La langue française

Bismuth

Sommaire

  • Définitions du mot bismuth
  • Étymologie de « bismuth »
  • Phonétique de « bismuth »
  • Évolution historique de l’usage du mot « bismuth »
  • Citations contenant le mot « bismuth »
  • Images d'illustration du mot « bismuth »
  • Traductions du mot « bismuth »

Définitions du mot « bismuth »

Trésor de la Langue Française informatisé

BISMUTH, subst. masc.

MINÉR. Métal d'un blanc jaunâtre, tendre et cassant, à structure lamellaire :
1. Obtenu par réduction de l'oxyde par le carbone, le métal brut renferme de l'arsenic, de l'antimoine, du fer, du cuivre, du bismuth, etc., sans parler des métaux précieux. Fondu au four réverbère, le métal laisse séparer le cuivre par liquation; puis une insufflation d'air oxyde l'arsenic, l'antimoine, le fer, mais non le bismuth et les métaux précieux. L. Guillet, Les Techniques de la métall.,1944, p. 40.
P. ext., MÉD. Sels de ce métal, utilisés notamment pour opacifier le tube digestif ainsi que pour le traitement de certaines affections gastro-duodénales :
2. Pour opacifier le tube digestif de l'animal et pouvoir en fixer l'image sur une plaque radiographique, Holzknecht en Allemagne, puis Cannon à l'université de Harvard (1897) employèrent d'abord les sels de bismuth, que Rieder à Munich (1904) et Beck à New York (1906) introduisirent en radiologie humaine. M. Bariéty, Ch. Coury, Hist. de la méd.,1963, p. 647.
Prononc. et Orth. : [bismyt]. Fouché Prononc. 1959, p. 417 signale : ,,le groupe final -th se prononce [t] dans feldspath, spath, aneth (ou anet), crouth, mammouth, bismuth, luth``. Buben 1935, § 141 note que la consonne [s] : ,,peut devenir sonore dans le voisinage d'une nasale ou liquide, mais le cas est moins fréquent et moins général en français que dans les autres langues, parce que l'influence de l'orthographe tend à conserver la sourde primitive``. Ainsi pour le groupe -sm-, -sn- : asthme, baptismal, bismuth, cosmique, -isme, isthme, jasmin, spasme Buben souligne que Barbeau-Rodhe 1930 ne sonorise jamais; que Passy 1914 prononce [z] dans cosmique, cosmos, et partout ailleurs [s]; que d'apr. Mart. Comment prononce 1913 on entend [z] souvent dans -isme, et même dans -asme mais que ceci s'impose beaucoup moins. Besch. 1845 est le seul dict. transcrivant : bi-ze-mu-te. Ac. 1798 écrit bismuth ou bismut. Étymol. et Hist. [1562 bismuot (Du Pinet, Pline, Lyon, chap. 16 add., p. 624)]; 1597 bissemut (J. Bodin, Theat. de nat., II, 10, p. 360 dans Gdf. Compl.); 1690 bismuth (Fur.). Empr. à l'all. Wismut (a.h.all. id., 1495, b. all. wese mōd 1497 dans Kluge20); « id. » métal connu et décrit par Paracelse en 1526 sous le nom de wismat (ibid.); l'all. a été latinisé en bisemutum vers 1530 par le minéralogiste all. Agricola (1494-1555) d'apr. DEI. Fréq. abs. littér. : 26.
DÉR. 1.
Bismuthine, subst. fém.a) Minér. Sulfure de bismuth de formule Bi2S3. b) Chim. ,,Composé organique contenant du bismuth et répondant à la formule R3Bi`` (Méd. Biol. t. 1 1970). [bismytin]. 1reattest. 1845 (Besch.); dér. de bismuth, suff. -ine*.
2.
Bismuthique, adj.Relatif au bismuth. Néphrites bismuthiques. Traitement bismuthique. À base de bismuth. 1reattest. 1838 (Ac. Compl. 1842); dér. de bismuth, suff. -ique*.
BBG. − Colomb. 1952/53, pp. 207-208. − Lammens 1890, pp. 52-53. − Pamart (P.). De l'Alchimie à la chimie. Vie Lang. 1969, p. 138.

