La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « branle-basser »

Branle-basser

Définitions de « branle-basser »

Wiktionnaire

Verbe - français

branle-basser \bʁɑ̃l.ba.se\ pronominal 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Se réveiller et se lever, pour des militaires.
    • Et nous, les anti-héros, les benoîts couchés occupés à dormir, il faut se branle-basser, sauter à pieds joints dans les pantalons, se laver les yeux, se frotter les chaussures, s’hisser dans les camions, casqués aussi, il faut voir comment, l’arme qui pendouille, sonnaille. — (Jacques Michéa, Six mois au soleil, 1998, page 88)
  2. Se suicider.
    • Ne veut-il pas se révolter, détruire les autres ou, mieux encore, s’autodétruire, se « branle-basser », comme on disait au temps du Nez qui voque ? — (Michel Biron, La conscience du désert, 2010)
    • Dès que les cent dollars volés par Mille Milles à ses parents seront dépensés, les deux enfants, c’est entendu, vont se « branle-basser ». — (Robert Verreault, L’autre côté du monde, 1998)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « branle-basser »

De branle-bas.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « branle-basser »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
branle-basser brɑ̃lœbase

Branle-basser

Retour au sommaire ➦

Partager