La langue française

Bruges

Définitions du mot « bruges »

Trésor de la Langue Française informatisé

BRUGES, subst. masc.

Dentelle aux fuseaux appelée également Guipure des Flandres. Bruges ou dentelle de Bruges. Robe de noces garnie de bruges (A. Daudet, L'Évangéliste,1883, p. 134).
Prononc. : [bʀy:ʒ]. Étymol. et Hist. 1879 « dentelle qui se fabrique à Bruges » (A. Daudet, Rois en exil, p. 81). De Bruges en Flandre occidentale où l'on fabrique différentes étoffes qui ont porté son nom; dès 1492 satin de Bruges [à Amiens] cité par Bambeck, Untersuchungen zur Tuch- und Stoffbenennung in der französischen Urkundensprache, Tübingen, 1967, p. 154; dès le xiiies. a. prov. dans Fagniez, Documents relatifs à l'hist. de l'industr. et du comm., Paris, 1898, t. 1, p. 230.
BBG. − Behrens D. 1923, p. 63.

Encyclopédie, 1re édition (1751)

BRUGES, (Géog.) grande ville des Pays-Bas, dans la Flandre Autrichienne ; il s’y fait un assez grand commerce ; elle est à 8 lieues de Gand, & il y a un canal de communication entre ces deux villes. Lat. 51d. 11′. 30″. long. 20. 47. Le territoire qui en dépend, s’appelle le franc de Brages.

Bruges, (Géog.) petite ville de France, dans la principauté de Bearn, sur la Nès.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Phonétique du mot « bruges »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
bruges bryʒ

Traductions du mot « bruges »

Langue Traduction
Anglais bruges
Espagnol brujas
Italien bruges
Allemand brügge
Chinois 布鲁日
Arabe بروج
Portugais bruges
Russe брюгге
Japonais ブルージュ
Basque brujas
Corse bruges
Source : Google Translate API

Bruges

Retour au sommaire ➦

Partager