La langue française

Bimétallisme

Définitions du mot « bimétallisme »

Trésor de la Langue Française informatisé

BIMÉTALLISME, subst. masc.

ÉCON. POL. Système monétaire fondé sur la reconnaissance de deux monnaies légales, caractérisé par la frappe libre et le pouvoir libératoire illimité de l'or et de l'argent ainsi que par un rapport légal fixe entre ces deux métaux.
Prononc. : [bimetal(l)ism̥]. Étymol. et Hist. 1875 écon. pol. (Le Temps, 25 nov., 2epage, 1recol. dans Littré Suppl.). Mot créé par l'économiste Henri Cernuschi [1821-1896] à partir de métal*; préf. bi-*; suff. -isme*. Fréq. abs. littér. : 1.

Wiktionnaire

Nom commun

bimétallisme \bi.me.ta.lism\ masculin

  1. (Économie) Système monétaire d’après lequel deux métaux, l’or et l’argent, servent de monnaie avec cours légal illimité, unis par une parité fixe.
    • Debout contre le cheminée, M. Berthier d’Eyzelles, rédacteur du Journal des Débats, député, qui caressait ses favoris blancs et faisait la roue, tandis que Mme de Morlaine lui criait :
      « Votre article sur le bimétallisme, une perle, un bijou ! La fin surtout, une pure ivresse ! »
      — (Anatole France, Le Lys rouge, 1894, réédition Le Livre de Poche, page 13)
    • Le bimétallisme or-argent est maintenu aux États-Unis pendant tout le XIXe siècle. — (Gérard-Marie Henry, Dollar : la monnaie internationale: Histoire, mécanismes et enjeux, 2004)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

BIMÉTALLISME. n. m.
T. d'Économie politique. Système monétaire d'après lequel deux métaux, l'or et l'argent, servent de monnaie avec cours légal illimité.

Littré (1872-1877)

BIMÉTALLISME (bi-mé-tal-li-sm') s. m.
  • Système de monnaie à double étalon, par opposition à monométallisme (ces mots sont dus à M. Cernuschi), le Temps, 25 nov. 1875, 2e page, 1re col.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « bimétallisme »

(1875) Composé de bimétal et -isme. Mot créé par l'économiste Henri Cernuschi [1821-1896].
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Bi…, et métal.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « bimétallisme »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
bimétallisme bɛ̃etalism

Évolution historique de l’usage du mot « bimétallisme »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « bimétallisme »