Wiktionnaire

Nom commun

bismuth \bis.myt\ masculin

  1. (Chimie) Métal fragile, d’un blanc gris à teinte rouge et qui cristallise facilement, de symbole Bi et de numéro atomique 83 ; il appartient à la série chimique des métaux pauvres.
    • L'étain, le plomb, le bismuth, l’antimoine, qui sont séparés pendant la dissolution ou la sursaturation par l'hydroxyde d’ammonium, sont sans influence sur le résultat. — (Julius Post, ‎Léopold Gautier & ‎P. Kienlen, Traité complet d'analyse chimique appliquée aux essais industriels, F. Savy, 1884, page 255)
    • On est alors fort étonné de retrouver les morceaux de bismuth intacts, leur aspect extérieur ne diffère en rien de ce qu’il était avant la chauffe […] Il semble, d’après cela que le bismuth n’a pas fondu […] — (Pierre Curie, Propriétés magnétiques des corps à diverses températures, Annales de chimie & de physique, 7e série, t. V, juillet 1895)
  2. (Médecine) (Par ellipse) Sels de bismuth, employés un temps puis abandonnés en raison de leur toxicité.
    • La métalloprévention de la syphilis par les bismuths liposolubles.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

BISMUTH. n. m.
T. de Chimie. Métal fragile, d'un blanc gris à teinte rouge et qui cristallise facilement. Le sous-nitrate de bismuth est d'un grand usage en médecine.

Littré (1872-1877)

BISMUTH (bi-smut') s. m.
  • Métal d'un blanc tirant sur le rouge, et formé de lames brillantes.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

BISMUTH, (Chimie & Minéralogie.) c’est un demi métal ou métal imparfait, qui paroît être un assemblage de cubes assez grands, formés par de petites lames minces, appliquées les unes sur les autres : sa couleur ressemble assez à celle de l’étain & de l’argent ; mais lorsqu’il a été exposé quelque tems à l’air il devient bleuâtre ; il a beaucoup de ressemblance avec le régule d’antimoine & avec le zinc : le bismuth est très-cassant & facile à réduire en poudre ; il n’est point de demi-métal si aisé à fondre ; en effet il suffit de l’approcher d’une chandelle pour qu’il se mette à couler.

On trouve beaucoup de bismuth en Saxe, dans les mines de Sneeberg & de Freyberg, ainsi que dans presque toutes les mines d’où on tire du cobalt ; il est ordinairement lié à une pierre dure dans sa mine, qui est pesante, d’une fonte tantôt dure tantôt aisée, brillante comme de l’argent, & dont les signes distinctifs sont d’être de couleurs très-variées, comme jaune, verdâtre, rougeâtre, & de couleur de gorge de pigeon ; il s’en trouve de blanche ou de couleur d’argent sans aucun autre mêlange : les Allemands l’appellent misspickel, mais c’est un minéral purement arsenical. La vraie mine de bismuth contient, 1° beaucoup d’arsenic ; 2° une partie semi-métallique ou réguline ; 3° une terre pierreuse & vitrifiable, qui donne une couleur bleue au verre. M. Henckel n’y veut point admettre de soufre.

Il paroît que les anciens n’ont eu aucune connoissance du bismuth ; Agricola l’a confondu avec une espece de mine de plomb, qu’il nomme pyrites plumbi cinereus ; d’autres l’ont appellé étain cendré stannum cinereum : on le trouve souvent désigné par étain de glace. On l’a souvent qualifié de marcassite, par excellence, & de tectum argenti, parce que l’on soupçonne assez ordinairement une mine d’argent dans son voisinage. Quelques naturalistes ont prétendu qu’il ne se trouvoit que dans les mines d’étain : mais cette opinion est mal fondée, attendu qu’il est certain qu’il est très-souvent pur & sans mêlange d’aucun étain ou autre métal. Lazare Ercker croit que le bismuth n’est qu’une mine d’argent qui n’a pû parvenir à maturité. Il paroît qu’on ne lui a donné tant de noms différens, & qu’on n’a eu sur son compte des opinions si variées, qu’à cause des rapports & de la ressemblance qu’il a avec plusieurs autres métaux.

