La langue française

Berbérité

Sommaire

  • Définitions du mot berbérité
  • Étymologie de « berbérité »
  • Phonétique de « berbérité »
  • Évolution historique de l’usage du mot « berbérité »
  • Citations contenant le mot « berbérité »
  • Traductions du mot « berbérité »

Définitions du mot « berbérité »

Wiktionnaire

Nom commun

berbérité \bɛʁ.be.ʁi.te\ féminin

  1. Appartenance à la culture berbère.
    • Poser actuellement la question de la berbérité de l’Algérie revient à se situer dans un cadre méditerranéen pluriel, fruit de multiples invasions et terreau de populations mixées à travers les siècles par la raison d’Etat ou le besoin de survivre. — (Baya Benyahia, La Méditerranée et la berbérité comme horizons historiques, humanite.fr, 24 octobre 1994)
    • Il ne s’agit pas de minimiser la question de la revendication linguistique berbère en Algérie ; bien au contraire, la berbérophonie reste, selon moi, la preuve tangible de la berbérité de l’Algérie… — (Saïda Rahal-Sidhoum, Berbères, berbérophonie, berbérité et algérianité, dans Confluences Méditerranée, 2001/3 (N°38), page 95)
    • On parle de plus en plus de « berbérité » en Tunisie. Plusieurs associations culturelles se sont emparées de cette thématique et l’université s’y intéresse de plus en plus. — (Hatem Bourial, Conférence : Les Berbères, ces méconnus, webdo.tn, 12 juin 2019)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « berbérité »

 Dérivé de berbère avec le suffixe -ité
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « berbérité »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
berbérité bɛrberite

Évolution historique de l’usage du mot « berbérité »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « berbérité »

