La langue française

Bosonique

Sommaire

  • Définitions du mot bosonique
  • Étymologie de « bosonique »
  • Phonétique de « bosonique »
  • Évolution historique de l’usage du mot « bosonique »
  • Citations contenant le mot « bosonique »
  • Traductions du mot « bosonique »

Définitions du mot bosonique

Wiktionnaire

Adjectif

bosonique \bo.zɔ.nik\ ou \bɔ.zɔ.nik\ masculin et féminin identiques

  1. Relatif aux bosons.
    • Il s’agit donc d’une tentative pour réduire la physique du microcosme au concept de champs fermioniques et bosoniques qui représentent les interactions entre ces différents acteurs. — (Marceau Felden, Aux frontières de l’univers, du big bang au quark, Ellipses Marketing, 2005, ISBN-13 978-2729826222)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « bosonique »

(Date à préciser) Dérivé de boson avec le suffixe -ique.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « bosonique »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
bosonique bɔsɔ̃ik

Évolution historique de l’usage du mot « bosonique »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « bosonique »

  • Pour démontrer qu’il s’agit bien d’un trou noir, il faut aller chercher des phénomènes à échelle minuscule. Au cours des années 1990-2000, on a eu des orbites d’étoiles. On a vu une étoile tourner autour d’un point, détectée par onde radio sous forme Sagittarius A *. Mais même l’étoile S2, ça reste assez loin du trou noir, c'est-à-dire que l’étoile est passée à dix sept heures-lumière du trou noir. Or, on veut arriver à quelque chose qui soit de l’ordre de quelques minutes-lumière et c’est ce qu’on a fait dans la publication d’aujourd’hui. Jusqu’à la semaine dernière, on pouvait aussi envisager que ce soit quelque chose d’autre : une étoile bosonique par exemple, c'est-à-dire un objet encore plus exotique que le trou noir, qui ne possède pas d’horizon des événements. Là, en allant voir quelque chose qui tourne aussi près du centre de gravité, on voit que ça ne peut pas être une étoile bosonique, et le seul objet vraiment raisonnable qui reste, c’est bel et bien le trou noir. France Culture, Un peu plus près du trou noir
  • La nature fermionique ou bosonique d’une particule est cruciale pour définir ses caractéristiques et son comportement. Ainsi, les fermions tendent à se repousser et s’exclure (c’est le principe d’exclusion de Pauli). Ce comportement explique de nombreux phénomènes comme par exemple les propriétés conductrices ou isolantes des matériaux. Les bosons, pour leur part, ne sont pas soumis au principe d’exclusion de Pauli et peuvent se regrouper. Ils expliquent des phénomènes un peu plus exotiques comme la superfluidité ou la supraconductivité. Pourlascience.fr, Les propriétés exotiques des anyons se confirment | Pour la Science
  • Un groupe de théoriciens songe par exemple à d’autres monstres cosmiques comme les gravastars ou les étoiles bosoniques Le Monde.fr, Trous de ver ou trous noirs ?
  • Selon les chercheurs, il serait peut-être possible d’exploiter cet état métallique bosonique pour de nouveaux types d’appareils électroniques. « Le problème avec les bosons, c’est qu’ils ont tendance à être dans un état d’ondes plus semblable à celui des électrons. Nous parlons donc d’une phase et d’une interférence similaires à celles de la lumière. Il pourrait donc y avoir de nouvelles modalités pour déplacer la charge dans les appareils en jouant avec les interférences entre les bosons » conclut Valles. Trust My Science, Découverte d'un nouvel état de la matière : les paires de Cooper métalliques
  • Les hexaquarks d* sont intéressants, car ce sont des bosons, un type de particule qui obéit à la statistique de Bose-Einstein, offrant un cadre pour décrire le comportement des particules. Dans ce cas, cela signifie qu’un groupe d’hexaquarks d* peut former un condensat de Bose-Einstein. Aussi appelé cinquième état de la matière, ce condensat se forme lorsqu’un gaz bosonique de basse densité est refroidi juste au-dessus du zéro absolu. Trust My Science, Une particule exotique pourrait constituer un nouveau candidat à la matière noire
  • Ainsi, la première théorie des cordes, la théorie des cordes bosoniques, comportait 26 dimensions. Avec le développement du concept de supersymétrie, la théorie évolue pour devenir la théorie des supercordes. La théorie des cordes bosoniques est abandonnée au profit des supercordes, qui s’avèrent plus élégantes et rigoureuses. Le nombre de dimensions supplémentaires diminue et passe à 6, donnant un espace-temps à 10 dimensions. Ce nombre repasse à 11 avec la théorie M développée par Edward Witten et visant à unifier les 5 théories des supercordes. Trust My Science, Vivons-nous dans un univers à plus de 4 dimensions ?
  • En théorie des cordes, la cohérence mathématique requiert qu’il existe plus de dimensions d’espace que les trois que nous connaissons : 25 dimensions pour les modèles de cordes dites bosoniques, 9 dimensions pour les cordes dites supersymétriques. Où sont ces dimensions supplémentaires que nous ne voyons pas ? Elles seraient enroulées sur elles-mêmes à des échelles infimes, de sorte qu’elles nous restent imperceptibles. Cependant, pour décrire une théorie des cordes, il faut choisir la géométrie de cet enroulement ; on parle de « compactification » des dimensions supplémentaires. La théorie des cordes apparaissant dans le monstrous moonshine est la théorie des cordes bosoniques, avec 24 des 25 dimensions d’espace compactifiées. Cependant, la théorie des cordes bosoniques, contrairement à la théorie des cordes supersymétriques, n’est pas considérée comme réaliste par les spécialistes. Ces derniers ont ainsi vu dans ce résultat quelque chose d’étonnant mais pas forcément utile pour l’étude de la théorie des cordes. Pourlascience.fr, Un paria mathématique rentre dans le rang | Pour la Science

Traductions du mot « bosonique »

Langue Traduction
Anglais bosonic
Source : Google Translate API
Partager