La langue française

Blousant

Sommaire

  • Définitions du mot blousant
  • Étymologie de « blousant »
  • Phonétique de « blousant »
  • Évolution historique de l’usage du mot « blousant »
  • Citations contenant le mot « blousant »
  • Traductions du mot « blousant »

Définitions du mot « blousant »

Trésor de la Langue Française informatisé

BLOUSER1, verbe trans.

A.− JEUX (billard). Blouser une bille, ,,La faire entrer dans une des blouses.`` (Ac. 1835-1932). Blouser son adversaire. ,,Mettre la bille de son adversaire dans une des blouses`` (Ac. 1835-1932).
B.− Au fig., fam. [Le compl. désigne une pers.] Induire en erreur; tromper. Maxime les a blousés tous les deux (Balzac, Les Comédiens sans le savoir,1846, p. 357):
1. Quelle façon de blouser l'ennemi, que lui laisser en otage quelque chose qui n'est pour vous d'aucun prix! Montherlant, Demain il fera jour,1949, p. 707.
Emploi pronom. Se blouser.Faire erreur, se tromper :
2. Mon infaillible père s'est donc blousé en plein! Ah! ah! ah! devait-il rager! [lettre à ses parents]. J. Desaymard, Chabrier d'après ses lettres,1934, p. 62.
Rem. Se belouser. Même sens (cf. M. Pomier, loc. vicieuses de la Haute-Loire, 1835, p. 165).
C.− MUS. Blouser des timbales. Jouer des timbales. Le jeu des timbales s'exprimait autrefois par les termes blouser et blousement, rouler et roulement (Rougnon1935, p. 265).
Emploi abs. Jouer des timbales (cf. Ch.-M. Widor, Techn. de l'orchestre mod., 1904, p. 128).
Prononc. ET ORTH. − Cf. blouser2. Homon. blouser2. Les dict. gén. donnent la graph. blouser. Littré signale : ,,Voltaire a écrit, ce qui est aujourd'hui une faute, belouser.``; cf. aussi Guérin 1892 : ,,Au xviieet au xviiies., on écrivait indifféremment blouser et belouser.;`` cf. encore DG (qui ajoute que Rich. t. 1 1680 admettait également la forme belouser) et Rob. Homon. blouser1. Pour la forme blouzer, cf. L. Stollé, Contes, Ali-Baba, 1947, p. 2 : ,,[La servante d'Ali-Baba :] le Navustapha t'a blouzé (...) Ses outres ne planquent pas d'huile, mais 40 mecs à la dure``, et Id., ibid., Barbe-bleue, 1947, p. 2 : ,,[Barbe-bleue, à sa femme :] Tu n'as pas été bigler dans ma planque? (...) tu m'as blouzé avec la planque``.
Étymol. ET HIST. − 1654 jeux se belouzer « mettre une bille dans une blouse » (La Martinière, Maison Académique, 118 dans Quem.); 1680 Belouser, blouser (Rich.); d'où 1680 pop. (Ibid. : Se belouser, se blouser, Se tromper, se méprendre), emploi trans. dep. Ac. 1798. Dér. de blouse2*; dés. -er.
BBG. − Guiraud (P.). Le Champ morpho-sém. du mot tromper. B. Soc. ling. 1968, t. 63, no1, p. 100. − Guiraud (P.). Mél. d'étymol. arg. Cah. lexicol. 1970, t. 16, pp. 67-68.

BLOUSER2, verbe intrans.

COUT. Bouffer à la façon d'une blouse. [Joséphine] tira son corsage qui blousait sur ses seins (Giono, Que ma joie demeure, 1935,p. 139).
1reattest. 1935 supra; dér. de blouse2*, dés. -er. [bluze], (je) blouse [blu:z].

Wiktionnaire

Adjectif

blousant \blu.zɑ̃\

  1. (Couture) Qui blouse, légèrement bouffant au niveau de la taille (en parlant par exemple d’un corsage, d’une robe) ou au niveau du poignet (en parlant d’une manche).
    • La question des corsages collants, les seuls à la mode aujourd’hui, préoccupe beaucoup un certain nombre de femmes qui avaient fait provision de jolies blouses ou corsages « blousants ». Il faut qu’elles se résignent à les abandonner ou à les faire transformer, car on ne voit plus du tout, mais du tout, de ces corsages. — (Luce Béryl, La mode au jour le jour, Le Journal pour tous, 09/03/1899, page 7)
    • La mariée, petit bouquet à la main, porte une robe longue de satin blanc, taille basse et corsage blousant comme le veut la mode. — (Jeanne David, À la lisière du jour : Retour à Maumusson, Éditions Cheminements, 2001, page 99)