  • Pour le chantre de l’amazighité, à propos de la Révolution du sourire, “la berbérité est-elle devenue en Algérie, et ailleurs, négligée, occultée ? … Il nous reste notre identité et un grand attachement à ce qui est égalitaire. http://www.liberte-algerie.com/, IDIR : VOIE DE L’UNIVERSEL ET LUMIÈRES IDENTITAIRES: Toute l'actualité sur liberte-algerie.com
  • La maîtrise des langues étrangères a favorisé son épanouissement personnel, tout en gardant en mémoire le berbère des montagnes du Chenoua qu’elle s’est réapproprié dans le film La nouba des femmes du mont Chenoua, et l’arabe de sa ville et de son enfance. Elle a montré comment les femmes des montagnes vivaient leur berbérité, qui était une façon de vivre leur algérianité de manière profonde, authentique et réelle. En fait, toute l’œuvre de Djebar porte, comme un leitmotiv, le thème de la condition et du statut de la femme depuis la nuit des temps, particulièrement depuis l’avènement de l’islam avec, bien sûr, l’espoir d’impulser le changement. http://www.liberte-algerie.com/, “L’idéologie plombe la réflexion”: Toute l'actualité sur liberte-algerie.com
  • Le chanteur kabyle, auteur du tube planétaire «A Vava Inouva» en 1976, est mort samedi à Paris à l’âge de 70 ans. Malgré un long exil en France et une berbérité militante qui le coupait du récit arabo-nationaliste, cet Algérien incarne l’histoire d’un pays neuf en quête d’union et de réussite. , Une seule Algérie salue la mémoire du grand Idir - Heidi.news
  • Je me suis penché sur des idées d’un texte en tenant compte des problèmes ultérieurs de mise en scène. Je me suis dit pourquoi pas ne pas écrire sur un moment de mon vécu en tant que restaurateur et les discussions, souvent politiques, que j’ai pu en avoir avec les clients. C’est ainsi que j’ai arrêté la thématique de la berbérité et celle de la kabylité, qui sont en toute évidence étroitement liées, qui me tiennent à cœur. Les deux restaurants que j’ai pu tenir, le premier dans le 12e arrondissement de Paris et le deuxième, après avoir vendu le premier, dans le 17e ont souvent servi de lieux de débats sur nos combats culturels et politiques. Ce qui a contribué à l’enrichissement de ma militance. Kabyle.com, Entretien avec Madjid BOUMEKLA : « mon livre est avant tout destiné aux Franco-berbères » – Kabyle.com
  • Le pouvoir et les élites arabo-islamiques savent très bien qu’il n’existe plus de berbérité ni d’amazighité dans les faits. Kabyle.com, Les Kabyles noyés dans un terme générique, jusqu'à quand ? – Kabyle.com
  • Dans cet effort de déconstruction, j’essaye de montrer que le noyau constituant la personnalité de l’Algérien se compose essentiellement de l’islam, de la berbérité et de l’arabité. Selon l’espace et le temps, une des trois dimensions émerge par rapport aux deux autres. Pour faire court, disons que l’Algérien type est celui qui vit dans l’harmonie ces trois dimensions. Mais pourquoi la dimension de l’islam ? C’est parce que notre imaginaire collectif est habité par des référents religieux islamiques forts que l’on soit du nord, du sud, de l’est ou de l’ouest et ceci même si on est athée ou d’une autre culture religieuse. De plus, c’est la lutte de libération qui a servi de moule – de colle et de lien – à ces trois dimensions. Et c’est pour cette raison que Maurice Audin, Claudine Chaulet et autres ont toute leur place parmi nous, même s’ils ne sont ni arabes, ni berbères, ni musulmans. Bref, la lutte de libération nous a marqués dans notre chaire, elle a laissé des stigmates et des blessures béantes et c’est ce qui fait que l’Algérien court secourir son compatriote lorsqu’il est dans le besoin parce que sa mémoire porte encore inconsciemment la douleur des autres. Devant ce vécu, je ne peux m’empêcher de penser à la théorie des neurones miroirs ! Mais ceci est un autre sujet en soi. Algérie Patriotique, Pour une identité algérienne inclusive et apaisée - Algérie Patriotique
  • Une constitution de l’égalité en défaut d’interprétation Pour l’heure, alors que la berbérité de la « loi naturelle » se vit insulaire et minoritaire, ce sont ses systèmes de valeurs qui sont retenus dans la Constitution de 1989 et de 1996 de l’enfermement philosophique, déniant à l’Islam ses valeurs constituantes universelles. De cette même inspiration découle le positionnement de la berbérité en contestation de l’arabité exprimée dans la loi fondamentale du Pays. Le statut de la langue arabe officielle est certes affirmé (Article 3, alinéa 1 : « L’arabe est la langue nationale et officielle ») mais est nuancé par l’utilisation ambigüe du verbe « demeurer » (article 3, alinéa 2 : « L’arabe demeure la langue officielle de l’Etat »), pour ce qui concerne la langue de l’Etat qui introduit l’idée d’un statut transitoire dans l’attente d’une langue tifinaghe qui viendrait sinon se substituer, du moins convertir à la laïcité une langue sacrée, celle du Livre Saint. Le verbe « demeurer » est à comprendre en remise en cause subliminale par la frange francophone laïque en exercice du pouvoir d’alors, du statut islamique de l’Etat (Article 2 : L’Islam est la religion de l’Etat), tant arabité et islamité sont en convergences réciproques. Il aurait été tellement plus aisé d’utiliser le verbe « être » pour souligner les efforts méritoires de l’Etat algérien d’avoir mené une action constante d’arabisation de son enseignement et de son administration. Aussi, il serait plus avisé de rédiger l’article 3 alinéa 2, comme suit : « L’arabe est la langue nationale et officielle de l’Etat » comme le disposait d’ailleurs la Constitution de 1989. Les difficultés inhérentes à la diffusion concrète dans le corps social berbérophone de l’écriture Tifinaghe (sans même parler du reste du pays) ne peut en aucun cas la positionner, pour le moment, en langue alternative matérielle de la production administrative, économique, juridique, sociale, scientifique, technologique, littéraire, philosophique de l’Etat. Aussi le verbe « demeurer » ne fonde aucune pertinence tant il n’est en rien l’expression d’un rapport social linguistique évolutif que nous n’aurions pas manqué de noter, si ce n’est le ménagement d’une sensibilité particulière à la Kabylie. C’est d’ailleurs au nom de ce droit à la différence que nous défendons fermement la langue tamazighte pour qu’elle préserve son rang de langue officielle (article 4, alinéa 1 : « Tamazighte est également langue nationale et officielle ») qui ne doit cependant à aucun moment être posée en concurrence de la langue arabe comme le sous-entend l’article 4, alinéa 1 en utilisation maladroite du mot « également ». En effet cet adverbe pose les deux langues nationales en sous-entendus de compétition malsaine en y intégrant, faussement, une notion d’égalité en droit de culture et d’identité, pour, en définitive, générer une concurrence différentielle linguistique, revenant à les opposer. Il aurait été bien plus responsable de lire tout simplement à l’article 4, alinéa 1, « Tamazighte est langue nationale et officielle » ; les termes de stricte homothétie de forme juridique d’avec l’article consacré à l’arabe comme langue nationale et officielle suffisent à introduire un statut d’égalité en droit des cultures et des langues sans pour autant se risquer aux instrumentalisations politiques puériles. La Nouvelle République Algérie, De l’égalité, de la différence, du particulier (II) – La Nouvelle République Algérie
  • Après quelque quarante ans d’absence, l’icône de la chanson kabyle a effectué son grand retour sur scène dans son pays. Et rassemblé tout un peuple. Peu après ses deux concerts à Alger, Idir a reçu JA pour un long entretien dans lequel il revient notamment sur son acception de la berbérité. JeuneAfrique.com, Idir : « En Algérie, il est temps de s’ouvrir aux autres » – Jeune Afrique
  • On parle de plus en plus de « berbérité » en Tunisie. Plusieurs associations culturelles se sont emparées de cette thématique et l’université s’y intéresse de plus en plus. Webdo, Conférence : Les Berbères, ces méconnus

Traductions du mot « berbérité »

Langue Traduction
Anglais berberity
Espagnol berberidad
Italien berberity
Allemand berberität
Chinois 小费
Arabe عناق
Portugais berberidade
Russe berberity
Japonais berberity
Basque berberity
Corse berberità
Source : Google Translate API
Partager