La langue française

Brandisseur

Définitions du mot « brandisseur »

Wiktionnaire

Nom commun

brandisseur \bʁɑ̃.di.sœʁ\ masculin (pour une femme on dit : brandisseuse)

  1. (Néologisme) Celui, celle qui brandit.
    • Hérauts d’armes et brandisseurs des insignes royaux au sacre de Bonaparte, ils rempliront les mêmes fonctions au sacre de Charles X. (Chateaubriand, Mémoires d’outre-tombe (éd. de Bruxelles), tome III, Suite des Cent-Jours)
    • Mais le noble gaulois est autre chose qu’un brandisseur de glaives et un chevaucheur de grandes routes. — (Camille Jullian, Vercingétorix, 1901)
    • La brandisseuse de hachette, le bras nu, à la gauche de Jeanne, est remplacée par un gavroche, aussi le bras nu, brandissant, lui, un pistolet. — (La Revue du Louvre et des musées de France, Volume 21, 1971)


Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

BRANDISSEUR (bran-di-seur) s. m.
  • Néologisme. Celui qui brandit. Hérauts d'armes et brandisseurs des insignes royaux au sacre de Bonaparte, ils rempliront les mêmes fonctions au sacre de Charles X, Chateaubriand, Mém. d'outre-tombe (éd. de Bruxelles), t. III, Suite des Cent-Jours.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « brandisseur »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
brandisseur brɑ̃disœr

Évolution historique de l’usage du mot « brandisseur »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « brandisseur »

  • Les tchétchènes musulmans sont pas plus mes amis que vos amis islamistes brandisseurs de flingues. L'Obs, Six membres de la communauté tchétchène interpellés après les violences à Dijon
  • Il me semble qu'à une époque pas si lointaine, menacer quelqu'un avec une arme coutait un peu plus cher devant la Justice. A une époque où les énervés sortent leur arme comme vous sortez votre mouchoir, cela devient y compris pour la Justice d'une banalité affligeante. En plus, ces brandisseurs d'armes ont toujours une "excuse" (alcool, drogue...). Je crois qu'il s'agit surtout d'une manifestation de l'évolution darwinienne : les humains incapables de survivre avec une arme brandie dans leur direction sont appelés à s'y adapter ou à disparaître. ladepeche.fr, Montauban : jaloux et armé d'un fusil à pompe, il donne rendez-vous au nouveau copain de son ex - ladepeche.fr
  • Le New York – pardon Gotham – de 1981 décrit dans le long-métrage réalisé par Todd Philips est triste, sale mais finalement assez photogénique. Les éboueurs font la grève depuis quelques semaines, les services sociaux ferment et, dans les quartiers populaires, les gens vivent cloîtrés dans des cages à lapins sinistres. Dans l'une d'entre elles, Arthur Fleck (Joaquin Phoenix) habite tout seul avec maman et survit en habit de clown en tant que brandisseur de panneau dans la rue ou dérideur d'enfants dans les hôpitaux. lematin.ch/, Cinéma: Critique: «Pourquoi si sérieux?» disait le Joker - News Loisirs: Cinéma - lematin.ch
  • Aujourd’hui, on entend par « laïc » un brandisseur de violence anti-chrétienne, mais il n’en n’a pas toujours été ainsi. Le monde monastique par exemple, foyer vivant de la prière chrétienne, était essentiellement laïc. Le mot « laïc » vient de « frère lai » dans les abbayes, il s’agit d’un frère qui n’est pas ordonné. Il n’est ni diacre, ni prêtre. Le monde monastique, d’une manière générale, est un monde de consécration, certes, mais c’est un monde laïc au sens précis du terme. Même s’il y a aujourd’hui de plus en plus de prêtres parmi les moines — ce qui n’était pas le cas à l’origine —, le monde monastique est une assemblée essentiellement laïque de personnes réunies pour le culte et  l’amour de Dieu en Jésus-Christ et qui dédient leur vie à celui-ci. D’ailleurs les prêtres, même dans les monastères, signent encore « frère ». La laïcité ne constitue donc pas une rupture ;, c’est une appartenance au peuple, au laos, en grec (c’est de ce mot que vient « laïc »), qui se distingue du demos (en grec : peuple en un sens social, non sacralisé, du mot) par son sens plus qualitatif, et dirai-je en forçant un peu le trait, presque « religieux » du mot,  qui glisse jusqu’à l’acception de « peuple saint ». En effet, aucune cité antique ne se conçoit sans référence au divin, à son dieu protecteur. , Quel rapport y a-t-il entre la France et le christianisme ? - Aleteia

Traductions du mot « brandisseur »

Langue Traduction
Anglais brandisher
Espagnol brandisher
Italien brandisher
Allemand brandisher
Chinois 布兰迪瑟
Arabe الملوح
Portugais brandisher
Russe brandisher
Japonais brandisher
Basque brandisher
Corse marcatore
Source : Google Translate API

Brandisseur

Retour au sommaire ➦

Partager