Nom commun

blousant \blu.zɑ̃\ masculin

  1. Partie blousante, légèrement bouffante d’un vêtement.
    • Sophie marqua un instant d’hésitation. Elle se décida à montrer son mécontentement et croisa les bras sur sa poitrine, juste au-dessus du blousant de son corsage. — (Christiane Lesparre, Voyage autour d’un monde perdu, Éditions Grasset et Fasquelle, 1991, page 22)
    • Robe en crêpe, très élégante, ras de cou, décolletée en V, manches courtes légèrement gonflantes ; un lien coulissé à la taille et noué, forme le blousant du corsage. — (Officiel de la couture et de la mode de Paris, numéros 651 à 654, 1979, page 144)

Forme de verbe

blousant \blu.zɑ̃\

  1. Participe présent du verbe blouser.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

BLOUSER. v. tr.
T. d'ancien jeu de Billard. Engager dans une blouse. Blouser une bille. La faire entrer dans une des blouses. Blouser son adversaire, Mettre la bille de son adversaire dans une des blouses; et Se blouser soi-même, se blouser, Y mettre sa propre bille. Il signifie, figurément et familièrement, Tromper, faire tomber dans quelque méprise, décevoir. Je me suis bien vite aperçu qu'il voulait me blouser. Se laisser blouser. Il s'est complètement blousé.

Étymologie de « blousant »

(Adjectif) (Années 1890) Adjectivation du participe présent de blouser.
(Nom) (Années 1900) Substantivation du participe présent de blouser.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « blousant »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
blousant bluzɑ̃

Évolution historique de l’usage du mot « blousant »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « blousant »

  • Lumière tamisée par les persiennes, maison en bois typique de la région, dans la moiteur de la Louisiane où résonnent les notes mélancoliques de St James Infirmary**. Tout y est, y compris l’alcool, cet ami qui ne voulait de bien à personne et surtout pas à l’auteur qui était dépendant aux diverses combinaisons d’amphétamines et de barbituriques que lui prescrivait ce bon Docteur Max Jacobson surnommé Feelgood***. Tennessee Williams, à bout de force, en chute libre comme l’était son héroïne du tramway en est mort le 3 mars 1983. Bref ! c’est blousant le blues, cependant, la reprise de la dramaturgie par Manuel Olinger est très vivace avec de remarquables nuances de jeu des comédiens tout en énergie créatrice. Artistikrezo, Un tramway nommé Désir : violence et passion à la Scène Parisienne ! - Artistikrezo
  • Avec son effet blousant et son étoffe qui vole au vent, la jupe fendue (à droite, à gauche, au milieu, voir en double, comme ici), est un must. À la fois estivale et sexy, elle dévoile en douceur et vous permet de profiter du chic d'une robe longue tout en évitant son côté parfois «plombant». leparisien.fr, Comment mettre ses jambes en valeur ? - Le Parisien
  • Une magnifique jupe plissée fluide, large et élastiquée à la taille, à porter avec un top blousant, ou ceinturé sur la jupe, ne pas oublier la veste et un beau foulard assorti. 100% polyester FemininBio, Mode éthique : 13 accessoires tendances et colorés pour le printemps - FemininBio
  • Chaque matin, c’est la même rengaine. On retourne sa penderie dans l’espoir de trouver une nouvelle idée de tenue pour le bureau. Encore une chemise blanche avec un pantalon de tailleur carbone et des baskets blanches ? Ou le sempiternel combo chemisier blousant dans une jupe-crayon et une paire d’escarpins lorsqu’on se sent d’humeur plus altière ? Les modeuses aussi doivent se frotter à l’épineuse question de la bonne tenue pour aller travailler, alliant féminité, autorité et confort. Madame Figaro, Comment s’habiller pour aller au bureau ? Ces femmes qui nous inspirent - Madame Figaro

Traductions du mot « blousant »

Langue Traduction
Anglais blouson
Espagnol cazadora holgada
Italien blouson
Allemand blouson
Chinois 外套
Arabe بلوسون
Portugais blouson
Russe блузон
Japonais ブルゾン
Basque atorra
Corse blouson
Source : Google Translate API
Partager