Réseau du Congélateur »... — (Jacques Jolfre, Les Pyrénées souterraines de l’Océan à la Méditerranée, Revue pyrénéenne, septembre 1981, page 16)
    • A Paris, cité Marcel, caillante à tous les étages dans nos cages à poux. Et les caves qui roulaient de rats, des gaspards au point durs qu’ils nous bouffaient les descentes en fonte. — (Jean-Yves Cendrey, Trou-Madame, P.O.L., 1997, page 17)
    • Le soleil tape fortement à la montée, gros contraste avec les caillantes du mois passé, on n’a pas trop tardé sur le versant sud. — (sebastien_dsm, Dent Blanche de Perroc (3615m) face nord, 600m 5.4 E4, seblefou74.com, 28/05/2012)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « caillante »

(Nom commun) (1974) Substantivation du participe présent de cailler, au féminin.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « caillante »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
caillante kajɑ̃t

Évolution historique de l’usage du mot « caillante »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « caillante »

  • Au fin fond d’interminables arrêts de jeu, le banc haut-savoyard a fini par bondir sur la pelouse aux trois coups de sifflet de l’arbitre et l’entraîneur haut-savoyard Bryan Bergougnoux a pu s’agripper à ses adjoints et éructer sa joie face à la tribune de Camille-Fournier. Ce n’est pas la victoire de l’accession que le TEGG a signée ce samedi mais ça y ressemblait franchement dans la caillante lémanique. Avec cette septième victoire de... , Football/National 3. La réserve de l’ASSE s’incline dans le choc

Caillante

Retour au sommaire ➦

Partager