La langue française

Bergsonisme

Définitions du mot « bergsonisme »

Trésor de la Langue Française informatisé

BERGSONISME, subst. masc.

PHILOS. Philosophie de Bergson :
1. La réflexion sur la durée, d'où est né le bergsonisme, ne pouvait pas ne pas suivre une philosophie qui, comme celle des premiers principes, fait de la réalité un développement dans la durée... Thibaudet, Réflexions sur la litt.,1936, p. 94.
2. ... comme la bourgeoisie conquérante du xviiesiècle a engendré le cartésianisme pour se légitimer, la bourgeoisie décadente du xxeproduit naturellement le bergsonisme, les divers existentialismes et toutes les formes d'irrationalisme. J. Lacroix, Marxisme, existentialisme, personnalisme,1949, p. 19.
Prononc. : [bε ʀgsɔnism̥]. Étymol. et Hist. 1906 philos., J. Rivière, Alain-Fournier, Correspondance, p. 108 : Le plus drôle, c'est qu'à ce dîner on a parlé d'art à propos d'une jeune agrégée de philosophie (qui a peut-être des lueurs d'intelligence) et qui avait fait une conférence sur : moralité et esthétique. Tu vois d'ici : utilité sociale de l'œuvre d'art, moralisation des masses, livres à bon marché, etc... Mais elle avait, paraît-il, parlé des applications à l'art du bergsonisme (ce qui est un sujet palpitant et auquel je pense depuis longtemps). Dér. du nom de Bergson, cf. bergsonien; suff. -isme*. Fréq. abs. littér. : 26.

Phonétique du mot « bergsonisme »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
bergsonisme bɛrgsɔ̃ism

Évolution historique de l’usage du mot « bergsonisme »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « bergsonisme »

