La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « Bororos »

Bororos

Définitions de « Bororos »

Wiktionnaire

Nom commun - français

Bororos \bo.ʁo.ʁo\ masculin pluriel

  1. Peuple autochtone d'Amazonie.
    • On pourra reconnaître dans ce jeu une version rituelle du mythe du dénicheur d'oiseaux, dont Lévi-Strauss a cru retrouver la forme prototypique chez les Bororos d'Amazonie et dont il existe de multiples versions dans les Amériques. — (Gilles Havard, L'Amérique fantôme, Flammarion Québec, 2019, p. 136)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « Bororos »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
Bororos bɔrɔrɔ

Évolution historique de l’usage du mot « Bororos »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « Bororos »

  • Les Bororos au Cameroun constituent un grand groupe ethnique unique qui parle la même langue et qui fait partie des groupes dits des minorités : venus du Nord Cameroun et disséminés dans les régions du Nord-Ouest, de l’Ouest et de l’Est. Dans ces localités, ils sont régulièrement sujets aux violations de leurs droits. Venus des régions septentrionales du Cameroun depuis des décennies, ils se sont établis dans plusieurs régions du pays où ils ont trouvé des pâturages disponibles pour leurs cheptels. La cohabitation avec les populations d’accueil a toujours été pacifique jusqu’ici en dépit d’actes de persécutions à l’instar de ceux observés il y a quelques années dans le département du Ndé, région de l’Ouest Cameroun. Pressenza, Les Bororos : Entre sédentarisation et recherche du bien- être
  • Plus de 260 Bororos « ont été tués, 3 210 blessés, 12 000 déplacés, 525 maisons incendiées  et pillées, 163 millions Fcfa de rançon, 2 700 bovins confisqués ou tués pour une valeur de 810 millions Fcfa », rapporte la commission nationale des droits de l’homme et des libertés(Cndhl), dans un communiqué daté du 23 novembre dernier et signé de son président par intérim, James Mouangue Kobila. Il liste des assauts survenus dans les localités de Sabonbari, Achah, Jakiri, Ndawara, Santa et Bafut, dans la région du Nord-Ouest. Dans la région de l’Est, « entre 2014 et 2020, 2 347 Bororos ont été pris en otage, 69 ont été tués par leurs ravisseurs, tandis que 288 ont libérés contre le paiement de 267 300 000 Fcfa de rançon », poursuit le document, qui également fait état d’un certain nombre d’atrocités commises contre des membres de cette communauté dans d’autres régions du Cameroun. La Cndhl reprend les données de la représentation régionale de leur association de développement social et culturel (Mboscuda). Dans la région de l’Adamoua, « entre 2011 et 2019, 311 Bororos ont été pris en otage. 70 ont été tués tandis que 29 ont été libérés suite à l’intervention des forces de défense et de sécurité et 212 libérés contre le paiement 2 157 000 000Fcfa de rançon », ajoute le document. Le Bled Parle : L'actualité africaine de dernière minute du jour, Insécurité : Les Bororos souffrent le martyre
  • Leur seule présence est déjà bénéfique, selon l’ambassadeur d’Israël au Cameroun qui a dit être très heureux de voir des Bororo dans une salle. L’ambassadeur souligne également que « le rapprochement donné ici donne de la crédibilité aux Start-up camerounaises vis-à-vis de l’investisseur israélien qui est touché ». Les participants seront ainsi enregistrés dans la base de données de l’Agence israélienne pour la coopération internationale au développement (Mashav), pour une possibilité de se former en Israël avec un financement allant 5.000 à 10.000 dollars US. Une grosse opportunité pour les jeunes camerounais et ces Bororos. , Des jeunes Bororos appuyés par Israël - Médiaterre
  • Les Bororos ou peuls : Entre traditions et modernité … CHATEAUNEWS, Découverte : A la découverte des Bororos | CHATEAUNEWS
  • Tout en condamnant fermement les atrocités, les exactions et toutes les autres formes d’attaques physiques, verbales ou écrites contre les Bororos du Cameroun, la Commission des droits de l’homme et des libertés (Cndhl) invite les autorités à poursuivre les enquêtes, afin que les suspects des atrocités soient interpellés et traduits devant les juridictions compétentes. Actu Cameroun, Enlèvements des Bororos : la Cndhl frappe du poing sur la table
  • Stephania, ressaisissez vous… Comment se fait-il que la plupart de vos interventions soient aussi décousues? Êtes vous vraiment apte à émettre une opinion sensée et sourcée? Si les Bororos ou les pygmées le veulent vraiment, ils s’organiseront pour arriver à avoir des élus en politique. Pour obtenir quelque chose, il faut se battre pour. Ne croyez vous pas que c’est ce que vous pourriez suggérer à ces groupes ethniques, au lieu de vous lamenter en lançant des anathèmes? Actu Cameroun, Exclusion : pourquoi aucun Mbororo ou pygmée n’occupe les fonctions de maire titulaire dans une mairie

Bororos

Retour au sommaire ➦

Partager