La langue française

Brinquebaler

Définitions du mot « brinquebaler »

Trésor de la Langue Française informatisé

BRIMBALER, BRINGUEBALER, BRINQUEBALER, verbe.

A.− [En parlant de cloches, et p. ext. d'objets en tant qu'ils font entendre des sons musicaux; en constr. d'obj. ou de suj.]
1. Fam. [En parlant de cloches]
a) [En constr. d'obj.] Emploi trans. Brimbaler les cloches (cf. Ac. 1878). Les sonner en les balançant (d'une manière continue); les sonner mal et en désordre.
Absol. Les six cloches (...) marchaient (...), c'était une pitié; ces gens-là ils brimballaient comme des propres à rien (Huysmans, Là-bas,t. 1, 1891, p. 54).
b) [En constr. de suj.] Emploi intrans. Sonner mal et en désordre. Maintenant elles [les cloches] déraisonnent, elles brimballent (Huysmans, Là-bas,t. 2, 1891, p. 115).
2. P. ext. [En parlant de cloches, clochettes ou objets quelconques, en tant qu'ils font entendre des sons musicaux]
a) [En constr. d'obj.] Emploi trans. Agiter pour faire sonner, faire résonner. Une campane qui sonne quand on la brimballe (A. Arnoux, Abisag,1919, p. 268):
1. Le lundi, jour des mendiants, ils venaient par bandes : des vieux à cabas et bâton, des goîtreuses, des petits coiffés de grands feutres sans forme, des idiots, brimballant leurs sabots qui chantaient le fêlé sur les dalles. Pourrat, Gaspard des Montagnes,À la belle bergère, 1925, p. 86.
b) [En constr. de suj.] Emploi intrans. S'agiter et faire entendre un son. Des bâtonnets qui devaient brimballer sous l'action de la résonance (A. Schaeffner, Les Orig. des instruments de mus.,1936, p. 268).
B.− [En parlant de choses dont la finalité n'est pas de faire entendre des sons musicaux]
1. [En parlant de choses, en constr. d'obj. ou de suj.]
a) [En constr. d'obj.] Emploi trans. Balancer, remuer (en faisant du bruit). Le vent tiède qui brinqueballe l'enseigne du maréchal-ferrant (Aragon, Les Beaux quartiers,1936, p. 11).
P. méton., littér. :
2. Dans des fauteuils fanés, des courtisanes vieilles, − Fronts poudrés, sourcils peints sur des regards d'acier, − Qui s'en vont brimbalant à de maigres oreilles Un cruel et blessant tic-tac de balancier. Baudelaire, Les Fleurs du Mal,Variante, 1857-61, p. 458.
b) [En constr. de suj.] Emploi intrans. Se balancer de droite à gauche, remuer. La chaîne brimbalant sur le chandail (H. Bazin, L'Huile sur le feu,1954, p. 40).
P. plaisant., au fig. Ça brinqueballe dans ma cervelle (Aymé, Uranus,1948, p. 25).
P. ext. Remuer en faisant du bruit :
3. ... comme les autres, il [Maroux] allait la tête basse, maintenant sa gamelle qui brimbalait. Dorgelès, Les Croix de bois,1919, p. 153.
P. métaph. Mon père était bardé dans un égoïsme (...) et tous ses gestes brinqueballaient comme dans du fer (Giono, L'Eau vive,1943, p. 79).
Spéc. [Le suj. désigne une voiture, une charrette, un train, etc.] Aller, rouler en cahotant et en faisant du bruit :
4. Au delà des arbres, brillaient les réverbères espacés de l'avenue, où défilaient, au pas, des voitures de maraîchers. Leur interminable colonne brimbalait sur les pavés avec un grincement de café qu'on moud. R. Martin du Gard, Les Thibault,L'Été 1914, 1936, p. 189.