  • Il n'y a que deux sortes de philosophies : les citernes et les fontaines. Comme le rappelle le poète William Blake, les premières contiennent, les secondes débordent. Le bergsonisme est une philosophie-fontaine, un jaillissement d'images et de concepts dont une jeune génération s'empare aujourd'hui pour penser des objets aussi divers que la démocratie ou le postcolonialisme (Bergson postcolonial, par Souleymane Bachir Diagne, CNRS Editions). Dès les années 1980, Gilles Deleuze avait enrôlé Bergson pour penser le cinéma, le temps de deux livres majeurs : L'Image-mouvement et L'Image-temps. Etrange revirement pour une oeuvre reléguée durant un demi-siècle au rayon des curiosités littéraires - l'éclat de son style ne lui ayant jamais été dénié, même, et surtout, par ses pires ennemis, qui y voyaient la preuve ultime de sa frivolité. Après une gloire éphémère (1907-1914), dont on peine aujourd'hui à se représenter l'intensité, le bergsonisme devint pour les tenants du rationalisme la philosophie à liquider. Son culte de la vie et du mouvement, trop confiant dans les pulsations intimes de la nature, fut assimilé soit à un spiritualisme vieillot, soit à un vitalisme dangereux. Avec cette tache rouge, indélébile, sur l'habit vert de l'académicien : ses discours de guerre en 1914, confondant l'élan vital avec le vent soufflant dans le drapeau français. "Bergsonien attardé" devint une insulte dans la cour de récré des philosophes. Epoussetant le tabac sur sa veste en tweed, le logicien Bertrand Russell persiflait : "Il n'y a pas de mauvais raisonnements chez Bergson, car il n'y a pas de raisonnements."  LExpress.fr, Henri Bergson, un philosophe dans le vent - L'Express
  • Aujourd'hui, quelques décennies plus tard, le paysage est fort différent. L'oeuvre d'Henri Bergson paraît à nouveau centrale. Mais on la lit autrement, sous des angles inédits. On découvre aussi, par de nouveaux textes jusqu'alors oubliés ou inconnus, d'autres facettes. En témoignent, ces jours-ci, pas moins d'une dizaine de volumes de ou sur Bergson. Parmi les indices d'un bergsonisme vivace et renouvelé, rappelons le travail récent de David Lapoujade, éditeur et commentateur de Deleuze et de James. Dans Puissances du temps, paru il y a quelques semaines (1), il tente de résoudre deux questions laissées de côté par Bergson : la place des émotions et des affects - curieusement peu évoquée par le philosophe, alors que le regret, le deuil ou la mélancolie nous donnent un accès incomparable au temps -, et le sens de l'avenir, qui interroge évidemment une pensée ayant su rendre synonymes durée et mémoire. Le Monde.fr, "Lire Bergson" et "Ecrits philosophiques", d'Henri Bergson : lire autrement un Bergson différent
  • Vers 1930, l’enthousiasme tombe. Georges Politzer appelle à la fin du bergsonisme, «parade philosophique». Paul Nizan classe Bergson parmi les «chiens de garde» de la bourgeoisie. Sa pensée sera quelque peu éclipsée, quand dominent le marxisme, le structuralisme, l’existentialisme sartrien - même si elle demeure vive dans des courants qui, de Jankélévitch, la portent jusqu’à Gilles Deleuze et aux jeunes bergsoniens d’aujourd’hui réunis autour de Frédéric Worms. Mais on aurait du mal à évaluer l’influence qu’elle a eue, tant elle est profonde, sur la culture en général, sur le langage lui-même (le concept d’«élan vital» est devenu un mot courant), sur la philosophie bien sûr (William James), la psychologie, la littérature (Valéry, Proust, le «cher cousin», garçon d’honneur au mariage de Bergson avec Louise Neuburger), la science (à travers les discussions avec Einstein), les arts… Libération.fr, Bergson côté cours - Culture / Next
  • 12Les repères temporels de Worms sont bien sûr conventionnels. Le XXe siècle, par exemple, n’a pas commencé d’un coup en 1900, et le « moment 1900 » va « des environs de 1890 à ceux de 1930». Le moment « seconde guerre mondiale », lui, commence vers 1929-1930, quand Georges Politzer annonce (ou appelle de tous ses voeux) la fin de la parade philosophique qu’est le bergsonisme, et quand Paul Nizan déclare dans ses Chiens de garde que, si les clercs ont trahi l’homme au nom de la raison, il ne faut pas rougir de trahir les clercs au nom de l’«homme concret ». Les thèses de Politzer sur le « drame individuel » de l’existence annoncent – ou mieux, permettent l’émergence de – bien des thèmes sartriens, et même le premier Lacan. Si révolte il y a, il y a aussi une continuité souterraine signalée par la circulation du vocable « trahison » (thème sartrien par excellence), qui évoque inévitablement Benda et La Trahison des Clercs (1927), pourfendue, on le sait, par Politzer et Nizan. Pour Worms, ces trois noms indiqueraient une certaine solution de continuité. Benda critique Bergson au nom d’un rationalisme qui n’a rien à voir avec le marxisme d’un Nizan, et accuse les clercs d’avoir trahi certaines valeurs éternelles en succombant à l’esprit temporel des partis. Mais si les valeurs « trahies » que défend Benda étaient en fait celles d’une certaine République ? Et si, suite à un changement de conjoncture politique, les dénonciations de Politzer-Nizan étaient devenues une défense de la République ? Il est peut-être temps de relire Benda, Politzer et Nizan à travers le prisme d’un moment transitionnel (et de reconnaître, avec Worms, que le « pamphlet » de Politzer est un grand livre philosophique), et d’y voir les premiers pas de la longue marche « vers le concret ». , Le « moment » Bergson-Bachelard (Acta Fabula)
  • Alors que la génération des années 1930 a opposé bergsonisme et marxisme, Senghor interprète L'Evolution créatrice dans le sens d'une "voie africaine du socialisme". Il appelle "déforcement" ce que Karl Marx a décrit comme aliénation : le processus par lequel la machine industrielle fige la force vitale de l'ouvrier dans un objet extérieur. Diagne montre que cette lecture à la fois catholique et cosmique de Marx, souvent reprochée à Senghor, éclaire aussi bien son fédéralisme, hostile à toute fermeture sur une nation, que son attachement à la prospective par la planification. Le Monde.fr, "Bergson postcolonial. L'élan vital dans la pensée de Léopold Sédar Senghor et de Mohamed Iqbal", de Souleymane Bachir Diagne : l'élan postcolonial

Traductions du mot « bergsonisme »

Langue Traduction
Anglais bergsonism
Espagnol bergsonismo
Italien bergsonismo
Allemand bergsonismus
Chinois 柏格森主义
Arabe برجونية
Portugais bergsonismo
Russe бергсонизма
Japonais ベルクソニズム
Basque bergsonism
Corse bergsonismu
Source : Google Translate API

Bergsonisme

Retour au sommaire ➦

Partager