  • On s’explique ainsi que, dans le langage politique américain, le terme « populiste » ait eu à gauche, et conserve encore, des connotations plutôt positives. Comme le dit, par exemple, le Webster Dictionary de 1999, un « populiste » désigne à la fois « une personne qui croit aux droits, à la sagesse et aux vertus du peuple », « un membre d’un parti politique qui déclare représenter le peuple » et « un membre d’un parti politique américain créé en 1891 à l’origine pour défendre les intérêts agrariens, la libre frappe de la monnaie en argent [dans le cadre du bimétallisme en vigueur] et le contrôle gouvernemental des monopoles ». , Les origines du populisme par Philippe Raynaud | Vie publique.fr
  • L’Union survit aux crises économiques des années 1880-1890 et à la Première Guerre mondiale, même si elle se fragilise. Ce sont des questions financières liées au bimétallisme qui la mettent à mal. Avec la découverte de nouveaux gisements d’or, notamment en Californie et en Afrique du Sud, ce métal se dévalue par rapport à l’argent. Selon le vieux principe énoncé par Jean Bodin dès le XVIe siècle, la mauvaise monnaie chasse la bonne. Les pièces d’argent se raréfient, l’or est davantage usité. Se pose aussi la question de l’égale quantité de métaux frappée par les pays, alors que ces économies sont de plus en plus divergentes. L’égalité monétaire devient difficile à tenir. La sortie de l’Union est également prévue, puisque le traité est renouvelé par tacite reconduction tous les 15 ans, sauf dénonciation de la part d’une des parties. Contrepoints, L’Union latine, tentative de monnaie commune | Contrepoints
  • Encore vingt ans plus tard, les premiers soucis liés aux implants en titane apparaissent. La profession s’est déjà engouffrée dans ce marché sans percevoir les éventuels problèmes liés à l’utilisation de métal en bouche : allergie, intolérance, bimétallisme… Des implants en titane low cost ont aussi fait leur apparition, ajoutant une fabrication sans traçabilité aux problèmes déjà existants. , Implants en zircone : l'avis du chirurgien-dentiste Ted Levi
  • Mais la fin du bimétallisme a provoqué l’apparition des célèbres cycles économiques[1] et la réduction de la base monétaire internationale d’un tiers, car la valeur de l’argent métal représentait un tiers de cette masse. Puis, avec la fin de la Première Guerre Mondiale, se déclencha la thésaurisation d’une partie de plus en plus importante des réserves or des Etats-Unis[2]. En 1944, l’Oncle Sam  contrôlait ainsi plus des ¾ du stock d’or monétaire du monde soit 21 700 tonnes. Au début, l’or fut démonétisé pour éviter l’inflation, puis l’expérience démontra que cette politique conduisait à la suprématie du dollar. Atlantico.fr, Rappel historique : avant l’étalon-dollar, l’étalon-or garant de la stabilité monétaire mondiale | Atlantico.fr
  • Dans ce système, une dépréciation de l'argent par rapport à l'or se traduirait par une diminution des salaires réels et améliorerait la compétitivité. Ainsi les premiers travailleurs de l'industrie textile moderne en Italie ont-ils vu leur salaire en argent diminuer, tandis que les produits qu'ils fabriquaient étaient facturés en or sur le marché international des produits de luxe. C'est l'une des raisons pour lesquelles Milton Friedman considérait le bimétallisme intrinsèquement plus stable que le monométallisme (basé sur l'or). L'équivalent actuel du mécanisme d'ajustement monétaire de l'époque du bimétallisme consisterait, par exemple, en une baisse des salaires grecs qui seraient payés dans la monnaie nationale de faible valeur par rapport à l'euro. Ce serait l'équivalent de la monnaie en argent. L'euro jouerait le rôle de l'étalon or. Sa stabilité serait assurée par les institutions existantes, la Banque centrale européenne et celles des banques centrales nationales qui n'auraient d'autre alternative. En ce sens, le cours de la zone euro serait l'équivalent de la Grande-Bretagne du XVIIIe et du début du XIXe siècle qui ne connaissait que le régime de l'étalon or. La Tribune, Une solution à la crise : la double monnaie
  • Les crypto-monnaies sont nées du rêve de Satoshi Nakamoto en 2008 mais le succès des monnaies dépend de l'anticipation des individus que d'autres les utiliseront aussi. Le grand public a jusqu'ici manifesté beaucoup d'intérêt pour les crypto-monnaies, mais il reste à savoir si cet intérêt sera durable. Dans mon nouvel ouvrage (1), j'analyse le bitcoin non pas comme une innovation technique mais comme une épidémie qui capte l'attention du public. Je le compare au bimétallisme (NDLR : système monétaire reconnaissant deux parités métalliques légales, l'une contre l'or et l'autre contre l'argent) qui eut du succès à la fin du XIXe siècle. Le succès du bitcoin dépend de cette fascination du public pour un nouveau système monétaire. C'est une sorte de religion et les religions doivent répondre à la signification de la vie, et certains pensent que le bitcoin a cette réponse. Les Echos, « S'il y a une récession aux Etats-Unis, elle ne sera pas particulièrement forte » | Les Echos
  • D'un côté, celui des démocrates, l'on trouve William Jennings Bryan, qui souhaite adjoindre à l'étalon or un autre métal, l'argent, afin de soutenir les travailleurs, sur fond de crise sociale et d'accroissement des inégalités. Bryan est un tribun hors pair, et il sillonne le pays à travers une campagne de proximité facilitée par le maillage ferroviaire. Là où il passe, il réunit des foules immenses acquises au bimétallisme. La Tribune, La promesse de l’aube de la tendresse économique
  • L’argent a eu sa place très vite dans les premiers systèmes monétaires modernes. Six siècles avant notre ère, le roi Crésus base déjà sa monnaie sur le bimétallisme. Dix pièces d’argent valent alors une pièce en or avec un type identique. Même s’il a évolué au fil des siècles, ce ratio fait de l’argent une monnaie plus sécable et plus accessible pour les particuliers. On l’utilise pour les échanges du quotidien… ou quand l’or vient à manquer. Le Revenu, L’argent métal : une valeur refuge délaissée à tort | Le Revenu

Traductions du mot « bimétallisme »

Langue Traduction
Anglais bimetallism
Espagnol bimetalismo
Italien bimetallismo
Allemand bimetallismus
Source : Google Translate API

Bimétallisme

Retour au sommaire ➦

Partager