2. Rare. [En parlant de pers. ou d'une partie du corps, en constr. d'obj.] Faire aller de droite à gauche, secouer, balancer. Synon. ballotter.Une vieille dormichonnant en brinqueballant sa tête (E. et J. de Goncourt, Journal,1853, p. 113).
Spéc. [Le suj. désigne un moy. de transp.] Transporter une personne en la secouant, en la balançant. Des charrettes de corvée, qui les brinqueballaient par les villes (Guéhenno, Journal d'un homme de 40 ans,1934, p. 222).
PRONONC. ET ORTH. − 1. Forme phon. : [bʀ ε ̃bale]; [bʀ ε ̃gbale]. Pt Rob. transcrit la forme brinquebaler [bʀ ε ̃kbale]. 2. Forme graph. − Pour DG, brimbaler est une abrév. de bringuebaler la preuve en étant : l'existence de bringuebale à côté de brimbale (cf. ces mots). La forme brimbaler est écrite brimballer avec 2 l dans Huysmans, Là-bas, t. 1, 1891, p. 54 et t. 2, p. 115. Quant à la forme bringuebaler la majorité des dict. l'écrit avec un seul l. dans la docum. on trouve cependant la graph. bringueballer avec 2 l, cf. Courteline, La Vie de ménage, Le coup de fusil, 1890, p. 155 et J. Chardonne, Les Destinées sentimentales, Pauline, 1934, p. 322. Noter aussi les formes brinquebaler dans Dub., Pt Rob., Lar. encyclop. et Lar. Lang. fr.; brinqueballer dans Guérin 1892, Lar. encyclop. et Quillet 1965.
ÉTYMOL. ET HIST. − 1. 1440-42 brinbaler « jouir d'une femme » (Le Franc, Champ. des Dam., Ars. 3121, fo63a dans Gdf. Compl.) − 1546, Rabelais, Tiers Livre, éd. Marty-Laveaux, p. 124; 2. av. 1544 « s'agiter » (Cl. Marot, Epigr. du laid Tetin, p. 388 dans Gdf. Compl.); av. 1577 en partic. d'une cloche (Belleau, Petites Inventions, Importunité d'une cloche, I, 115 dans Hug.); ce sens subsiste à l'emploi trans. dep. le xviies. : brimbaler des cloches (Saint Amant dans Rich. 1680); en fr. mod. au sens de « se balancer, osciller » 1835 bringueballer (Platt, Dict. critique et raisonné du lang. vicieux ou réputé vicieux, p. 70); 1853, sept. brinqueballant (E. et J. de Goncourt, Journal, I [Fuchs]). Formation expressive, issue d'un croisement entre le lat. ballare, v. baller « danser » et les mots de la famille de *brimb- (FEW t. 1, Dauzat 1968, v. aussi Guir. Étymol., p. 112); notamment le m. fr. brimber « mendier » (v. bribe) d'où la notion de « vagabonder, s'agiter »; les formes bringue-, brinque- ont prob. subi l'infl. de trinqueballer « balancer les cloches » (1534 Rabelais, Gargantua, 40) altération de triballer « aller çà et là » (1532 Rabelais, Pantagruel, 16, v. trimbaler) sous l'infl. du m. fr. triqueballe « sorte de chariot (?) » (mil. xves., Mist. du siege d'Orl., 20296, Guessard dans Gdf.) et « sorte d'instrument de torture » (mil. xves. Mart. Le Franc, Compl. du liv. du champ. des dames, 229, ibid.) d'orig. obsc.
STAT. − Fréq. abs. littér. Brimbaler : 7. Bringuebaler : 4. Brinquebaler : 8.
DÉR.
Brimbaleur, adj. masc.Qui brimbale, qui roule en secouant. Au gré du tramway brimbaleur (G. Duhamel, Chronique des Pasquier,Vue de la Terre promise, 1934, p. 37). 1reattest. 1532 subst. « celui qui agite » (Rabelais, Pantagruel, éd. Marty-Laveaux, p. 249), seulement au xvies. dans Hug.; repris au xxes. 1934, supra; dér. du rad. de brimbaler, suff. -eur2*. Fréq. abs. littér. : 1.
BBG. − Sain. Sources t. 2 1972 [1925], p. 14.