Il est vrai en effet que le bismuth contient ordinairement de l’argent, mais c’est en si petite quantité, qu’il est plus avantageux de le travailler pour d’autres usages.

Le bismuth a beaucoup de rapport avec le plomb ; si on le dissout dans du vinaigre, il l’adoucit comme lui, & produit un sucre tout-à-fait semblable à celui de saturne : mais il se dissout beaucoup plus facilement que le plomb dans l’esprit de nitre, & y produit une effervescence considérable, ce qu’on ne remarque pas dans le plomb.

Le bismuth a la propriété de se mêler très-facilement à tous les métaux, même les plus durs ; c’est ce qui lui a mérité quelquefois le nom d’aimant des métaux : mais il les rend plus légers & plus cassans en raison de la quantité qu’on y en a ajoûtée. Si on en mêle au cuivre dans la fonte, il le blanchit ; si on le joint à l’étain, il le rend plus sonore, plus blanc, & lui donne une consistance approchante de celle de l’argent : c’est ce qu’on peut remarquer visiblement dans l’étain d’Angleterre, qui se fait, dit-on, par le mêlange d’une certaine quantité de bismuth, de régule d’antimoine, & d’étain, & même une portion de cuivre. Nonobstant la facilité qu’a le bismuth de se mêler avec tous les métaux, une singularité bien remarquable, c’est qu’à la fonte, quelque chose qu’on fasse, on ne peut venir à bout de l’unir au zinc, tandis qu’il paroit avoir tant d’affinité & de rapport avec ce demi-métal, que quelques naturalistes les ont confondus & les ont pris l’un pour l’autre.

Le bismuth facilite considérablement la fonte des métaux, qu’il pénetre & qu’il divise ; c’est ce qui a donné lieu de croire qu’on pourroit s’en servir avec succès au lieu de plomb pour coupeller. C’est cette même qualité qui fait que lorsqu’il a été fondu avec de l’argent, de l’étain ou du plomb, ces métaux sont rendus par-là plus propres à s’amalgamer avec le vif-argent ; & si on vient ensuite à passer l’amalgame au chamois, on remarque que le vif-argent entraîne visiblement avec lui beaucoup plus de métal qu’il n’auroit fait sans cela.

On dit que les droguistes, lorsqu’ils sont de mauvaise foi, savent tirer avantage de la connoissance qu’ils ont de cette derniere propriété du bismuth, dont ils se servent pour falsifier leur mercure & en augmenter le poids.

Pour tirer le bismuth de sa mine, il ne faut pas plus de travail que pour tirer l’antimoine de la sienne : lorsque la mine est riche, il suffit de la casser en morceaux, de la mettre dans un pot de terre ou de fer, & d’allumer un feu de bois tout autour ; si elle est pauvre & d’une fonte plus dure, il faut y joindre du flux noir, du sel commun, & du fiel de verre, & la traiter comme on fait l’étain ou le plomb, en observant de donner un feu modéré ; car il n’en faut que peu pour réduire en scories les matieres hétérogenes qui y sont mêlées, outre qu’il se réduit en chaux & se volatilise aisément au grand feu.

Lorsque le bismuth est en fonte, l’arsenic, dont il abonde, s’en sépare par sublimation, & c’est en quoi ce minéral ressemble beaucoup au cobalt, à qui il est quelquefois si étroitement uni dans la mine, qu’il est très-difficile de les séparer. Voyez l’article Cobalt.

