La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « bifur »

Bifur

Définitions de « bifur »

Wiktionnaire

Nom commun - français

bifur \bi.fyʁ\ féminin

  1. Bifurcation.
    • Et t’entends, fit-til à Pikavia, tu le files à la baille : demain soir à ton départ, à la bifur, juste devant la Marne. — (A. L. Dominique, Gaffe au gorille, Gallimard, 1954, page 17)
    • Mais une bifur est une bifur. Pas de virage en U. — (Gilles Morris-Dumoulin, Le forçat de l’Underwood, 1993)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « bifur »

Début de bifurcation.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « bifur »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
bifur bifyr

Évolution historique de l’usage du mot « bifur »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « bifur »

  • C’est en 1929 que le plus expérimental des caractères typographique de Cassandre voit le jour : Le Bifur. Imaginé à l’origine pour l’usage publicitaire, « cette typographie est basée sur une recherche de l’essence même de la lettre. Elle doit permettre d’organiser des grandes masses architecturales » raconte Cassandre. Graphéine - Agence de communication Paris Lyon, Cassandre le magnifique - Portrait d'un grand nom du graphisme
  • La route vers le sud continue. Au volant de sa 404, Thierry Dubois, historien, a quitté l'Île-de-France et prévoit déjà une petite halte dans un lieu peu commun : la Bifur, un relais routier avec une vue imprenable... sur la N7. Son propriétaire, Régis Legentilhomme, l'a acheté il y a 30 ans, et profite encore aujourd'hui d'une longue ligne droite qui respire les vacances. Seul ombre au tableau, cette portion située dans le Loiret a été rebaptisée D2007. Alors, comme un acte de résistance, le patron essaye de garder l'esprit de la "route bleue" avec son restaurant, un des derniers de la région. Franceinfo, La nationale 7 dévoile ses secrets, entre le Loiret et l'Allier
  • "Le Bifur" de Cassandre - 1929 Bifur est un caractère typographique basé sur une recherche qui concerne l’essence même de la lettre. Soit ce qui pourrait en subsister si on décidait d’en tirer le substrat. Influencé par le cubisme cinétique, c’est un alphabet uniquement constitué de majuscules et composé de 2 parties distinctes.  Bifur doit permettre selon Cassandre d’organiser de grandes masses architecturales. C’est extrêmement ambitieux car cela doit préfigurer dans son esprit l’élaboration d’une nouvelle écriture. Une écriture qui concernerait la lettre monumentale d’inscription aussi bien que le texte courant dans les livres ou la presse écrite. Le bifur est de l’ordre d’un prototype, d’un manifeste, comme le bâti de Le Corbusier au même moment. Il connaîtra un succès d’estime mais une piètre diffusion commerciale. On le verra employé dans les titres de magazines, dans des enseignes commerciales, dont la plupart ont aujourd’hui disparu.  Au demeurant, beaucoup de créateurs vont s’en inspirer. Plus tard, des images de marques seront fondées sur le bifur. À partir des années quatre-vingt, il est ainsi utilisé pour la ligne graphique du théâtre de Chaillot. C’est une lettre que Cassandre décrivait lui-même comme destinée à capter l’attention aux coins des rues et exprimer un mot, un seul. Un alphabet destiné à faire court, net et précis. D'après "L'histoire du graphisme en France" de Michel Wlassikoff Graphéine - Agence de communication Paris Lyon, Logo des Logarithmics ... rock, typographie et mathématiques ! - Graphéine

Bifur

Retour au sommaire ➦

Partager