La langue française

Bibliométrique

Sommaire

  • Définitions du mot bibliométrique
  • Étymologie de « bibliométrique »
  • Phonétique de « bibliométrique »
  • Évolution historique de l’usage du mot « bibliométrique »
  • Citations contenant le mot « bibliométrique »
  • Traductions du mot « bibliométrique »

Définitions du mot « bibliométrique »

Wiktionnaire

Adjectif

bibliométrique \bi.bli.jɔ.me.tʁik\

  1. Relatif à la bibliométrie.
    • Yves Gingras, un ami québécois, a récemment mené une analyse bibliométrique établissant que Majorana n’est devenu une référence standard qu’à partir des années 1960 (voir « La carrière des publications d’Ettore Majorana : une étude bibliométrique », in Revue de synthèse : tome 134, 6e série, n° 1, 2013, p. 75-87). — (Étienne Klein, En cherchant Majorana, Gallimard, 2013, page 81)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « bibliométrique »

 Dérivé de bibliométrie avec le suffixe -ique.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « bibliométrique »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
bibliométrique bibljɔmetrik

Évolution historique de l’usage du mot « bibliométrique »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « bibliométrique »

  • Un exemple d’un tel dérapage, que l’un de nous (Y.G.) avait découvert au hasard de ses recherches bibliométriques il y a une quinzaine d’années, concerne l’ingénieur égyptien Mohamed El Naschie qui était rédacteur en chef de la très spécialisée revue de physique théorique Chaos, Solitons & Fractals. Cette revue avait été créée par El Naschie lui-même en 1991 et était alors publiée par le groupe Pergamon, éditeur racheté par Elsevier en 1992. The Conversation, Être juge et partie, ou comment contrôler une revue scientifique
  • Mais s’il est permis de douter de l’« obsession bibliométrique » de certains chercheurs, et de leurs bailleurs de fonds. N’oublions pas que les technologies de collecte et d’agrégation des données statistiques n’ont pour la plupart d’autres vocations que la seule évaluation. Thomson Reuters, l’un des principaux pourvoyeurs de technologies, préfère ainsi présenter son outil InCites 2.0 comme « une plateforme de valorisation et de pilotage ». Celle-ci utilise des indicateurs normalisés et les données de la plateforme de recherche bibliographique Web of Science (ex- ISI, pour « Institute for Scientific Information », créée en 1961 et tombée dans son giron en 1992). Outil dont il affirme qu’il se distingue par son objectivité. « N’étant pas partie prenante dans l’édition nous sommes par nature totalement neutres et indépendants vis-à-vis des revues que nous sélectionnons et donc des publications analysées », remarque Nicolas Noquet, responsable grands comptes France chez Thomson Reuters. Archimag, Veille : comment utiliser les données bibliométriques ? | Archimag

Traductions du mot « bibliométrique »

Langue Traduction
Anglais bibliometric
Italien bibliometrica
Allemand bibliometrischen
Source : Google Translate API
Partager