Wiktionnaire

Verbe

brinquebaler \bʁɛ̃k.ba.le\ 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Variante de bringuebaler
    • Avec le soir, les ombres sont fumées qui rougeoient. La charrette de paille brinquebale. — (Jean Malrieu, Le Nom secret, 1968.)
    • […] cette terrasse de café d’un autre temps – il se dit qu’il aurait pu y attendre un car désuet, qui l’aurait brinquebalé sur une route de campagne. — (Philippe Delerm, La bulle de Tiepolo, Gallimard, 2005, collection Folio, page 83.)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « brinquebaler »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
brinquebaler brɛ̃kœbale

Évolution historique de l’usage du mot « brinquebaler »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « brinquebaler »

  • Bougnat tu peux garder ton vin celui des noces et des festins, DIAFRA, est revenu. Mon coeur mon coeur arrete de brinquebaler dit toi bien qu’ il t’a dechire, le Diafra, qu’est revenu.Mes amis ne le laisse pas, ce soir il repart au combat, sacre Diafra, puisque te vlaaaaa ! Stade Rennais Online, Rennes enchaîne face à Angers - Stade Rennais Online
  • Certains de ces engagements ont déjà été concrétisés. Pour atteindre le camp d’hiver de Vaanchig Dulamsuren et de son épouse Sanj Myatav Erdenetungalag, il faut emprunter la route menant de Khanbogd à la mine, quitter l’asphalte à mi-distance puis bifurquer vers le nord, brinquebaler sur des pistes piégeuses durant trois quarts d’heure, pour enfin s’arrêter après l’une des collines qui font office, dans le secteur, de points de repère. Une yourte, un paddock et quelques cabanes en bois, installés à l’abri d’un affleurement rocheux, défient l’immensité pastel du désert. Aucun arbre. Pas de voisin à moins de vingt kilomètres. Le principal puits se trouve un peu plus au nord, à l’orée d’une immense plaine. Jusqu’en 2018, la famille utilisait un générateur à essence pour actionner la pompe permettant de puiser l’eau à soixante-dix mètres de profondeur. Dans le cadre des accords, Oyu Tolgoï a financé l’installation de panneaux solaires. « Ça ne pollue pas, ça ne fait pas de bruit et ça ne me coûte rien, se réjouit l’éleveur. La mine a apporté des choses positives dans la région, l’école et l’hôpital, par exemple. Et puis, les gens d’Oyu Tolgoï viennent donner des cadeaux pour les anciens, apportent des conseils pour nos projets de plantations…» Geo.fr, En Mongolie, avec ces nomades du désert de Gobi qui tiennent tête à un monstre minier - Geo.fr
  • Lens se fait brinquebaler dans le Doubs (3-0). La déroute accouche d’une scène inouïe. En plein match, Démont et Kovacevic s’accrochent. Le premier fait une remontrance au second. Le Serbe se rue sur l’arrière droit, qui riposte d’un coup au visage. « Quand j’y repense, ça m’attriste vraiment, expliquait récemment Yohan Démont. Car Nenad est un super mec et on s’entend très bien. » LA VDN, 2010 – 2019: une décennie au RC Lens, pas mal de déboires, quelques sourires et des anecdotes
  • La raison : non pas une simple vendetta de la famille royale contre le couple qui a fait brinquebaler la monarchie britannique, mais une réelle volonté de protéger la couronne. Historiquement, celle-ci s'interdit de réaliser tout profit commercial en se servant de l'image de l'institution. Closermag.fr, Meghan Markle prête à défier la reine ? Cette confidence à ses amis qui ne devrait pas lui plaire - Closer
  • À la demande du Moine fou, Corto Maltese et Raspoutine doivent libérer un jeune Samoan d'une sordide prison de Tasmanie. « L'infortuné », c'est son surnom, est appelé à jouer un rôle déterminant dans les conflits qui opposent les tribus dans un chapelet d'îles polynésiennes, sous domination européenne. Bien vite, le beau marin va se retrouver brinquebaler au cœur de ces luttes et se faire, de part et d'autre, beaucoup plus d'ennemis que d'amis… leparisien.fr, Thorgal, Corto Maltese, Largo Winch… les stars de la BD au banc d’essai - Le Parisien
  • Le jour de la mobilisation générale donc, en tout début d’après-midi, les sirènes ont hurlé à Strasbourg et le tocsin a retenti dans les campagnes. Comme un seul homme, 350 000 Alsaciens, hommes, femmes et enfants, ont déserté en quelques heures les villes et villages concernés. Pour grimper dans des wagons à bestiaux sans sièges, aux planchers recouverts de paille, et s’embarquer pour un voyage qui fut une véritable épopée. Ils passeront plusieurs jours, une semaine parfois, à brinquebaler sur les rails du pays avant d’arriver en terre inconnue. , Défense - Guerre - Conflit | L’Alsace évacuée, un numéro exceptionnel et rare de Saisons d’Alsace
  • Elle nous présente ici Gloria, une héroïne peu commune jusque dans sa détermination, jusque dans le choix aussi de ce prénom qui ne peut être innocent. Le récit commence lentement, comme un goutte-à-goutte dont on ignore la finalité. Sans que le lecteur – souvent pris à partie – sache pourquoi, la jeune femme décide un beau matin d’embarquer ses filles (qui ne connaissent pas davantage la raison de ce mystérieux départ). Pourquoi quitter précipitamment le sud de la France pour une vieille maison isolée au bord d’un lac en Alsace ? Le mystère se fait plus grand encore alors même que Stella, l’aînée adolescente, sort du collège sans pouvoir prévenir quiconque de son départ. La plus petite, Analuisa, dite Loulou, se laissant brinquebaler plus aisément. , Véronique Ovaldé : l’éloge du désenchantement
  • De plus problèmes de lisibilité, pour moi la camera est souvent trop proche (meme en modifiant les options, et on perd son controle pendant la pause active). Quelque fois je ne voyais pas les degats provoques par une attaque meme rapprochee. Ou alors ennemi hors champ alors qu’il prepare une attaque… J’ai l’impression que la garde ne fonctionne pas toujours si le perso est deja en train d’effectuer une attaque enfin je sais pas, bref pas mal de confusion. Tout ca c’est niet, encore un grand gachis car le coeur du systeme de combat est prometteur, mais la camera, et surtout la progression (et les didacticiels) le font brinquebaler, La démo jouable de Final Fantasy VII Remake vous attend sur le PlayStation Store - Actu - Gamekult

Images d'illustration du mot « brinquebaler »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « brinquebaler »

Langue Traduction
Anglais rambling
Espagnol trepador
Italien vagante
Allemand wandern
Chinois 乱逛
Arabe متعرش
Portugais devagar
Russe бессвязный
Japonais とりとめのない
Basque rambling
Corse divagazione
Source : Google Translate API

Synonymes de « brinquebaler »

Source : synonymes de brinquebaler sur lebonsynonyme.fr

Brinquebaler

Retour au sommaire ➦

Partager