En effet, ils contiennent l’un & l’autre non-seulement beaucoup d’arsenic, mais encore ils ont tous les deux pour base une terre bleue, propre à faire le bleu d’émail ; on la voit même dans quelques mines de bismuth toute formée avant que de les travailler. Cette terre bleue que le bismuth dépose à la fonte, & que les Allemands appellent wismuth graupen (farine de bismuth) en fait la base, c’est suivant M. Henckel, une terre fixe, essentielle au bismuth & au cobalt, à qui elle est intimement unie ; cette terre est non-métallique, attendu que quelque peine qu’on se soit donnée, on n’a jamais pû en tirer la moindre partie de métal. Encore une chose qui est commune à ces deux minéraux, c’est que s’ils demeurent pendant quelque tems entassés tels qu’ils sortent de la mine, soit qu’ils soient exposés à l’air, soit qu’on les mette à couvert, ils produisent des vapeurs d’une odeur arsénicale très-sensible & très-dangereuse, & fleurissent de couleur de fleurs de pêcher. Le même M. Henckel dit qu’on en peut faire des crystaux ou du vitriol, non-seulement verds, mais encore d’un beau rouge pourpre ; ce qui se fait, suivant M. Pott, en versant de l’eau sur la mine du bismuth, ou en la laissant exposée à la rosée ou à la pluie. On tire aussi du bismuth un magistere & des fleurs qui sont un bon cosmétique. V. l’article Blanc de Bismuth. Le bismuth dissous dans l’esprit de nitre & précipité par l’eau, donne une poudre blanche qu’on recommande pour les maladies inflammatoires. Mais il paroît qu’attendu l’arsenic dont ce demi-métal abonde, l’usage interne en doit être regardé comme fort suspect. Voyez l’excellente Dissertation de M. Pott sur le bismuth, imprimée à Berlin en 1739. (—)

L’on peut aussi, suivant M. Pott, faire du vitriol de bismuth d’une autre façon ; c’est en prenant 1 partie de bismuth en poudre, & une partie d’huile de vitriol : on les met en distillation ; on en tire tout le flegme à feu modéré ; on calcine le résidu qu’on pulvérise ensuite ; on reverse dessus le flegme qui en a été distillé la premiere fois, en y joignant autant ou même plus d’eau commune ; on filtre le produit ; on le fait évaporer, & on laisse la crystallisation se faire.

Le bismuth dissous dans l’esprit de nitre, donne une encre de sympathie fort curieuse, qui est de l’invention de M. Hellot de l’Academie royale des Sciences. Voyez l’article Encre de sympathie.

Les Alchimistes font très-grand cas du bismuth, & le regardent comme une matiere très-digne de leurs recherches ; ils ont cru pouvoir en tirer l’alkahest ou leur dissolvant de tous les métaux, & même le remede universel. On le trouve désigné dans les livres des adeptes, sous les noms de mine brillante de saturne, de dragon de montagne, de fleur des métaux, d’electrum immaturum, & de saturne philosophique. (—)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « bismuth »

(1690) Du nom allemand Wismuth, premier lieu d’extraction du minerai contenant du bismuth (le bismite), via le latin alchimique bisemutum.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

De l’allemand Wismut, même sens.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Allem. Wismuth ; angl. bismuth ; espagn. bismuto ; ital. bismutta. Étymologie inconnue.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « bismuth »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
bismuth bismyt

Évolution historique de l’usage du mot « bismuth »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « bismuth »

