La langue française

Brêlage

Sommaire

  • Définitions du mot brêlage
  • Étymologie de « brêlage »
  • Phonétique de « brêlage »
  • Évolution historique de l’usage du mot « brêlage »
  • Citations contenant le mot « brêlage »
  • Images d'illustration du mot « brêlage »
  • Traductions du mot « brêlage »

Définitions du mot brêlage

Trésor de la Langue Française informatisé

BRÉLAGE, BRÊLAGE, BRELLAGE, subst. masc.

A.− P. ET CH. Assemblage destiné à fixer les poutrelles du tablier d'un pont provisoire sur les corps de support de ce dernier, au moyen de cordes.
Rem. Attesté dans la plupart des dict. gén. du xixeet du xxesiècle.
B.− P. ext.
1. Nœud destiné à fixer deux ou plusieurs pièces de bois en contact soit définitif (constructions stables), soit temporaire (passerelles, astuces de camps). Brélage bout à bout; brélage droit, diagonal, carré, triple (cf. L'Ami du campeur, Neufchâtel, Paris, Delachaux et Niestlé, 1951, p. 272) :
1. Voici, en B, un bon et mauvais brélage. Le brélage fait avec deux bois entaillés tient mieux et emploie moins de ficelle. A. Boekholt, Mains habiles,Paris, Presses d'Île-de-France, 1950, p. 59.
2. TECHN. MILIT. Sorte de sangles en toile portées par certains soldats au dessus de leur tenue de combat :
2. Les soldats ajustaient sur leurs épaules les brêlages de toile soutenant les lourds étuis de chargeurs de M.A.T. ou de F.M., les grenades et le bidon rempli d'eau ou de thé. Y. Courrière, La Guerre d'Algérie,L'Heure des colonels, Paris, Fayard, 1970, p. 78.
Orth. Var. brélage dans Lar. 19e, Lar. 20e. Pour cette graph. dans la docum., supra ex. 1. Brêlage, Littré, Guérin 1892 et Quillet 1965 (simple vedette de renvoi à brellage dans ces 2 dict.) et dans Lar. encyclop. Pour cette graph. dans la docum. supra ex. 2. Brellage dans Lar. 19e, Nouv. Lar. ill. et Littré, Lar. 20e(synon. de brêlage) et dans Guérin 1892. Brèlage dans Rob. Étymol. et Hist. 1863 brêlage et brellage (Littré). Dér. de brêler*, breller; suff. -age*.

Wiktionnaire

Nom commun

brêlage \bʁɛ.laʒ\ masculin

  1. Technique d’assemblage à l’aide de cordes.
    • Si on adopte ce brêlage, qui lie très-fortement le tablier aux bateaux, on n'emploîra plus de clameaux que pour fixer les poutrelles des culées aux corps-morts. — (Alexandre-Frédéric Drieu, Le guide du pontonnier, 1820)
    • Le portage. La charge… se fixe de trois façons : - le brêlage, directement sur le dos de l’animal, s’emploie pour des produits volumineux… — (Philippe Lhoste, Michel Havard, Éric Vall, La Traction animale, Quae - Cta - Presses agronomiques de Gembloux, 2010, page 141)
  2. (Militaire) Sangles servant à porter une arme à feu.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

BRÊLAGE (brê-la-j') s. m.
  • Terme de pontonnier. Disposition ayant pour but de fixer sur les corps de support les poutrelles destinées à porter le tablier d'un pont.

    Action d'établir cette disposition.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « brêlage »

(Date à préciser) Dérivé de brêler avec le suffixe -age.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Le même que brellage.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « brêlage »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
brêlage brɛlaʒ

Évolution historique de l’usage du mot « brêlage »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « brêlage »

  • Le 12 novembre, je traverse un nouveau front. Il y a 35 nœuds de vent et de la pluie à l’horizontale. J’ai sérieusement réduit la toile mais ne parviens pas à incurver ma route. La mer escarpée et une houle croisée malmènent mon bateau qui roule d’un bord sur l’autre, rendant la vie à bord pour le moins agitée. Encore un peu et je me croirais installé dans un punching-ball ! Qu’importe, l’essentiel est que je sois à nouveau dans la course. Enfin, le soleil revient. Je vais faire une méridienne à midi, remettre mon loch à zéro, et envoyer ma position comme le stipule le règlement. Je décide aussi de remonter encore une fois dans le mât afin de protéger par un gros ruban adhésif le brêlage. Je sais trop bien que dans ces parages, les UV s’attaquent à tout et bouffent les cordages. Je croise les doigts pour que cela tienne le plus longtemps possible ! voilesetvoiliers.ouest-france.fr, Jean-Luc Van Den Heede : les bonnes feuilles du « dernier loup de mer »
  • Nœud de chaise, nœud de cabestan, nœud d’écoute, nœud de pêcheur, nœud de capucin, nœud de carrick, brêlage… Ils peuvent être rébarbatifs à apprendre mais chacun a son utilité. Que ce soit pour allonger une corde, fabriquer un trépied, créer une boucle coulissante, le nœud est la base de bien des choses et sa maîtrise en camp scout est essentielle. Au boulot ! Aleteia : un regard chrétien sur l’actualité, la spiritualité et le lifestyle, Vous êtes scout et confiné ? Dix activités à faire pour ne pas perdre la main (et la tête)

Images d'illustration du mot « brêlage »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « brêlage »

Langue Traduction
Anglais lashing
Espagnol trinca
Italien frustatura
Allemand peitschen
Chinois 绑扎
Arabe جلد
Portugais amarração
Russe порка
Japonais ラッシング
Basque lashing
Corse ancoraggio
Source : Google Translate API
Partager