La langue française

Bignonia

Sommaire

  • Définitions du mot bignonia
  • Phonétique de « bignonia »
  • Évolution historique de l’usage du mot « bignonia »
  • Citations contenant le mot « bignonia »
  • Traductions du mot « bignonia »

Définitions du mot bignonia

Trésor de la Langue Française informatisé

BIGNONIA, subst. masc.;BIGNONE, subst. fém.;BIGNONIER, subst. masc.

BOT. Lianes ou arbrisseaux grimpants, d'origine équatoriale, de la famille des scrofulariacées cultivés en Europe pour le caractère ornemental de leurs fleurs. Synon. catalpa*.Les lianes du bignonier, bignoniers pourpres :
1. ... la lente voiture de M. d'Astin s'engage, puis s'arrête au rond-point du tulipier qu'entourent les lianes du bignonier d'où pendent ces longues corolles jaunes et rouges dont les enfants s'amusent. Jammes, Le Roman du lièvre,Clara d'Ellébeuse, 1899, p. 77.
2. Aux fenêtres du rez-de-chaussée plusieurs carreaux manquaient; entre les lames des contrevents un bignonia poussait d'énormes tiges blanches et molles, dans la pénombre de la salle à manger. Gide, Isabelle,1911, p. 601.
Rem. 1. Attesté dans la plupart des dict. gén. du xixeet du xxes. à partir de Ac. 1798. 2. La forme nouv. bignonier, subst. masc. est attestée dans la docum. (ex. 1) et par Lar. Lang. fr.
Prononc. et Orth. : [biɳon], [biɳ ɔnja], [biɳ ɔnje]. Bignonia apparaît pour la 1refois dans Guérin 1892, bignonier ds Lar. Lang. fr. Besch. 1845 écrit bignonne. Étymol. et Hist. 1694 bignonia (J. Pitton de Tournefort, Elemens de bot., t. 1, p. 133); 1801 (Chateaubriand, Atala, p. 22); 1751 bignone (Encyclop. t. 2). Dér., sous la forme lat. bignonia, francisée en bignone, du nom de Jean-Paul Bignon (1662-1743), prédicateur du roi, membre de l'Académie fr., en l'honneur duquel Tournefort, dont il était le protecteur, dénomma la plante. Fréq. abs. littér. : Bignonia. 6. Bignone. 1. Bignonier. 1.
DÉR. 1.
Bignoniacées, subst. fém. plur.Famille de plantes dicotylédones gamopétales représentée par le bignonia ou catalpa et le calebassier. (Attesté dans la plupart des dict. gén. à partir de Ac. Compl. 1842). [biɳ ɔnjase]. 1reattest. 1821 (Nouv. dict. de méd. [...] chim., hist. nat., p. A. Bechard, Chomel, H. Cloquet..., Paris, t. 1 d'apr. Fr. mod., t. 37, p. 37); dér. de bignonia*, suff. -acée(s)*.
2.
Bignoniées, subst. fém. plur.,vx. Synon. de Bignoniacées.(Attesté de Ac. Compl. 1842 à Guérin 1892); cf. Gide, Le retour du Tchad, 1928, p. 937; arbre à saucisse; bignoniée (?) larges fleurs ou grappes violacées. 1reattest. 1838 adj. (Ac. Compl. 1842); 1866 subst. fém. plur. (Lar. 19e); dér. du rad. de bignonia*, suff. *. Fréq. abs. littér. : 1.
BBG. − Höfler (M.). Une Source négligée de Landais et des Compl. au Dict. de l'Ac. fr. Fr. mod. 1969, t. 37, p. 37 (s.v. bignoniacée).

Wiktionnaire

Nom commun

bignonia féminin

  1. Bignone.
    • Ailleurs un bignonia de l’Inde, aux longs calices d’un jaune soufre, au feuillage léger, est entouré d’un stéphanotis aux fleurs charnues et blanches qui répandent une senteur suave. — (Eugène Sue, Les Mystères de Paris, 1843)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « bignonia »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
bignonia binjɔ̃ja

Évolution historique de l’usage du mot « bignonia »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « bignonia »

  • « La bignonia de Saint-Andrieu » : expositions d'épouvantails de Suzy Debons et peintures sur verre d'Antoine Perez. ladepeche.fr, Capdenac. Une journée détente aux jardins - ladepeche.fr

Traductions du mot « bignonia »

Langue Traduction
Anglais bignonia
Source : Google Translate API
Partager