  • En outre, la récente pandémie de COVID-19 au début de 2020 a un impact sur le marché mondial de Nitrate de bismuth. En raison de la propagation sans précédent du coronavirus à travers le monde, le marché mondial de Nitrate de bismuth est entravé dans divers secteurs tels que l’Amérique du Nord, l’Amérique du Sud, l’Europe, l’Asie-Pacifique, le Moyen-Orient et l’Afrique, etc. De nombreux fabricants sont confrontés à ce problème en raison de la pandémie du coronavirus. De nombreuses industries connaissent aussi des fluctuations de la demande, qui peuvent principalement changer les tendances chez les consommateurs. Journal l'Action Régionale, Marché mondial du nitrate de bismuth 2020 – Impact du COVID-19, analyse de la croissance future et défis | Somatco, Avantor, Tirupati, Technologie biologique de Hangzhou Zhenghan, MMArochem Pvt – Journal l'Action Régionale
  • Rapport mondial bismuth Poudre couvre l’état actuel de la part de marché, CAGR, Revenu, marché brut et les prévisions de croissance de l’industrie dans les régions du monde. Ce rapport bismuth Poudre marché a toutes les données cruciales et l’analyse des avantages du marché ou des inconvénients, l’impact de Covid 19 et la portée future de l’industrie tous spécifiques d’une façon très claire. Ce rapport calcule également la taille du marché, les tendances futures, les conducteurs du marché, les opportunités et les défis, les canaux de vente et les distributeurs et les prévisions (2020-2026). , Mondiale bismuth Poudre marché 2020 – Analyse actuelle de la part de marché, taille, taux de croissance et l’impact global de Covid 19 sur la vente et Développements futurs – JustFamous
  • En outre, la récente pandémie de COVID-19 au début de 2020 a un impact sur le marché mondial de Nitrate de bismuth pentahydraté. En raison de la propagation sans précédent du coronavirus à travers le monde, le marché mondial de Nitrate de bismuth pentahydraté est entravé dans divers secteurs tels que l’Amérique du Nord, l’Amérique du Sud, l’Europe, l’Asie-Pacifique, le Moyen-Orient et l’Afrique, etc. De nombreux fabricants sont confrontés à ce problème en raison de la pandémie du coronavirus. De nombreuses industries connaissent aussi des fluctuations de la demande, qui peuvent principalement changer les tendances chez les consommateurs. Journal l'Action Régionale, Marché mondial du nitrate de bismuth pentahydraté 2020 – Impact du COVID-19, analyse de la croissance future et défis | Central Drug House Ltd, Avantor, Hunan Jinwang Bismuth Industrial, Somatco, Strem Chemicals – Journal l'Action Régionale
  • Les principaux acteurs du marché étudiés dans le rapport s’orientent vers de nouveaux modes de fusion-acquisition pour gagner une part importante sur le marché mondial. En outre, le marché devrait se nourrir d’alliances stratégiques, prévisibles au cours de l’année prévisionnelle suite à la forte demande de Oxychlorure de bismuth dans un grand nombre de secteurs au niveau mondial. Thesneaklife, Marché mondial de l’oxychlorure de bismuth 2020 – EMD, Basf, Geotech, Orrion Chemicals, Sajan Overseas – Thesneaklife
  • Le rapport sur le marché Oxychlorure de bismuth analyse la taille, le volume et le taux de croissance du marché en fonction des développements récents de l’industrie à l’échelle mondiale. INFO DU CONTINENT, Oxychlorure de bismuth Rapport de recherche sur le marché 2020: analyse globale des développements existants, des détails précis et des développements technologiques - INFO DU CONTINENT
  • Mondial bismuth sous-nitrate marché 2020: le nouveau rapport de recherche ajoute dans la base de données Rapports de précision. Ce rapport de recherche répartis sur les pages, de résumer les entreprises et les supports Top avec des tables et des chiffres. Rapport final ajoutera lanalyse de limpact des Covid-19 sur cette industrie. , bismuth sous-nitrate Tendances du marché, lanalyse par les fabricants clés, Aperçu de la production, la demande dapprovisionnement et la pénurie, récente, les tendances, la croissance et les perspectives régionales et prévisions 2020-2025 – MillauJournal

Images d'illustration du mot « bismuth »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « bismuth »

Langue Traduction
Anglais bismuth
Espagnol bismuto
Italien bismuto
Allemand wismut
Portugais bismuto
Source : Google Translate API
Partager